La Guerre Obscurae Index du Forum La Guerre Obscurae
Campagne de Warhammer 40 000: La Guerre Obscurae
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Inquisiteur Ouranos (récit en continue)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre Obscurae Index du Forum -> Espace de Campagne -> Récits et Fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dark Typhon
Forces du désordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 698
Grade: Maître des Forges, Membre du Triumvirat, ...
Masculin

MessagePosté le: Ven 11 Jan - 04:20 (2008)    Sujet du message: Inquisiteur Ouranos (récit en continue) Répondre en citant

Cette histoire intègre volontairement des images, prenez ça comme une sorte de texte expérimental ^^(Merci Zato !)


-----------------------chapitre 1 : a la découverte d'un nouveau héros-------



« Le plus dévoué à l’Empereur ! Je me demanderais toujours pourquoi ils disent tous ça ! Il manque pas d’air le petit Moesko ! Le plus, comme s’il n’y avait pas plus dévoué que lui, comme si je n’existait pas ! »

 Un rire franc éclata dans les quartiers du Seigneur Inquisiteur Ouranos. Celui-ci s’inquiéta quand même de ce qu’était devenu cet acolytes depuis l’envoi de la lettre.

Cela faisait environ 28 jours qu’il voyageait sur le « Burning Wraith » un croiseur impérial super lourd de classe Exocist, quelle ironie du sort !

Pourquoi l’inquisiteur Moesko qui appartenait maintenant à l’Ordo Héréticus avait-il besoin de lui, le Seigneur Inquisiteur Ouranos ou comme certains le nomme « Lightning Typhon »
car il ravage les mondes où se situent la maligne engeance du warp et bannie leur propriétaire.
Serait-il possible que cet enfant de 7 ans puisse avoir en tête de libérer un démon ?
Et comment manie-t-il ses pouvoirs, les manie t-il encore de façon incertaine ?

-------------------------------------------------------------------------------------

Par delà les étoiles un enfant pleurait :

« par pitié, ne me tuez pas, je ne suis qu’un enfant, je n’ai jamais voulu avoir ses pouvoirs ! »

Le membre de l’Adeptus Arbites s’apprêtait à faire feu sur l’enfant quand celui-ci pleura, émut par ces sentiments il baissa sa garde, lui aussi avait des enfants, il en gardait même toujours une photo dans la poche de son uniforme située à la poitrine, bien sûr la photo datait, vu que son métier lui prenait déjà pas mal de temps.
L’enfant ne ressemblait pas au portait qu’en avait fait l’Inquisiteur Moesko, ce n’était pas un :
« horrible bambin du warp dont la malice n’avait d’égal que son cruel pouvoir de psyker ! »

L’homme enserra l’enfant et le porta jusque dans le hangar non loin.

« Attend moi ici, je n’en aurait pas pour longtemps, tout va aller mieux maintenant, je dois juste prévenir le restant de mon unités que ce secteur a été fouillé et après je viendrais te rechercher. Je te le promet ! » L’homme affichait un sourire sensé réconforter l’enfant qui d’un coup se mit à rire sadiquement.

« Tu peux t’empaler pour moi s’il te plait ? » demanda l’enfant à son bienfaiteur.

L’Adeptus Arbites se retourna, ces yeux craignaient de voir à nouveau l’enfant, puis il tira avec son fusil d’assaut là où était l’enfant qui révélait maintenant sa vrai nature.

Les balles s’arrêtèrent à quelques centimètres de l’enfant qui les retourna toutes à l’envoyeur une fois celui-ci empalé sur une des cinq branches d’un pentacle.
Le sang de l’Adeptus Arbites coula le long de la « croix du chaos » est une fois que les cinq branches furent couvertes de sang il la mit à terre, à plat, en envoyant valser le cadavre qui empêchait la manœuvre. Il reprit le membre sans vie de l’Adeptus Arbites et broya lentement le corps afin que tous les liquides contenues par celui-ci s’écoule au centre Du pentacle inversé par rapport à son « utilisateur ».

L’unité entière de l’Adeptus Arbites mort était rentrée dans le hangar et pointait ses fusils vers l’enfant qui ne pouvait plus jouer la comédie du « je ne suis qu’un enfant…pitié », d’ailleurs il l’avait parfaitement comprit et il se contenta d’aller dans le cerveau de chacun de ses gardiens de la paix des étoiles et de les faire s’entretuer en leur faisant craquer la nuque de leur partenaire pour que tous les liquides contenues dans leur corps, maintenant tas de chair sans vie, puisse servir à l’élévation du démon Ninhnaroth le transformiste, l’un des rares démons à rester dans l’univers matériels grâce aux liquides contenu dans le corps humains. En effet se démon se loge en chacun des êtres qu’il croise et peut les habiter et les contrôler entièrement en écrasant tout d’abord psychiquement leurs âmes, puis en utilisant tout les liquides contenues dans le corps de la victime, ces fluides qui, mélangés, deviennent un condensé de vie pour ce démon qui faisait partie d’une grande famille autrefois.

Le liquide humain de chacun des membre de l’Adeptus Arbites fut versé comme celui du premier sacrifié au centre du pentacle représentant la croix du chaos.

