La Guerre Obscurae Index du Forum La Guerre Obscurae
Campagne de Warhammer 40 000: La Guerre Obscurae
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Abordage du Sword Gloria

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre Obscurae Index du Forum -> Espace de Campagne -> Récits et Fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Baâl
Prince du Sang

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 373
Grade: Prince du sang, maître de la 2nd Host du chaos
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 04:23 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

« Par ici ! »

Le sergent McKenzie menait son escouade au travers des couloirs pour rejoindre un des points les plus critiques de l'assaut. Le Chaos arrivait en masse par la baie d'embarquement numéro 4. Les soldats passèrent la porte et se postèrent à une rambarde donnant sur une piste en contrebats. Les premiers ennemis apparurent en jaillissant de leur module d'abordage. Ils étaient difformes, avaient dû être humains, et portaient un treillis noir et des armes rudimentaires par rapport au 40eme Grimmois qui défendait le vaisseau. Les cultistes poussèrent un cri de guerre en se ruant sur l'escalier menant à l'escouade de McKenzie, périssant sous les tirs ordonnés des gardes impériaux.

« Par l'Empereur, repoussez les ! »

D'autres modules d'abordages firent irruption, et encore plus de chair à canon des dieux sombres. D'autres escouade de grimmois renforçaient désormais la position qui devenait intenable. Les tirs fusaient de partout, et les cri de cette masse combattante se perdaient sous les explosions et le bruit des armes à feu. L'escalier de la position impériale débordait de cadavres, et le gravir devenait ardu. Mais il semblait que les cultistes étaient animés par des démons, ne fuyant pas, ne se fatiguant pas. Un laser bien placé fit trébucher sa cible qui gravissait les marches et chuter en emportant plusieurs de ses semblables, mais cela ne suffisait plus.

Les fanatiques levèrent leurs armes blanches et chargèrent en hurlant, submergeant la passerelle et les soldats du 3eme peloton. McKenzie repoussa un de ses adversaire d'un coup circulaire de son épée tronçonneuse, en tua un autre dans ce brouhaha et cette multitude de mouvements. La chaîne dentée de son arme s'enraya en labourant la chair de l'assaillant, laissant le temps à un autre de frapper de son poing la tempe du sergent impérial. Ce dernier s'écroula au sol, et ne put voir la pointe d'une d'épée rouillée chuter vers sa tête. Le choc secoua son corps de spasmes qui se stoppèrent à la sortie de la lame. Les cultistes du chaos poussèrent un effrayant et inhumain cri de guerre lorsque leurs maîtres sortirent de leur module d'abordage, tandis que d'autres appareils arrivaient dans la baie.

Un champion singulier gravit d'un pas lourd aux sons métalliques l'escalier de la passerelle, suivit de trois berserk de Khorne. Il portait une armure énergétique rouge sang et macabre, dont les épaulettes étaient reliés par une sorte de col protégeant la partie inférieure d'un casque comportant quatre yeux. Une épée atrocement large pendait dans son dos, cachée par une longue cape noire. Le seigneur de la guerre se pencha sur le cadavre d'un grimmois pour l'observer, il portait un treillis gris foncé et son armure carapace gris métallique rougie par l'hémoglobine était perforé en de nombreux endroits. Le chiffre 435 sur son insigne indiquait qu'il appartenait à la cinquième escouade du 3eme peloton, dont les membres avaient été massacrés par l'avant-garde en offrande à Khorne. Un sourire se profila à la commissure des lèvres d'Iscariot. Mais le son d'un être lourd marchant sur une grille de métal le coupa de sa contemplation morbide.

« Louée soit la mort, Loué soit Grand-Père Nurgle ! »

Le seigneur du dieu du sang se releva et se retourna afin de voir son interlocuteur. Grand, bouffis, à l'armure verdâtre dont les parties endommagées ont mutées avec son porteur. L'épée à la lueur verte qu'il tenait dans sa main droite suintait de pus et d'un liquide noir inquiétant et sentant l'odeur de la mort. Le champion de la déchéance portait également un bolter énorme, combiné à un lance plasma, qui paraissait totalement pourris et hors d'usage. Ses doigts se détendirent et se resserrèrent sur le manche de son épée, et il pris la parole d'une voix déformée par le masque à gaz que comportait son casque. [/font]

« L'ennemi va revenir, lève-toi et terminons notre mission. »
« Qui es-tu pour me donner un ordre ? »

Le pestilent sentit un bref malaise en entendant la voix froide d'Iscariot, mais il se ressaisit le plus calmement possible.

« Klain, porteur de la décadence, champion du dieu des maladies. Ne nous fais pas perdre de temps. »

Iscariot aperçu trois marines de la peste qui se tenaient droits derrière sa garde de berserks, prêts à se battre s'il le fallait. Il pointa son homologue du doigts et annonça clairement en se retourna, faisant ballotter sa cape trouée en certains endroits.

« Je te tuerais plus tard. »

Il se dirigea vers le sas de la coursive suivit de sa garde de champions des crânes, sous l'oeil rageur de Klain. Le seigneur de Nurgle pensait la même chose, il tuerais cet arrogant quand il n'en aurait plus besoin. Un berserk activa la commande d'ouverture du sas menant à la coursive. La porte pneumatique coulissa dans un mince nuage de fumée et un hurlement retentit.

« Olag' Grim ! »

La première ligne de gardes à genoux pressa la gâchette de leurs fusils laser, tous soldat synchronisé et discipliné. La pluie de laser jeta au sol un garde de Khorne alors que les deux autres et qu'Iscariot se ruait en avant sous les tirs. Le lance grenade de la seconde ligne fit feu et le projectile explosif percuta l'épaule du seigneur, le faisant chuter sur le sol alors que les deux autres lieutenants de Khorne arrivaient au contact des soldats impériaux. Iscariot se releva difficilement pendant que son dernier garde personnel le dépassait en courant pour se jeter dans la mêlée. Klain et son trio d'élus s'avancèrent dans le couloir silencieusement pour admirer le spectacle, armes en mains pointées vers le sol. Le seigneur de la guerre jeta à terre un des lieutenant de Nurgle afin de pouvoir passer, mais le combat était déjà terminé, et le sang avait été répandu sur le sol, les murs et même le plafond du couloir d'un blanc immaculé. Klain, outré par l'attitude d'Iscariot à l'égard de son élu, ravala sa rancoeur pour le bien de la mission, et ne dit mot. Mais la vengeance est un plat qui se mange froids. Il parla, son casque ne laissant pas sa colère transparaître dans sa voix.

« Les cultistes vont tenir la baie d'embarquement pendant que les autres de nos guerriers nous rejoignent. Les renforts ne sauraient tarder, mais nous devons avancer. A l'avenir, veuillez éviter de brusquer mes champions, Iscariot. »
« Que ces incapables ne se mettent plus en travers de mon chemin alors ! »
« Continue de m'importuner et je t'exécute ! »
« Attaque moi, et aucun des tiens ne s'en sortira, pauvre larve. »

La tension dans ce couloir était palpable, les berserk brandissant leurs haches tronçonneuses dont le moteur tournait avidement, les marines de la peste bolters tenu à une main et couteau armés. Une alarme coupa cours à ces réjouissances, retentissant dans la coursive dont le sas de l'autre extrémité s'ouvrait pour laisser passer une imposante forme hostile. L'exo-armure MetalStorm modifiée pénétra le couloir et ses deux canons d'assaut se mirent à tourner de concert.

« A terre ! »

A peine Iscariot eut beuglé son ordre qu'il se jeta à terre de même que ses guerriers d'honneur. Le torrent de balles semi-perforantes passa au dessus de leur tête, et percuta de plein fouet la ligne du porteur de la décadence. L'action ne dura que 5 secondes exactement, 700 balles fusant dans un arc de tir très large, un grand nombre d'elles percutèrent les fils de Nurgle pendant qu'ils ripostaient de mal et de misère alors que les autres balles explosaient contre les murs en projetant de minuscules éclats dans tout les sens. Les bolts ricochaient sur l'exo-armure alors que les projectiles perforant des canons d'assaut faisait un ravage. Un élu fut transformé en une véritable charpie tandis qu'un autre tombait au sol sous la multitude d'impacts. Un nombre conséquents de balle éclata contre l'aura de protection de Klain, les autres perçant son armure sans le blesser plus que ça. Finalement, un sphère de plasma de son bolter-combiné mit fin à la vie du pilote de la MetalStorm, liquéfiant la tête de la machine. Le mécha tituba et s'écroula sur le sol, sa paire de terribles canon fumant encore.

Le fils de Nurgle au sol était gravement blessé, et incapable de se battre. Le pus et le sang noir qui coulait de ses plaies se répandait sur le sol et tâchait le blanc pur, la tâche s'agrandissant comme un cancer dans le corps d'un homme. Ici, la tâche était le chaos et le corps, le Sword Gloria. Klain regarda son élu, il pouvait imaginer son regard désespéré derrière ses lunettes optiques. Il était en train de mourir. Il ne pourrais plus répandre la volonté de Nurgle.

« Que ta mort grandisse notre père à tous. »

Les spasmes du space marine s'arrêtèrent, et la tache noire sous sa masse cessa de s'étendre. Les guerriers du dieu de la guerre observaient la scène, et Iscariot souriait quand Klain s'avança vers lui.

« Lâche ! »
« Idiot. Quand l'ennemi tire, on évite les balles. »
« Le temps nous à fait défaut. »
« Ce n'est pas mon problème. »
« Bientôt, vermine, ton sang viendra laver la mort de mes frère, j'en fait le serment ! »]« J'attends ta vengeance avec impatience. »« Terminons notre tâche avant cela, chien. »

Iscariot arborait un sourire malsain, la main sur le pommeau de son énorme épée. Klain se retourna en entendant quelques renégats arriver dans le couloir et traîner les corps meurtris des deux élus décédés pour les emmener dans un module. Le porteur de la décadence dépassa le seigneur de la guerre sans le regarder, et suivit de son dernier garde et des fils de Khorne passa au dessus de la carcasse de l'exo-armure du 117eme pour ouvrir le sas par lequel elle était arrivée. Le groupe arriva dans une nouvelle coursive blanche qu'il traversa sans encombres, pour terminer au pont suivant.

***

La combinaison noire disparut progressivement dans une vapeur translucide, puis se fondit totalement dans le décors. La porte de l'étroit couloir coulissa dans un bruit de soupape, et les défenseurs de la position levèrent leurs armes vers un ennemi invisible. Ils étaient dix, les derniers survivants du 2eme peloton, et vendraient chèrement leur peau pour interdire l'accès au compartiment à torpilles. Mis à part l'alarme constante et les jets de vapeur sortant des tuyaux des murs pour s'échapper par la grille du plafond, tout était silencieux, rien ne bougeait plus. Le sergent resserra le manche de son fusil, une perle de sueur glissant sur son front.
Le soldat le plus proche de l'entrée du couloir fut soulevé du sol dans un gerbe de sang, puis violemment projeté contre le mur dans lequel il s'encastra. Le garde suivant se retrouva cloué au plafond sans qu'on ne puisse voir son agresseur, déversant une pluie d'hémoglobine alors que les tirs commencèrent à peine à remplir l'endroit et à alourdir l'air. Le cadavre en lévitation s'envola pour percuter un de ses semblables, qui lui même vit sa gorge éclater en répandant une traînée écarlate sur le mur. On pouvait maintenant distinguer une silhouette, toujours invisible, mais tâchée de sang en suspension. La créature fantomatique ouvrit l'abdomen de sa proie suivante, avant de se jeter en un éclair sur le garde d'après, terrorisé et dont une large plaie allant de l'épaule gauche à la hanche droite le vida de son liquide vital en une sinistre explosion écarlate. Les lasers semblaient disparaître lorsqu'ils frappaient la cible ou la zone l'entourant, comme stoppés et absorbés. Ce cauchemar ambulant paraissait impossible à repousser. Les cinq derniers impériaux paniquèrent, et s'empressèrent de fuir jusqu'à la porte menant au compartiment, qui refusa de s'ouvrir... Le fantôme arriva face à eux et saisit de sa main diaphane le cou d'un malheureux, qu'elle brisa avant de rejeter la carcasse sur le sol et d'empaler un second soldat. Le sergent était tétanisé, et ses deux derniers hommes tentèrent de fuir par l'autre côté en courant à côté du monstre pendant qu'il tuait leurs deux camarades. Le premier fuyard cependant trébucha sur un cadavre, et horrifié saisit la cheville de son ami en l'implorant de l'aider. Mais ce dernier voulait sauver sa vie, et leva son arme en direction de la tête de celui qui l'empêchait de fuir. Il eut seulement le temps de tirer que son arme se sépara en deux parties, de même que son bras droit et que sa tête.

Neuf cadavres horriblement mutilés recouvraient l'étroit couloir, et le sang cachait les dalles blanches. On pouvait suivre dans les flaques les pas du démon éthéré qui les avait tous tué. Le chef d'escouade la voyait, cette forme transparente tachée de rouge, se rapprocher de lui. Dans un élan d'espoir, il leva son pistolet radiant vers la silhouette maintenant à moins d'un mètre de lui, et tira. Le corps entouré d'énergie crépitante s'écroula au sol, son camouflage optique désactivé et sa concentration rompue. Le tir avait touché la femme en pleine tête, et ses longs cheveux blancs s'étalèrent dans une flaque de sang. Le sergent, euphorique, l'enjamba pour l'observer. Elle avait l'air jeune, même pas la vingtaine. Mis à par sa combinaison noire moulante qui lui recouvrait tout le corps sauf la tête, on pouvait facilement deviner sa nudité, de par ses formes aguichantes et prononcées. L'impérial s'agenouilla sur elle, et se pencha vers ses lèvres rouges et entrouvertes, rouges sur teint blafard. L'homme, une lueur de folie dans le regards, embrassa sa proie. C'était encore chaud. « Tu es à moi maintenant, sale garce. »[/font] Le fou commençait à déboutonner son pantalon quand une main aux ongles noirs lui saisit le cou et l'étrangla. « N'inverse pas les rôles ! » Maellydo se releva en resserrant son étreinte, tandis que la plaie sur son front se refermait et que le soldat devenait de plus en plus blanc et décrépis. Sa vie, son essence, elle était en train de la boire. A la toute fin, la démone arracha les lèvres du malheureux en le mordant, et laissa retomber sa carcasse vide sur le sol. Ses yeux gris fixés sur la porte défendue plus tôt, un sourire au coin de sa bouche ensanglantée, la femme piétina le cadavre en s'en allant.

Maellydo pressa la commande d'ouverture de la porte avec un air de suffisance et entra finalement dans le compartiment à torpilles. L'intérieur de la pièce était rempli de monde, transportant les torpilles jusqu'au lanceurs en passant par les flaques de cambouis et de graisse et marchant sur les câbles. L'intérieur sombre s'illumina quand la guerrière de Slaneesh leva les mains, matérialisa ses deux pistolets démoniaques et fit feu. Plusieurs serviteurs périrent sous les projectiles psychiques dévastateurs, et dans la panique et les éclaboussures d'hémoglobine, tout les autres s'enfuirent par la seconde porte du compartiment. Tous sauf une, une torpille à ses pieds. Une femme grande, de forte carrure aux longs cheveux roses. Elle portait une robe de prêtresse, dissimulant un gilet pare-balle, et dans sa main droite attendait une étoile du matin. Mais le plus particulier était deux cornes sur ses tempes, des oreilles et une queue tachetées noir et blanc. Sous son autre bras, un pistolet plasma patientait dans son holster, de même qu'un livre attaché à une épaisse ceinture.

« Tiens, on affecte des petites filles au chargement des torpilles maintenant ? »
« Je ne suis pas une petite fille, et toi, tu vas payer pour tes actes et ton hérésie. »
« Ton nom, petite fille ? »[
« Anora Malaurie, prêtresse de Sobou III, celle qui va te renvoyer dans le warp. Et toi ? »
« Ca te servira à rien de le savoir, tu ne resteras pas sur mon chemin plus longtemps ! »
« Ainsi soit-il. »

La Yukimimi dégaina son pistolet plasma plus vite que son ombre et envoya plusieurs jets de gaz ionisé vers sa cible. Les tirs firent chauffer l'air et s'écrasèrent contre l'aura de protection du démon, qui répliqua de sa paire d'armes démoniaques. Malaurie se jeta à couvert derrière une machine qui encaissa difficilement, des parties entières du mécanisme éclatant sous la puissance psychique des balles warp. La prêtresse effectua une roulade vers une pile de caisses en métal, tirant à nouveau sans grand succès. Derrière les conteneurs, elle ouvrit sa bible, et récita à voix haute, arme à la main.« Rex Luminae ». Maellydo qui avançait doucement se plia de douleur, lâchant ses deux pistolets qui tombèrent au sol et se désintégrèrent dans une nuée d'étincelles noires. Sans contact avec elle, ses armes qu'elle « invoquait » perdaient de leur consistance. Elle se redressa tant bien que mal, et mut ses doigts en concentrant son énergie. Mais rien n'y fit, elle n'arrivait plus à matérialiser ni son épée, ni sa paire de gros calibres. Quelque chose l'en empêchait, troublait son essence dans le monde matériel. Dans un élan de fureur, elle se jeta en avant vers la position adverse et fut accueillie par un foudroyant crochet de gauche, la sonnant momentanément.

Par un direct du droit d'une force étonnante, l'ecclésiastique envoya son ennemi au sol, dans une éclaboussure de graisse noire. Elle poursuivit l'assaut en levant haut sa masse, et frappa violemment en descendant vers le sol. Pour éviter le choc, la fille du chaos roula sur le côté et se remit promptement sur pied, jaugeant son adversaire.

« Je vais te crever, salope ! »
« Plutôt m'accoupler avec un crawler ! »

Malaurie réarma son arme lourde et réattaqua, mais la vitesse démoniaque de son adversaire prévalut. Maellydo saisit le manche de l'étoile du matin et la retira des mains de l'impériale tout en lui décochant un coup de coude dans le visage. Elle jeta l'arme de corps à corps en arrière et se rua sur la Yukimimi cornue, qui en réponse s'arc-bouta et sauta dans les côtes de l'attaquante pour la plaquer au sol. Les deux combattantes tombèrent dans une flaque de cambouis qui collait aux cheveux et à la peau. Elles roulèrent sur le sol, s'agrippant mutuellement et distribuant des coups d'avant bras ou de genoux. Ecrasant la démone contre le sol sous son poids, la religieuse dont la robe commençait à se déchirer gratifia son opposante d'un furieux coup de tête, dont une des cornes ouvrit le front de la belle et ténébreuse. Cette dernière répliqua en repliant ses jambes sous le corps de Malaurie pour la projeter contre un mur, puis se relever d'un bon et ramasser une barre de fer torturée sur le sol. Maellydo passa une de ses mains dans ses cheveux collants, et s'examina : sa combinaison moulante avait beaucoup souffert et laissait voir une partie de sa poitrine et sa hanche gauche. L'état des vêtements de la prêcheuse n'était guère meilleur. Elle se maintenait debout en tenant un tuyau soudé au mur, ses jambes chancelantes. Toutes deux respiraient difficilement et se regardaient dans les yeux avec une profonde agressivité.