L’enfant retira alors de sa poche une statuette, celle si ressemblait à un démon cornu en or, qui arborait des muscles puissants et saillants. L’enfant de 7 ans plaça ensuite cette statuette au milieu du « cercle sacrificiel » représentant le chaos universel.

-----------------------chapitre 2 : l'invocation------------------------------------

Celle-ci parut absorber le sang , comme le ferait une éponge, sans pour autant se gonfler. L’enfant surveillait les lieux, bientôt il deviendrait bien plus fort que n’importe qui dans cette galaxie, mais avant cela, tout le rituel devait être accomplie dans l’ordre. L’enfant prononça alors une incantation en langue noir :

« Vient je t’implore de toute ma ridicule puissance, vient toi que j’attends depuis ma naissance, vient monstre de l’immaterium qui fait trembler l’Impérium, vient fils du warp, vient Ninhnaroth ! »

La statuette se craquela en petit morceaux telle une coquille d’œuf, une forme qui ne ressemblait à rien d’autre qu’un bout de chair en sortie. Une bouche pleine de crocs de dessina dans la chair, de long râle faisait échos  dans le vieux hangar. Puis la fine couche de peau translucide recouvrant la chair se mit à craquer, les râles se firent de plus en plus court, la chair contenu dans la peau se déversa abondamment. Comme-ci la chair n’était rien de plus que de la gélatine, elle s’étendait et gonflait déjà un bras sans os sortie de la chair, puis un deuxième bras inerte qui retombait sur le sol.

L’enfant savait qu’il était à présent l’heure d’ajouter un ingrédient :

« je t’offre ceux qui t’on en dernier offensé, je t’en offre les os pour que tu puisses avancer ! »

Il saupoudra la poussière d’os sur les chaires gonflantes qui réagirent violemment à cette offrande. Peu de temps après se dressait un démon universel sans dieux, extrêmement puissant au corps à corps, ressemblant à un sanguinaire dont les traits essayaient d’être humain et dont les cornes étaient aplaties à l’arrière se fondant avec sa peau.

Le démon se pencha en arrière et se secoua violemment faisant craquer tous ses nouveaux os, il regarda les alentours avant de parler à l’enfant :

« Tu m’as invoqué ??? » demanda le démon suspicieux.

« Bien sûr ! Tu es bien Ninhnaroth » répondit l’enfant dont les yeux brillaient devant le démon, non pas de peur, mais d’envie !

« Je suis Ninhnaroth, le transformiste, tu m’as invoqué et tu as crus sérieusement qu’un gamin comme toi aurais le pouvoir de me contrôler, tu te gourds mon petit ! » sur ces mots le démon dont les chairs étaient à vif s’apprêtait à se vêtir de la peau d’ arbites, déjà il transformait sa chair pour entrer dedans.

« Ara, ara, pourquoi faut-il toujours que les démons soient aussi présomptueux, narcissiques, sûr d’eux-même, j’ai même dû m’abaisser à dire que j’était « ridiculement puissant » pour t’invoquer, finalement, tu es pitoyable, comme tes frères ! »

Le démon lâcha la peau du défunt représentant de la paix galactique et chargea le psyker alpha. Celui-ci fit un geste de la main d’une gracieuseté parfaite. Le démon fut propulsé vers le mur le plus proche, sa colonne vertébrale se brisa un peu, le démon sentit du sang dans sa bouche, il aimait ça, ce sentir vivant et…matériel. Il retomba sur le sol telle une loque, mais il se releva pour attaquer une nouvelle fois.

« Tu ne comprendra donc jamais, je suis dangereux pour toi, comme pour tout le monde, c’est pourquoi celui-ci me rejette, je suis seul, et maintenant je t’es toi. Je ne pense pas que tu puisses comprendre que tu va venir avec moi de grès ou de force ! » lâcha l’enfant une pointe d’hystérie dans sa voix.

Le démon avait un bras brisé, mais ne ressentit pas la douleur, sa tête faisant étant parallèle à son épaule se remit droite quand celui-ci frappa le haut de son épaule contre le mur. Il s’agenouilla devant l’enfant :

« Hé bien voilà qui change de beaucoup mon point de vue, le monde tel qu’il fut n’est plus, avant sur Terra s’était les parents qui en prenaient de plus en plus dans la gueule de la part de leurs enfants, et maintenant à cette heure, c’est nous, les démons ! Il y a vraiment quelque chose qui tourne pas rond là-dedans. Alors qu’est ce que tu veux, avorton »
le ton du démon se fit rigolard à ce moment.

« Je veux que tu prennes possession de ma chair sans pour autant que tu écrases mon esprit, je veux pouvoir me servir de ta force, de ta taille, du fait que tu puisses te transformer pour fuir mes ennemis, et par la suite, les vaincre. » les yeux de l’enfant étaient remplies de déterminisme.

« En gros je ne servirait que de changeur d’enveloppe charnelle surpuissant lors des batailles sans me servir de mon esprit, ou presque, c’est ce que tu veux ? »

« Oui ! » l’enfant montrait un sourire carnassier, il le désirerait, il le voulait, et il l’aurait au bout d’un long débat.