« Tu m'aura très bien résisté, mais c'est terminé maintenant, grosse vache. »

Il s'installa un silence sourd, laissant les deux protagoniste entendre une explosion venant sûrement d'un pont supérieur.

« Tu n'aurais jamais due dire ça ! »

L'Ushi se mit à courir avec une vitesse et un maintient étonnant vu son état physique, surprenant la possédée. Un uppercut dans le ventre lui fit lâcher prise sur la barre de métal, puis une combinaison de crochets et de directs dans le visage l'envoya s'écraser dans un coin de la pièce. Ayant de nouveau l'avantage sur le combat, Malaurie ramassa sa morningstar et s'élança pour en terminer. Maellydo esquiva difficilement le puissant coup de masse qui se perdit contre le mur et saisit son ennemie par la gorge pour la soulever au dessus du sol en un ultime effort et l'étrangler. La religieuse, le souffle coupé par la terrible poigne de son adversaire, se débattit comme elle pu en envoyant son genou sous le menton de sa tortionnaire. Celle-ci lâcha prise, et légèrement chancelante chargea brusquement pour percuter un mur avec Malaurie comme bouclier. C'était maintenant ou jamais, elle avait déjà perdu assez de temps : l'envoyée de Slaneesh activa l'ouverture de la porte non loin et projeta la yukimimi encore sonnée dans la coursive adjacente, puis referma et verrouilla manuellement le mécanisme.

Maintenant que la prêtresse n'était plus aussi proche, l'essence de la femme démoniaque n'était plus troublée et elle put, malgré quelques efforts, communiquer télépathiquement avec les marines fidèles aux prince des plaisirs de son équipe.
« Le compartiment à torpille est sécurisé, amenez la bombe à plasma. »

***

Baldrus avançait implacablement, suivit de trois terminators de Nurgle et d'une marée de mort-vivants. Son armure travaillée et déformée restait malgré la pourriture du dieu de la mort une oeuvre d'art somptueuse. Son bâton de force présentait au bout de sa hampe le symbole de la déchéance, le triple cercle, dont chacun comportait une pointe illuminant d'une aura malsaine. La détermination du ravageur d'étoile pouvait parfaitement se lire dans sa charge aux travers des rangs ennemis.

Son bolter-lance flamme carbonisa une rangée de gardes impériaux dans un nuage de prométhéum enflammé, tandis que les mêmes armes combinées portées par les terminators criblaient la ligne de bolts tout en avançant. L'officier de cette section leva la main et ordonna un tir coordonné, qui ne réussit qu'à faire tomber une armure dreadnought. Les soldats se serraient attendu à ce qu'elle se relève et continue le combat, mais il en fut autrement. Le corps fut secoué de spasmes alors que ses bras, sa cage thoracique et toute sa stature mutait à une vitesse considérable. Certaines parties de son armures s'incrustèrent dans sa peau verdâtre et sa taille doubla, de même qu'il ne ressemblait plus du tout à ce qu'il fut. L'enfant du chaos se remit sur ses pattes et se rua en avant avec encore plus de férocité.

« Ne les laissez pas passer ! »

Du plafond et des murs surgirent trois tourelles automatiques équipées de mutli-lasers et de bolters-jumelés. Leur flot de tir s'ajouta à celui fournit par le peloton de défense, et il sembla même que cela puisse arrêter l'assaillant. Un tir de plasma ouvrit le torse d'un terminator, qui se transforma également en un hideux rejeton du warp. Le sort du dernier élu fut le même, après que son armure fusse déchiquetée par une salve combinée de bolts. Les deux nouveaux enfants du chaos, remplissant presque toute la hauteur et la largeur de la coursive avec leur congénère, chargèrent de concert. La terreur s'insinuait désormais dans l'esprit des soldats de l'Imperium, tandis que le Ravageur d'étoile s'était arrêté et riait alors que les nuées de zombis de la peste le dépassaient.

Les fusils laser et les tourelles automatiques ne suffirent pas. De ses bras monstrueux, une créature du trio horrifiant arracha la tourelle aux bolters-jumelés du plafond et s'en servit comme d'une masse contre la seconde tourelle murale, qui explosa sous l'impact. Un éclair d'un vert noirâtre désactiva la dernière machine, et tout tir cessa, laissant place au corps à corps. Un bras terminé par une faux organique trancha plusieurs infortunés, alors que d'autres finissaient empalés sur les pointes rétractables surgissant d'un corps déformé. Les morts s'ajoutèrent à la danse sanglante, et l'on entendit plus que les cris d'agonie et d'horreur d'hommes se faisant dévorer vivants.

Le sorcier du chaos marchait doucement en direction du charnier où les défunts mutilaient les vivants. D'un regard amusé, il observait les gardes grimmois souffrir, mourir, et se relever, une lueur malsaine dans des yeux sans vie. Tout cela lui paraissait un peu trop facile, mais peut importait, cela lui permettait d'exhiber sa supériorité à loisir. Il aperçu un survivant tentant de ramper sur le sol, un zombi lui rongeant la jambe. Baldrus s'agenouilla, et regarda le malheureux dans les yeux. La peau de l'humain pourrit à vue d'oeil alors que du sang coulait de tout les orifices de son visage. La chair se désagrégea, et en moins d'une dizaine de secondes, il ne resta plus qu'un crâne sale et pourri.

Un sourire sadique se profila sur le visage hideux du sorcier quand il saisit dans ses mains le crâne, et qu'il contemplait la poésie de la mort à travers les orbites vides. Il resserra sa poigne, et brisa les os sans difficulté. Le poids dans son dos lui rappela sa tache. Il passa à côté du repas macabre et, sans un mot, les abominations et morts vivants cessèrent de se nourrir et le suivirent. La porte en face de lui s'ouvrit, et il put apercevoir le dernier obstacle qui le séparait de l'accomplissement de sa volonté.

Sa suite massacrée par une attaque de forte intensité, le seigneur inquisiteur Duminadi, représentant des ordo à bord du Sword Gloria, se tenait droit et couvert de sang. Son marteau énergétique était appuyé contre le cadavre d'un marine des Children of Oblivion, et son porteur attendait en signe de défit. Son air assuré dissimulait une blessure qu'il venait de recevoir. Le sang coulait régulièrement de son dos, chose que le Ravageur d'étoile sentit alors que lui et ses démons s'étaient arrêtés.

« Tu ne peux rien contre la mort, pauvre sot. Tu nous rejoindra bientôt, car je le veux. »
« L'empereur me garde contre ta pourriture. Dommage que l'impotence ne tue pas, sinon tu ne te trémousserais pas ainsi devant moi. »
« Alors je vais me faire un plaisir de salir tes idéaux et de t'inclure dans mes rangs ! »

Baldrus leva son bolter combiné et déversa un flot de flamme vers le représentant de la volonté de l'Empereur. La chaleur et la lumière du feu, additionnées à la lueur bleutée du rosarius éblouit le sorcier un court instant, laissant le temps à l'inquisiteur de lancer une paire de grenades dans ses rangs. Les rangs des morts éclatèrent, réduisant leur nombre tandis que les trois abominations démoniaques se jetaient en avant sous le regard de leur maître.

Par sa pensée, l'inquisiteur matérialisa des éclairs d'une couleur rouge flamboyante qui quittèrent ses orbites, eux-même débordant d'énergie, pour ensuite serpenter son bras gauche qui, une fois la paume de la main ouverte, projeta le fléau psychique contre les enfants du chaos dont un fut dépecé et carbonisé à l'impact. La bête mutilée trébucha et s'écrasa au sol alors que les deux autres arrivaient au contact. Avec la fureur et la rage d'un animal à l'agonie, le membre de l'inquisition écrasa la « tête » d'un monstre de son marteau, avant de parer difficilement la faux organique du dernier enfant du chaos qui allait s'abattre sur son torse. Affaibli par sa blessure, le choc le propulsa contre un mur alors que les morts et que le sorcier se rapprochaient lentement.

Le mourant se releva en hurlant et cribla le rejeton du warp de tirs, lui éclatant les jambes et lui ôtant sa « vie », pour ensuite charger Baldrus. Le coup de marteau plia le sceptre tant le choc fut violent, repoussant le sorcier plus loin alors que les zombis arrivaient lentement pour encercler l'inquisiteur. Tenant son arme à deux mains, il balaya devant lui pour les écarter et se rua sur le sorcier, levant haut son arme au dessus de sa tête et se préparant à frapper. Le sorcier de la peste réagit promptement, balayant son adversaire amoindri d'un coup circulaire de son sceptre. Duminadi chuta au sol, glissa sur les dalles et lâcha son marteau, répandant une traînée écarlate en gémissant de douleur. Les revenants l'entourèrent et commencèrent à tenter de le dévorer en braillant de plaisir, mais ce n'était pas encore terminé.

Un cri de rage retentit quand l'inquisiteur repoussa les morts-vivants à coups d'armes digitales fixées à des poignets, pour se relever, couvert de plaies et la fureur dans le regards. Baldrus le regardait avec un air amusé, les bras croisés.

« Pourquoi refuses-tu d'embrasser la mort, infidèle ? Tu ne peux pas lui échapper. »
« Quitte à mourir, autant emporter avec moi les raclures hérétiques que vous êtes ! »
« Ce sera ton épitaphe. »
« Seulement s'il reste quelqu'un pour s'en souvenir, et je ne compte pas te laisser en vie. »
« Tu espères pouvoir donner la mort à la mort elle même ? Pauvre fou. »
« Et la mort sera la plus belle chose que tu auras jamais embrassé, engeance puante. »

Duminadi pointa rapidement son pistolet bolter vers son adversaire et vida tout son chargeur en hurlant, croyant au soutien de l'Empereur dans sa dernière chance d'éliminer l'hérétique. Baldrus, riant tel le sociopathe qu'il était, chargea sous les tirs sans s'en préoccuper, les bolts rebondissant contre sa protection démoniaque et son armure d'artificier. Le vie de l'inquisiteur Duminadi, représentant des ordo sur le Sword Gloria, se termina lorsque le bâton de force percuta violemment son visage, les pointes dégoulinant de poison s'enfonçant dans sa chair et commençant à la faire fondre.

« Ainsi, les sots périssent de la main des démons, frappés par l'incarnation de la mort divine. Par leur refus de se soumettre à la grande gloire de la déchéance, il n'en restera que de la poussière. Loué soit Nurgle, mort au faux empereur ! »

Les restes de l'inquisiteur se désagrégèrent au passage du puissant sorcier, qui de ses deux mains ouvrit la porte de la salle des générateurs warp. Toute activité cessa à l'intérieur, et Baldrus se permit un petit rire narquois alors qu'il saisissait l'énorme bombe à plasma fixée dans son dos.
_________________

Ne jamais plus sortir de chez soi un 17 Mai ! Risques de se perdre xD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 4 Fév - 04:23 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Baâl
Prince du Sang

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 373
Grade: Prince du sang, maître de la 2nd Host du chaos
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 04:28 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

Daemonius Anarchia ragea tout en fonçant dans les rangs ennemis alors que ceux-ci l’arrosèrent d’une pluie de laser si intense que le bruit des tirs paraissait être un sifflement constant. Le Prince Démon Iron Rain, préférant se cacher derrière ses ailes pratiquement inutilisables dans des couloirs si étroits, ne risquait rien : ce n’était pas pour rien qu’il était surnommé le prince démon d’adamantium ! Cela faisait pas mal de temps qu’il parcourait les couloirs du Sword Gloria avec ses Elus à la recherche de la salle de générateur qu’il devait faire sauter, ses ennemis étant de plus en plus nombreux, il y avait une forte probabilité pour que l’objet de cette résistance héroïque bien que vaine soit dans le coin.


Son souffle fétide ne fit rien contre les troupes de chocs formées à la Schola Progenium, mais la voix de Daemonius Anarchia, phénomène physique provoquant une angoisse parmi les rangs de l’élite de la Garde était autre chose, bien heureusement temporaire :


« Les voilà donc, les bibelots de l’Empereur, venez à moi, ne fuyez pas, larves que vous êtes ! »


Les pas de Daemonius Anarchia résonnaient dans le couloir, son armure encaissa le plus gros des tirs, d’autres touchèrent sans plus de dégât que la naissance de petites gerbes de sang parmi les rares morceaux de chair encore visibles chez le Semeur de Haine.


Les troupes de choc reculèrent, puis fuirent. Le Porteur de la foi Iron Rain put enfin courir aussi vite qu’il le pouvait, il atteignait déjà avec les élus de cette mission les derniers rangs qu’il hachait menu grâce au moulinets de sa gigantesque épée.


Les troupes de choc entrèrent dans une immense pièce en forme de cathédrale tinté d’un bleu pure émanant des générateurs, de chaque côté de la nef , quelques flambeaux et lustres à la lumière artificielle luttaient tant bien que mal avec la clarté des générateurs, les murs avait l’air d’assemblement de lourdes pierres sculptés à même la roche, figurant pour tout ornement des inscriptions des préceptes Impériaux ou des prières au Dieu de la Machine relatives à la manutention des générateurs à plasma, l’ensemble semblait être issu du plus dur minerais, laissant au vide sidéral les espérances d’un jour percer le maillage. Le décor laissait cependant le géant perplexe quand à la rigueur de ceux ayant construit le vaisseau : des câbles, des échelles, des câbles d’alimentation et des passerelles traînaient ça et là.


La chaleur émanant du générateur n’avait pas l’air d’incommoder les troupes de choc en combinaison isolante quand Daemonius Anarchia et les siens en décimèrent deux autres. On pouvait voir les vagues de chaleur faire danser des formes au loin, en plissant des yeux tellement l’intensité de la lumière était forte pour le Prince Démon qui put apercevoir que d’autres troupes de choc avaient rejoint les fuyards.


Quarante fantassins tous prêt à sacrifier leur vie au nom de l’Empereur étaient présent, sur les balcons, cachés dans les voûtes ou simplement derrière d’immenses colonnes, la foi étant leur plus fort bouclier, le détermination était poussé à son paroxysme, car c’est toujours quand on a presque tout perdu que l’on défend le mieux ce qu’il nous reste. Un technaugure attendait parmi neuf exo-armures de différents types toutes modifiées pour effectuer des sauts spatiaux. Les quatre fuyards rejoignirent les escouades présentes, à présent sans l’ombre d’une crainte car le Dieu Machine était avec eux. C’est alors que Daemonius Anarchia à l’autre bout de la pièce, à quelques mètres de l’embrasure de la porte, ses Elus derrière lui, comprit trop tard qu’il s’était fait piégé, mais il n’en avait que faire puisque la cathédrale comportait son objectif.


« L’oiseau est dans le nid ! » fit l’un des sergents dans son communicateur.
« De quel oiseau tu parles ahurit ! » grogna Anarchia, sachant très bien ce que voulait dire ce genre de chose.


La porte derrière lui se referma lourdement un élu resté trop en arrière n'eut pas réussi à s’élancer vers son Maître et fut violemment broyé par la porte, ce qui n’empêcha en rien celle-ci de se fermer hermétiquement dans un crissement immonde.


Le colis que portait le Prince Démon dans son dos, enfermé par les plus résistantes pièces de blindages bénie par les adeptes du cultes du Deus Armorum, Dieu des armes, véhicules, armures, présent dans tous ce qui servait à faire la guerre, allait enfin servir. Les lustres s’éteignirent, la cathédrale montra son aspect le plus sombre, bien qu’éclairée par la lueur des générateurs à plasma ainsi que les flambeaux innombrables.


Le Prince Démon s’apprêta à sauter et commença à s’élever dans les airs, ses élus restant au sol grâce à leur semelles magnétiques, les siennes ayant gardé leur puissance de l’époque où il était marine ne purent pas permettre à la masse qu’il représentait maintenant de rester à terre : la gravité zéro avait été enclenchée


La pièce s’illumina aussitôt tellement l’échange de tir était intense. Les trois exo-armures modèles Emperor’s Fist s’élancèrent au combat, les lasers présents faisant l’effet d’appartenir à toute la mise en scène d'un concert macabre.


Une aura bleutée envahit le corps du Maître de la Foi Iron Rain. Celui-ci se déplaça en volant, usant de l'air encore présent dans la pièce, sous les tirs des exo-armures qui activèrent leurs lance-flammes. Par des feintes et esquives il arriva au corps à corps avec seulement quelques brûlures et attrapa une des pinces de l’exo-armure en face de lui alors que les autres modèles Emperor’s Fist l’encerclaient. Son bras broya la tête du pilote de l’exo-armure ainsi désactivée il la jeta sur une autre combinaison guerrière robotisée afin de la ralentir un minimum. Il parla dans son communicateur à ses élus tout en ce mettant à couvert dans une sorte de cloître :


« N’ayez pas de pitié pour ces pantins! »


Une des exo-armures scruta les recoins de la cathédrale à partir d’un balcon, les troupes se déplacèrent pas escouade pour fouiller la zone. La terrible sensation de ce sentir traqué atteignit Daemonius Anarchia, mais celui-ci la rejeta tout aussi tôt : la division des troupes allait permettre de prendre les Impériaux à leurs propres pièges. Les élus tiraient sporadiquement, mais précisément sur les troupes.


Daemonius réussit à profiter des ombres de l’immense pièce pour se cacher au plafond, il entendit une armure atterrir juste derrière une colonne située en contre bas. Une escouade n’était pas non plus très loin. Le sergent de cette dernière parla dans le communicateur à l’ensemble des troupes présentes :


« Ils ne pourront pas se cacher éternellement ! Je veux que les trois modèles Metal Storm et les trois autres modèles Dreadnought aillent surveiller les générateurs, et je veux que quelqu’un remplace le pilote du modèle Emperor’s Fist pour les autres : retour vers les générateurs, nous allons organiser une battue ! »


Les autres sergents ne bronchèrent pas, ils approuvèrent. Daemonius Anarchia replia ses genoux et se propulsa vers le bas d’un coup d’aile, atterrit sur l’exo-armure dont il déposséda son pilote en lui perforant l'abdomen de ses doigts monstrueux. Il prit l’armure avec lui et revint vers le plafond grâce au même mouvement. Il mit sa gigantesque main dans le cockpit à la recherche de la commande d’utilisation du lance-flamme, la trouva et se fit repérer par la troupe présente. Il s’élança donc vers elle, d’une lenteur seulement dû à la gravité zéro, des troupes allant à sa rencontre avec leurs baïonnettes allongées. Un des gardes portant un fuseur tira sur le Prince Démon, celui-ci mit juste le « colis » comme bouclier et continua sa lente progression. Les gardes couraient de tout les côtés et de tous sens pour encercler Daemonius Anarchia, l’un d’eux monta sur les murs à la verticale pour atterrir sur le cou de l’infâme monstre et tirer avec son fusil radiant. Le bras libre du monstre laissa échappé un bolt de ses chairs mise à vif et le garde s’éloigna de la Bête flottant parmi les autres braves voulant stopper la charge lente du Maître de la Foi Iron Rain. Le sang stagnait par litre tel des rubis dans la cathédrale.


Ce dernier activa une fois assez proche le lance flamme de l’exo-armure qui grilla plus d’un soldat d’élite de l’Imperium. Le Prince Démon atterrit au milieu des soldats de l’Empereur, cinq abattirent leur baïonnettes sur l’ennemi et tournèrent cette dernière dans les chairs déjà tendre à cause des brûlures subies. D’un coup d’épée surpuissant tous furent tranchés en deux comme des moins que rien, puis Daemonius Anarchia fit feu de son second bras sur les gardes qui flottaient tête en arrière dans les airs. Le soldat portant le fuseur ne pu s’empêcher de lâcher : « Bénis soit les artificiers ! » avant de tirer, l’un des Elus le truffa de bolt avant qu’il n’appuie sur la gâchette et une fois son ennemi mort se remit à couvert en rechargeant le magasin « T’avais raison ! ». Le même élus se rua dehors protégé par le Semeur de haine et changea son arme pour le fuseur en prenant soin de fouiller le cadavre à la recherche des flasques de gaz pyrum-pétrole nécessaire au fonctionnement de ce dernier.


La dernière combinaison de combat Emperor’s Fist descendit sur l’Elus à toute vitesse grâce aux réacteurs et d’un coup de pied l’envoya s’échouer sur une des colonnes de la nef, celle-ci commençant à se fissurer. Le Prince Démon d’Adamantium fit tournoyer l’exo-armure en sa possession et l’envoya contre la dernière Emperor’s Fist, le pilote garda tout de même le contrôle mais était sonné par le coup surpuissant, n’eut pas le temps d’apercevoir une lumière bleutée s’approchant de l’exo-protection et la traversant de part en part. L’élu avait bien visé, mais sombrait déjà en état de catalepsie, le coup du défunt ennemi ayant été trop dévastateur par rapport à ses organes internes.


Une seconde escouade se dirigea vers Anarchia, volant vers une échelle qu’il gravit sans peine pour ce mettre hors de portée. Au dessus de tout il pouvait observer la plus grande partie du complexe et vit que les plus fiers soldats de l’Impérium organiser leur battue. Une partie de la formation vint vers la cachette du Prince Démon. Le possible meneur du petit groupe parla avec un fantassin de choc portant un lance grenade :


« Hé le Cafard, vient par là, c’est dans ce coin qu’on l’a vu pour la dernière fois ! »


L’homme en question sembla se dresser et écouta. Le Maître de la Foi Iron Rain s’arracha les baïonnettes encore présente dans ses chairs, unes à unes, et émit un faible gémissement à chacune.


Le « Cafard » entendit, leva cérémonieusement le lance-grenade, y inséra une grenade antichar, se tourna, visa et tira l’endroit où ce tenait le puissant serviteur des Dieux Sombres. La réponse ne se fit pas attendre : dans le mille. Après une courte prière envers les Puissances de la Ruine le Porteur de la Foi se releva, une douleur horrible dans le dos, ses chairs étaient agités à l’endroit de la blessure comme de l’eau en ébullition. Quelques secondes plus tard il n’y avait même plus de cicatrice.


Les autres donnèrent leurs grenades antichar au cafard qui fit mouche à chaque coup, cependant le « colis » assez imposant pour couvrir le dos de Daemonius Anarchia quand ce dernier se mit à courir remplissait à merveille son rôle de protection de l’imposante bombe s’y trouvant. Finalement il sauta vers ses agresseurs la protection de la bombe sous ses pieds, tel un surfer d’argent :


« Bandes de cloportes je vais tous vous écraser ! »


Le bruit caractéristique d’un auto-canon faisant feu vint écourter la tirade du géant d’adamantium. Le mini obus fit exploser la tête d’un soldat comme un fruit trop mûr. Quand Daemonius Anarchia atterrit alors qu'il n’y avait plus rien à tuer, écarta de sa monstrueuse main des morceaux de cervelles afin de voir qui avait tiré et de le féliciter. Le Démon conquérant comme il fut surnommé lors de la période d’isolement, quand il protégeait les recherches et colonisait les mondes engloutis dans l’œil de la Terreur, se trouvait désormais dans la nef. Il ne mit pas longtemps avant de se rendre compte que la plupart des exo-armures s’y trouvaient.


Les trois armures Metal Storm activèrent un déluge de feu grâce à leurs bolters lourds, les canons d’assaut des trois modèles Dreadnought firent de même, le Prince d’adamantium ne pu que compter sur le conditionnement de la bombe à plasma pour que les tirs ne l’atteignent. Les rafales étaient tellement puissantes que le Serviteur des Dieux Sombres reculait sans même le vouloir.


Portant la protection comme un bouclier il tirait par courtes rafales dans les cockpits des exo-armures. La première armure de classe Emperor’s Fist réapparue à droite de Daemonius Anarchia, un nouveau pilote à son bord. Le Sombre Héros évita de justesse un coup de pinces énergétiques, fit rompre le bras mécanique et plongea ensuite sa main dans le cockpit répétant ainsi la malédiction que devaient porter les pilotes de cette exo-armure. Il balança ensuite les restes de cette armure devant le bouclier, l'équipement de combat étant désormais inutilisable.


Les trois armures Dreadnought s’élancèrent en avant pour charger le Prince Démon. Celui-ci para tant bien que mal avec une vitesse impressionnante les trois pinces énergétiques, une essayant de lui faire lâcher prise la protection, une à droite et l’autre à gauche, il pu quand même briser les protections des pilotes, en tuant un. Le prince démon activa la manette permettant le jet de flammes purificatrices afin que ces dernières lèches le visage de l’autre attaquant, une pince énergétique se logea tout de même dans les côtes du Semeur de Haine et tournoya à grande vitesse, la main du pilote crispé sur la commande suite à sa mort horrible due aux flammes. Daemonius Anarchia dû faire une rotation, toujours avec la pince tournoyante dans ses chairs et effectuer un violent coup de pied afin de se libérer du monstre mécanique. La douleur le prit comme un surcroît d’adrénaline prendrait un mortel, le Porteur de la Foi Iron Rain explosa la dernière en enfonçant le conditionnement de la bombe dans le cockpit. Il tira toujours de son bolter incrusté au bras gauche sur les armures afin quelles soient irrécupérables. Il étendit ses ailes qui se trouèrent sous les tirs des exo-armures Metal Storm et les battit au plus fort qu’il pu. Arrivé au niveau des protections combatives, son bolter fit mouche et envoya deux laquais du Faux Empereur vider les poubelles de l’enfer. La troisième n’eut pas le temps de tirer à nouveau que le pilote se fit empaler par le pic d’os qui sortait de la genouillère du seigneur chaotique. Il cribla de la même manière et méthodiquement les armures. C’en était finit !


L’élus portant l’autocanon s’en servit comme d’un sniper et supprima les troupes de choc portant des armes pouvant blesser le Prince Démon, les deux autres Elus servant d’appât pour ne pas que le sniper se face prendre pour cible. Plus personne n’était un danger pour Daemonius Anarchia, sauf peut-être… Un instrument de mort traversa soudainement l’armure d'un terminator de part en part qui ne pu jamais voir son assassin.


L’un des élus pu voir une forme rouge se mouvoir très vite d’escalier en escalier avant de repartir dans l’ombre. Tel des cancrelats, l’élite de la garde se mit à se disperser parmi les ombres des cloîtres. Les élus les perdirent de vu. Le Prince Démon d’adamantium s’assit en hauteur pour se reposer et régénéré sa plaie béante aux côtes. Un des élus allait l’avertir de la situation en courant à couvert, mais une hache énergétique acheva soudainement et violemment sa course. Pesdicco retira son servo-bras du plafond où il l’avait planté pour son embuscade et se mit à marcher calmement. Une ombre jaillit de l’autre côté de la cathédrale, courant à couvert. Le dernier élu partait lui aussi prévenir son Maître, évitant tout les lasers de la dernière escouade de troupe de choc.


« Esprit de la machine donne moi la force de subvenir aux besoins de ses serviteurs de chair en tuant le vecteur corrompu par la fausse foi ».


La voix robotique et rocailleuse du cultiste de l’adeptus Mechanicus résonna un court instant dans le cloître intérieur, réveillant le Prince Démon de sa torpeur. Ce dernier pu se délecter de voir toutes ses plaies refermées. Sa joie ne fut que grandit quand il su que son ennemi était juste en dessous. Les tirs de lasers ne purent toucher le dernier marine du chaos en armure tactique dreadnought, le sergent cria sur le canal de l’escouade :


« Tirez sur les générateurs faites-en exploser pour que la voûte s’écroule sur lui ! »
« Vous n’y pensez pas, traître que vous êtes ! » grogna le Technaugure.
« En qui avez le plus confiance, l’Empereur, ou vôtre « Esprit de la Machine » ? »
« Sans aucun doute l’Esprit de la Machine, car lui seul sauve l’Empereur à l’heure où nous parlons, et lui ne se trompe pas en prenant des décisions grotesques ! »


L’élu continuait sa course folle.


« Maître où êtes vous répondez ! Ils se sont enfuis dans les ombres du cloître intérieur »


Le Prince Démon d’adamantium communiqua télépatiquement avec son subordonné :


« N’ai crainte ce n’est que moi qui sonde ton esprit, je suis en face de toi et ils sont en-dessous de moi, alors, survit ! »


En dessous du Prince Démon le débat battait son plein. Le Semeur de Haine appréciait cela, il empoigna la protection, la souleva de ses deux bras assez haut et l’abattit aussi violemment qu’il pouvait sur le sol de l’immense balcon de la cathédrale. Celui-ci céda et quatre fantassins moururent sous les décombres. Pesdicco avait enfin en face de lui son véritable ennemi qui descendit en s’aidant de ses mains. Le conquérant d’adamantium parla alors calmement au technaugure :


« C’est un débat sur la Foi ? »


Le Technaugure se désengagea rapidement du combat de même que le sergent et ses hommes prirent la fuite en courant verticalement sur les murs dont les escaliers menaient aux câbles d’alimentation intermédiaire. Daemonius Anarchia ria d’un rire assez gras :


« Il est rare de trouver des interlocuteurs à ma taille ! »


Le maître de foi rattrapa en volant un Garde Impérial dont il broya les jambes et mangea le reste du corps. Le sergent et les autres « traînard » balancèrent leur grenades dégoupillés dans le vide, celles-ci rappelant au prince démon les mines spatiales. Il en prit une et la broya dans sa main avant qu’elle n’explose, les autres écorchèrent un peu son visage sans plus d’effet. Arrivé sur le câble Pesdicco se mit en position de combat entouré par les restes de l'élite de la Garde Impériale. Ces derniers balancèrent leurs grenades à charges creuses ainsi que leurs charges incendiaires sur l’ennemi. Celles-ci mirent les plaques de blindages ventrales du Démon à dure épreuve et l’on pouvait clairement voir une zone où la chair était à vif.


« Tirez sur ce point faible ! » Ordonna le Sergent en beuglant dans l’intensité du combat.


Les tirs touchèrent pour la plupart la zone, le Prince Démon fut prit de spasmes mais pu tout de même attraper un garde et l’éventrer, ses tripes partant à la dérive et se déroulant. Les survivant coururent vers le sol et plongèrent sous le cloître alors que Daemonius Anarchia oblitérait le servo-bras du technaugure d'un bolt précis. Le Sergent regarda ses deux seuls subordonnés survivants :


« La Foi est notre seul atout cette fois ci ! »


Tête en bas le Prince d’adamantium regarda sous le cloître et descendit. Les gardes se jetèrent sur lui tandis que la hache énergétique du technaugure s’abattit sur son point faible. Le puissant serviteur des Dieux Sombres claqua les deux ultimes gardes comme s’ils n’étaient que deux cymbales : l’un contre l’autre. Le cultiste de l’Esprit de la machine eut juste le temps de se désengager pour ne pas être prit en sandwich. Le sergent fit une roulade sur le sol et vit adossé à une colonne un marine probablement mort avec sur sa droite un fuseur qu’il avait lâché des mains. L'officier le prit sans hésiter et voulut tirer sur le Prince Démon, mais un tir de bolter vint lui exploser la cervelle. Daemonius Anarchia se retourna vers le technaugure :


« Vient avec nous, tu ne peux pas gagner ! »
« Jamais je ne pardonne aux destructeurs de l’Esprit de la Machine ! »


Le Prince Démon souriait, il sentait la peur retranscrite à travers le ridicule « masque » du technaugure :


« La création ne va pas sans la destruction, il en va de même pour ton Dieu, l’Esprit, il faut détruire pour comprendre, pour ensuite recréer et améliorer, dit toi bien que tu seras mieux servit chez nous que dans ton camp, là où tu iras nous vénérons la technologie sur tout un système, à niveau égal avec les Dieux du Chaos. Nous cherchons avec ardeur sur chaque monde colonisé d’ancien SCS oublié. Nous offrons tout le nécessaire à nos chercheurs, sans limite… »


Le technaugure ne pensa même pas être capable de vouloir comprendre mais c’était plus fort que lui :


« Et qu’est ce que ça change d’ici ? »
« Ce que ça change, c’est que là où nous vivons, les space marines protège les chercheurs, recherches avec nous, et tout le monde à la même manière de penser. Là où nous allons il n’y a pas le camp des croyant envers l’Empereur et ceux qui croient à l’Esprit de la Machine, car les Dieux sont liés à la technologie ! C’est accepter l’offre que je te propose ou mourir ! »
« Les machines sont éternelles, je… »
« Avec mon offre tu auras tout le temps de les découvrir, puisque tu seras toi même éternel ! Tu pourras devenir une machine si tu le souhaites !»


Le technaugure craqua promptement d’un coup :


« Emmenez moi avec vous je vous en supplie, je n’en peu plus de côtoyer ses êtres inférieurs fait seulement de chair, par pitié, emmenez moi avec vous ! »
« Je veux bien mais à une condition »
« Laquelle ? »
« Donne moi tous les informations présent sur se navire !»
« Ce sera fait, mon Maître ! »


Le Prince Démon fit céder le couvercle de l’imposante bombe à plasma et déposa celle-ci au milieu de la nef de façon à ce qu’elle touche le plus de générateurs, Il riait d’un rire assez gras alors que le décompte de cette dernière se fit entendre.




Klain, Iscariot et sa suite de trois élus de Khorne se tenaient derrière une table de cantine en fer, retournée et qui encaissait avec peine les tirs de laser. Cela faisait bien dix minutes qu'ils étaient bloqués dans le mess avec plusieurs escouades de gardes renégats, affrontant un grand nombre de soldat comportant majoritairement des cadets. Excédés, les trois champions de Khorne s'élancèrent de leurs couvert vers une position de bolter lourds, postés près d'une porte du réfectoire. Les tirs en déchiquetèrent un sans qu'il ne puisse faire quelques mètres, tandis qu'une grenade antichar lancée par un servant mettait fin à l'aventure d'un second guerrier. Le dernier élu arriva au contact des trois équipes de bolter lourd, tuant deux servant d'un seul coup de hache. Cependant, une longue bande de munition s'enroula à ses pieds et joua sur le déséquilibre dû au coup précédant pour le faire chuter. Une rafale à très courte portée d'un bolter lourd nouvellement orienté n'en laissa pas grand chose de reconnaissable.


« Maudite soit la stupidité de mes serviteurs ! »
« Comme quoi, ce ne sont pas ceux qui ont le cerveau rongé par les dons de Grand-Père qui sont les plus idiot ! »
« Cesses de vomir des inepties, où je t'arrache la tête. »


Un bolt perdu arracha un bon morceau de leur protection, ramenant les deux seigneurs à la situation. Klain se jeta vers un couvert un peu plus imposant en une roulade, levant le poing et son bolter combiné.


« A la réflexion, nous avons mieux à faire. Puissances de la Ruine, chargez !!! »


La grande salle s'illumina d'une lueur verte quand un nombre impressionnant de porte-pestes hideux et déformés apparurent, armes en main. Les boucliers effondrés du vaisseau permettaient l'invocation de ces créatures du warp, pour le plus grand plaisir des forces du chaos. Revigorés, les soldats renégats chargèrent sous les tirs en même temps que les démons. Le barrage fournit par les gardes et cadet se fit moins nourrit et plus sporadique, troublé par la peur ambiante qui saisissait les rangs impériaux. Quelques un vomirent, alors que d'autres tombaient au sol sous les convulsions et les crises de terreur.


« Moi, je vais rendre mon plateau ! »


Un cadet tenta de s'enfuir, jetant son arme au sol et prenant la porte la plus proche. Malheureusement pour lui, un tir en pleine tête le stoppa net. Le commissaire entra dans le mess, semblant ne pas se préoccuper des tirs et beugla :


« J'vous avez dit qu'il fallait pas manger ici... feu bande d'idiots ! »


Iscariot balaya un courageux qui tentait de le stopper, continuant de se frayer un chemin sanglant vers l'officier politique qui regonflait le moral des troupes adverses en tuant les démons de ses tirs précis. Mais son euphorie violente fut de courte durée, une sphère de plasma emportant la moitié du corps du meneur impérial. Le seigneur de la guerre ragea contre son homologue affilié à Nurgle, et passa sa colère sur un garde hérétique non loin, dont la tête décolla dans les airs.


« Un ciel rouge, une terre ensanglantée et un air rempli de mort pour la Légion ! »
« Loué soit la mort, loué soit Grand-Père Nurgle ! »

Klain et Iscariot arrivèrent de concert pour défoncer la porte que tentaient de retenir une bande de gardes affolés. Les hommes tombèrent au sol sous la violence du choc, et rampèrent pour échapper à la mort qui allait les frapper. Mais on ne peut pas fuir sa némésis. Un unique coup de lame trancha plusieurs malheureux, Iscariot riant d'allégresse tandis que Klain posait son pied sur le dos d'un garde et lui logeait un bolt dans le crâne. Les portes-pestes arrivèrent dans le couloir, l'un d'eux saisissant une proie par la jambe et enfonçant lentement son énorme couteau sans sa cage thoracique.


« Le pont de commandement n'est plus très loin, allons-y ! »
« Tu m'exaspère avec tes ordres, le puant. »


Le porteur de la décadence et les démons de Nurgle s'élancèrent dans la coursive, leur aura de putréfaction les suivants et faisant clignoter les néons. Iscariot retira son épée du cadavre d'un homme, lui arrachant un bras lors de l'extraction, et suivit la charge en menant plusieurs escouades de renégats. L'ultime obstacle se présenta sous forme d'une immense porte blindée et verrouillée. Plusieurs coups de son énorme arme ne permirent pas à Iscariot de la défoncer, à sa plus grande colère. Dans un élan de folie, il tua deux hérétiques, poussant un hurlement de rage et de violence. Les cultises, terrifiés par leur maître, s'enfuirent en glapissant de peur. Mais une lueur rouge envahit la coursive, et un rire sinistre retentit lorsqu'une meute de sanguinaires apparurent en massacrant les fuyards. Iscariot souriait, son dieu l'avait entendu.


Les démons du sang et de la mort se rejoignirent, et approchèrent de la porte blindée. Le plus gros et puissant sanguinaire de la meute saisit sa hache et la leva haut dans les airs, pour l'abattre violemment entre les deux battant de la porte métallique, provoquant un bruit sourd qui résonna autant dans le couloir que sur le pont de commandement. Le démon répéta plusieurs fois, jusqu'à avoir transpercé le métal entre les deux parties du sas. D'autres sanguinaires s'avancèrent et enfoncèrent leurs deux mains dans le trou, et grognèrent d'effort. Ils étaient en train d'écarter les deux battants. Lorsque l'ouverture se fit assez grande, un déluge de tir parvint de l'autre côté, emportant quelques créatures du warp vite remplacées par d'autres membres de la meute, forçant toujours plus sur le système mécanique. Un crissement plaintif de vérin qui se bloque se fit entendre, et les démons de Khorne et de Nurgle se ruèrent dans le poste de commandement, suivis par Klain et Iscariot.


En ligne, quarante grenadiers, soldats triés sur le volet, les meilleurs parmi l'élite du second corps d'armée de l'Ordo Goriae, se mirent en joue, visant l'assaillant. L'espace de quelques secondes, le temps s'arrêta, ou du moins parut se ralentir considérablement, jusqu'à l'immobilité des acteurs de la scène. Puis un rugissement bestial et inhumain retentit sur tout le pont et le temps redémarra. Les lasers fusèrent par dizaines, emportant nombre de démons alors que d'autres réapparaissaient pour soutenir l'assaut. Le sergent d'une des escouades de choc laissa pendre son fusil en bandouillère, dégaina son épée de service et la leva vers le plafond, brandissant de sa main gauche une croix en bois.


« Pour l'Empereur ! Pour Septimus ! Repoussez les !!! »


Un porte-peste en avance sur ses camarades enfonça sont poignard directement dans l'épaule du sergent, le tuant sur le coup, pendant que les autres forces démoniaques arrivaient au contact pour affronter la crème de ce que l'ennemi pouvait leur offrir. Le chef de meute sanguinaire trancha en deux un opposant, décapita un autre alors que le reste du groupe de combat qu'il affrontait l'encerclait et le criblait de lasers. La créature fut prise de convulsions et se disloqua en une explosion d'étincelles, une autre prenant sa place en sautant dans la mêlée, perpétuant le carnage que leur ordonnait leur dieu. Au milieu de cette boucherie, Iscariot riait tel un damné, brassant ennemis comme amis à grand coups de son épée à deux mains, les yeux injectés de sang. Les porte-peste eux faisaient preuve de moins de violence et de bestialité, mais d'une incroyable résistance, le peu tombant au combat rependant sur le sol leur sang putride et acide. C'était un combat inégal. C'était un bain de sang sans nom. C'était une personnification de la mort.


Klain repoussa d'un coup de bras un démon de Khorne, et s'extirpa du corps à corps, à la recherche de son propre objectif. Devant lui s'étalaient une multitude d'ordinateurs, d'hommes effrayés ou soudés à leur fauteuil, mais aussi deux autres qui se tenaient droits en signe de défis. L'un deux tenait dans la main une épée énergétique luisant d'une lueur bleutée, mais également un récipient rempli d'eau bénite par des soeurs d'un couvent. Sa robe de bure, seule protection physique, dégouttait le porteur de la décadence. Au côtés du confesseur Klog se dressait un autre personnage, dont l'uniforme arborait un nombre impressionnant de médailles. Pour seule arme, il brandissait une épée de service des croisés, arme terrible cela dit. Il pris la parole, alors que la bataille cessait. Les démons restant, au milieu d'une marre de viscère et de cadavres, restèrent sur place, observant et interdisant toute fuite au personnel du pont replié à l'autre extrémité, désarmé et transi de terreur.


« Confesseur Klog mon ami, occupez vous de cet hérétique. »
« Bien, amiral Jackson. »
« Jackson ? »


Iscariot rejoignit le dialogue, un air sérieux et grave dans sa voix malgré le casque qui la déformait.


« Jackson... comment va votre jambe ? »
« Très bien, assez pour vous botter le cul hors de mon navire. »
« Humain arrogant. Je viens finir le travail commencé par mes frères et punir l'affront que vous avez fait à mon maître. »
« Baâl n'était qu'un incapable, j'ai détruit sa flotte sans quasiment aucun problème. Quant aux terminators envoyé aborder mon navire, ils ne valaient guère mieux. »
« Vous souvenez vous d'Ulrik Uther Gorich ? Vous souvenez-vous que c'est vous qui deviez le secourir dans cette mission ? »


Un silence s'installa, brisé par la prière de Klog qui aspergeait d'eau bénite son épée et celle de l'amiral. Klain se mit en position de combat, fixant le capitaine du Sword Gloria.


« Celui-ci est po... »


Iscariot fonça droit sur Jackson, bousculant au passage son équipier. De sa bouche moussait une écume de rage alors qu'il assenait le premier coup, pulvérisant le siège du capitaine devant lequel se trouvait l'amiral quelques secondes plus tôt. L'ecclésiastique renversa son récipient sur sa lame, et se rendit au contact en criant.


La lame bénie fendit l'air et rencontra le métal suintant de l'épée de Klain. Le porteur de la décadence relâcha son bras et se déporta sur la droite, brisant la stabilité du prêtre. Klog déséquilibré se laissa tomber sur le sol, effectuant une roulade pour éviter un coup circulaire et se remettre en position hors de portée. Le vieil homme respirait difficilement, il n'avait plus vraiment l'âge à ce genre d'acrobaties. Il allait falloir être ingénieux. Il serra fermement son rosarius dans sa main gauche, et arracha la chaîne de son cou en un geste vif. Rapidement, il l'enroula autour de sa lame, et se remit en position de combat après avoir réactivé le champ de force. Il pria pour que cela marche, et chargea.


L'amiral évita l'énorme épée et contre attaqua rapidement, forçant le seigneur de la guerre à reculer. Le fils de Khorne réarma, pointe vers le sol et vers l'arrière, et se rua en avant. L'officier de la flotte esquiva difficilement la charge, tournoyant sur ses pieds pour arriver dans le dos de l'assaillant. Il n'eut pas le temps de frapper que son adversaire se retournait brusquement, arme en main et prête à l'attaque. Le coup horizontal qui trancha l'air fut si violent qu'il parut le faire vibrer. Le capitaine du Sword Gloria, accroupi, enfonça violemment son épée bénie dans la cuisse gauche d'Iscariot, le faisant tomber à genou, dégaina rapidement son pistolet plasma et plaqua le canon contre le casque de space marine.


Le vecteur des maladies assura sa poigne sur son son épée et se prépara à contrer l'attaque du porteur de la foi qui chargeait vers lui. Le moment venu, il abattit sa lame vers son ennemi. Le champ de force du rosarius dévia l'épée pestilentielle si violemment que son porteur la perdit, et l'épée énergétique du prêtre s'enfonça dans l'armure du porteur de la décadence, secouant son corps de tremblements et de rage. Le sang noir coula à flot de la plaie, grugeant la lame et la chaîne du rosarius qui l'enserrait. Les maillons cédèrent et le pendentif tomba au sol alors que le champ énergétique de l'arme se désactivait. Le confesseur, surpris, ne vit pas arriver le poing blindé du seigneur du chaos qui s'écrasa dans son visage, brisant son nez et sa mâchoire dans une douleur intolérable. Klain retira les restes de l'épée de son corps sans grande difficulté, et s'approcha de Klog qui était étalé sur le sol. La lame à moitié fondue se positionna au dessus de la tête de sa proie, et le chaotique la leva haut en la tenant de ses deux mains. Le choc anima le vaincu d'un dernier spasme, ses jambes et bras se soulevant du sol, puis ses membres retombèrent sur le métal et sa vie le quitta. Le porteur de la décadence se releva en ramassant le rosarius, et observa l'autre duel avec un air amère. Sa mission était de capturer Jackson, et si cet abruti de brute sanguinaire venait à le tuer, il en subirait les conséquences.


L'officier allait presser la détente quand le plat de l'arme d'Iscariot le repoussa en arrière, la sphère ionisée quittant le canon du pistolet mais ratant sa cible. Avec fureur, le seigneur de Khorne se releva, tremblant légèrement de sa jambe gauche, et jaugea son opposant. Sa vue devenait floue, le contact avec les armes bénies n'était jamais très agréable. Il frappa en diagonale, mettant à mal le capitaine qui para difficilement, la force du choc envoyant son bras armé valser en arrière. Ne perdant pas le contrôle de la situation, il dressa directement son bras gauche et envoya un tir de plasma percuter le champ de protection du chevalier de la guerre. Jackson pressa à nouveau la détente, inondant de chaleur le pourtour du canon de son pistolet alors qu'une nouvelle sphère de plasma bleu le quittait. La balle transperça la protection de sa cible, qui n'eut pour seule chance de survie que de la parer avec son épée. Le champ énergétique satura et se désactiva tandis que la lame fondit, se cassant en deux et perdant une grande partie de sa longueur. Dans un hurlement de rage, l'élu de la guerre attaqua avec une rapidité déconcertante et enfonça brutalement les restes de son arme dans la vareuse de l'amiral de la flotte, traversant son fragile corps jusqu'à ressortir dans son dos. Jackson, le visage déformé par la douleur, pointa son pistolet en un ultime effort et tira alors qu'il chutait en arrière. Son épaulière droite réduite en bouillie, Iscariot débrancha rapidement ses dernières attaches avant d'être blessé et laissa ce qui restait de la pièce d'armure tomber au sol dans un bruit métallique.


« Stupide chien de guerre, tu ne m'est plus d'aucune utilité. »


Klain saisit son bolter combiné dans son dos et releva le cran de sûreté. Sa flasque de plasma était vide, mais les bolts sauraient venir à bout de cet animal affaibli. Iscariot, trahit, n'eut pas le temps de prendre son pistolet bolter en main qu'une volée de tir percutait son écran de protection et son armure, le faisant chuter au sol. A la suite d'un beuglement bestial, trois sanguinaires voulurent charger le traître, mais furent stoppés par les portes-pestes, silencieux. Les démons du sang levèrent leurs haches et hachoirs, entamant le combat avec les démons de la mort. Iscariot se releva et se rua, à main nues, sur son agresseur, le désarmant sans trop de problème et lui décochant un violent coup au niveau du plexus solaire. Tout deux luttaient désormais sans arme, et leur duel de gladiateur se termina lorsqu'une communication traversa leurs casques respectifs.


« Les bombes sont en place et armées, explosion dans huit minutes, évacuation générale, je répète, évacuation générale. »


Iscariot balaya les jambes de son adversaire, le faisant chuter de toute sa lourdeur sur le plancher de métal, et pris la direction de la sortie non sans lâcher une dernière réplique.


« Nous nous reverrons, souillure! »


Le porteur de la décadence se remit sur ses appuis, rageant de tout son être. Il se retourna, regardant les humains terrifiés. Apercevant le navigator du Sword Gloria, il se saisit de lui, agrippant son uniforme, et repoussant ses camarades en pointant vers eux un pistolet bolter ornementé. Klain traîna son prisonnier vers le sas, laissant les derniers démons qui se battaient entre eux interdire la sortie aux humains.




_________________

Ne jamais plus sortir de chez soi un 17 Mai ! Risques de se perdre xD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Baâl
Prince du Sang

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 373
Grade: Prince du sang, maître de la 2nd Host du chaos
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 04:33 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

Désolé pour la mise en page, les espaces entre les paragraphes, la coleur qui change parfois et la taille de la police.
Le forum me pose quelques problèmes et il se défent plutôt bien en ruinant mes efforts -_-
J'essaye d'arranger ça, mais je promets rien Neutral
_________________

Ne jamais plus sortir de chez soi un 17 Mai ! Risques de se perdre xD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Erin Carden Jarran
Forces de l'Ordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 202
Grade: Colonel
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 10:56 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

question : pourquoi est ce que l'abordage est dissocié du récit de la bataille spatiale???

parce que je te rapelle que si on a écrit ensemble un bout, c'est parce que c'était trop pour un seul...
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Baâl
Prince du Sang

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 373
Grade: Prince du sang, maître de la 2nd Host du chaos
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 13:18 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

Bah on poste chacun notre partie, comme deux récits séparés même si c'est "au même moment" historiquement, du moins je pense que c'est une bonne solution Wink
_________________

Ne jamais plus sortir de chez soi un 17 Mai ! Risques de se perdre xD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Erin Carden Jarran
Forces de l'Ordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 202
Grade: Colonel
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 14:29 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

sauf que normalement, il devait y avoir des incises de chacun dans la partie de l'autre... et le récit total devait se finir sur le grand final...
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Baâl
Prince du Sang

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 373
Grade: Prince du sang, maître de la 2nd Host du chaos
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 14:38 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

Hum, j'ai oublié ça :S
Euh...
...
Me frappe pas xD
_________________

Ne jamais plus sortir de chez soi un 17 Mai ! Risques de se perdre xD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Infestus
seigneur des mouches

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 153
Grade: Prince Démon de Nurgle et Maître de Chapitre
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 17:28 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

Bon récit, même s'il diffère un peu de se qui était convenu (maintenant, Klain c'est un bouseux juste bon à faire des tirs dans le dos! Mad )

Pour le reste, s'aurait été plus interessant d'avoir des ennemis qui durent plus longtemps et des points de vue variés (pas seulement axés sur les méchants).

Au fait, la bataille spatiale, elle en est rendu ou?
_________________
''Pour les plus avisés, la quête, l'unique quête est d'échapper à la mort. Nous n'embrassons pas tous la fin facilement et c'est dans les bras du Souillé que vous pourrez enfin échapper à la malédiction des mortels.''


Revenir en haut
MSN
Baâl
Prince du Sang

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 373
Grade: Prince du sang, maître de la 2nd Host du chaos
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 5 Fév - 00:36 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

Bah, étant donné que Klain et Iscariot était tout les deux affaiblais, je voyais pas vraiment comment les faire se battre, surtout que l'explosion était imminente...

Ensuite, il a attendu que le Khorneux se tourne vers lui avant de tirer Wink
_________________

Ne jamais plus sortir de chez soi un 17 Mai ! Risques de se perdre xD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Erin Carden Jarran
Forces de l'Ordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 202
Grade: Colonel
Masculin

MessagePosté le: Mar 5 Fév - 05:27 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

la bataille spatiale ne vaut plus grand chose vu que ce récit devait s'intercaler dedans...
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Aubéron
Forces de l'Ordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 30
Grade: Frère-Capitaine Chevaliers Gris
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mar 5 Fév - 07:35 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

Et qu'est-ce qui t'empeche d'editer son texte et d'intercaller la bataille spatiale dedans?

Suite à ton commentaire je ne l'ai pas encore lu, le récit de bâal.

Je suis peut etre pas le seul dans ce cas.

Allez montre nous ton verbe, jeune colonel GI.

Aub.
_________________
Je suis le Marteau, la main droite de mon Empereur....
Codex Chevaliers Gris en lien ci dessous...
http://s5.bitefight.fr/c.php?uid=83225


Revenir en haut
Baâl
Prince du Sang

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 373
Grade: Prince du sang, maître de la 2nd Host du chaos
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 5 Fév - 08:03 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

Ca me semble une bonne idée d'éditer ma partie, si celà est possible. Tu copie-colle chez toi, intercalle les morceaux de la bataille spatiale, me renvoi et je poste ? (ça ressemble à du boulot ork...)
_________________

Ne jamais plus sortir de chez soi un 17 Mai ! Risques de se perdre xD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Erin Carden Jarran
Forces de l'Ordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 202
Grade: Colonel
Masculin

MessagePosté le: Mar 5 Fév - 12:12 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

ba, je peux modifier ton post aussi.

mais avant, il faut que j'écrive la fin du récit... Wink

j'y travaille, et j'édite ton post :p
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Baâl
Prince du Sang

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 373
Grade: Prince du sang, maître de la 2nd Host du chaos
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 6 Fév - 02:02 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

'noté
_________________

Ne jamais plus sortir de chez soi un 17 Mai ! Risques de se perdre xD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Dark Typhon
Forces du désordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 698
Grade: Maître des Forges, Membre du Triumvirat, ...
Masculin

MessagePosté le: Sam 9 Fév - 11:53 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

Bon bah je lirais quand tout sera clean ^^
_________________
Cours chaotique


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Baâl
Prince du Sang

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 373
Grade: Prince du sang, maître de la 2nd Host du chaos
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 12 Fév - 11:32 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

Alors Jarran ? Bientôt updaté ? ^^
_________________

Ne jamais plus sortir de chez soi un 17 Mai ! Risques de se perdre xD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Erin Carden Jarran
Forces de l'Ordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 202
Grade: Colonel
Masculin

MessagePosté le: Mar 12 Fév - 14:19 (2008)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria Répondre en citant

dans tes rêves...

je n'ai franchement pas le temps actuellement de finir mon texte, ni de l'adapter au tiens...
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:46 (2017)    Sujet du message: Abordage du Sword Gloria

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre Obscurae Index du Forum -> Espace de Campagne -> Récits et Fiction Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Space Pilot 3K template by Jakob Persson.
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com