------------------------chapitre 3 : la suite (sans jeu de mot)------------------

Arrivé sur Titan, enfin.
L’inquisiteur Ouranos et sa suite constitué d’un chérubin,
une acolyte interrogatrice du nom de Sélénia Astaroth qui portait toujours une combinaison de combat vaguement semblable à celui des sœurs de bataille, et dont l’arme était une faux et un marteau à la fois, native de Vostroya elle avait été un acolyte de grande envergure tout au long de sa formation qui tendait à être achevée sous peu

; un Calculus Logis que tout le monde appelait familièrement « bègue Farsight »,
un mystique du nom de  Hazarat et qui n’a jamais révélé son prénom,
de deux hiérophantes appelé communément Abrel et Petros,
trois vétérans de la garde impériale : Joannesson, Raphaël (appelé aussi l’archange car il a souvent protégé le seigneur inquisiteur d’une mort certaine), et Dominique ;
et un psyber-rapace qui est plus utilisé comme animal de compagnie chouchouté par la belle Sélénia et toute la suite appelé Buck.

L’accueil des membres de l’inquisition fut d’un froid intense, d’ailleurs les forteresses monastères recouvrant la planète n’étaient pas des plus confortables de visu, leur architecture trahissait la vie de leurs habitants.

Mais pourquoi Moesko a-t-il voulu que je vienne ici ? Ce demanda le seigneur inquisiteur.

Un justicar vint les accueillir tout en les empêchant d’aller plus loin. Celui-ci s’appelait Tibérias, et il serait apparemment de la partie. Ce dernier décrivit les dernières actions connues de Moesko et sa suite, il donna aussi les coordonnées stellaires envoyées par Moesko pour partir à sa recherche, selon toute vraisemblance le psyker alpha se déplaçait souvent.

La joyeuse troupe repartie avec de puissants alliés chevaliers gris vers une planète dénommée Pholow, celle-ci était une planète mineure du système, et personne ne savait pourquoi le psyker était venue sur cette dernière. Peu boisée, non surpeulpée, mais dont la chaleur pouvait atteindre les – 30 °c la nuit pour atteindre les 40°c le jours, des journées longues de 54 heures de Terra, peu de protection nuageuse…bref un trou perdue.

Les habitants de Pholow paraissaient joyeux malgré leur misérable météo. L’inquisiteur parut avoir le regard dans le vide, à réfléchir alors qu’il tenait une boisson nationale alcoolisée dans sa main. Alors que les chevaliers gris étaient restés dans leur thunderhawk et que le reste de la suite était accoudé au bar attendant l’indique, un petit nombre d’hommes bourrés avaient, sûrement grâce à l’alcool surpassé la crainte qu’imposait Ouranos de par sa stature naturelle.

Ouranos regarda Sélénia Astaroth alors qu’elle lança au bar-man :

« Dwa Vodka Tovarich ! »

Et dit à celle-ci en terminant son verre :

« Tu sais quand on c’est rencontré, c’était la première fois que je riais depuis longtemps, j’ai réapprit à vivre grâce à toi, je n’étais plus une enveloppe vide de tout sens servant seulement d’outil de destruction contre les démon, je t’en remercie ! »

Sélénia Astaroth plongea ses yeux dans les siens et dit avec son accent vostroyien :

« Et ensuite tu as essayé de me peloter le cul, et tu as pleuré, probablement la première fois depuis longtemps au vu de la quantité de larme… »

Ouranos s’effondra de désespoir sur la table du bar.

A se moment l’indique sortie de l’ombre, poussa quelques hommes bourrés et alla parler à l’inquisiteur. C’était un homme de main de l’inquisition chargé de faire le messager, l’indique, l’agent infiltré et bien d’autre rôle. Quand il poussa un homme bourré se dernier se retourna, il ne comprit pas qui l’avait frappé alors il heurta violemment avec un coup d’épaule volontaire le premier qu’il vit, ainsi commença une baston générale.

L’indique l’avait fait exprès : le bruit de la baston leur donnerait l’intimité nécessaire à leur discussion.

--------------------------chapitre 4 : A la poursuite de Moesko-----------------

Alors qu’une querelle monumentale faisait rage dans le bar l’indic parla dans l’oreille de Ouranos :

« Moesko est sur Petronius 5, à l’heure qu’il est, de plus des informations permanentes me sont données quand à ses mouvements grâce au réseau d’homme de main bâtisé réseau Coteaz en référence à celui que cet éminent inquisiteur avait créé. Mais il m’a demandé de vous faire part de ceci : une force Eldar Noir essayerait actuellement d’invoquer des démons de Slaneesh en grande quantité afin de prendre petit à petit le contrôle de cette planète qui, je vous le rappelle… »

A ce moment précis un des hommes au faciès rouge picon s’étala dos au comptoir, renversant le seul verre qu’avait commandé Ouranos, avant de se relever brusquement et de repartir au combat galvanisé par l’adrénaline pouvant se faufiler à travers les nombreux grammes d’alcool présent dans son sang.

« Je vous rappelle que cette planète est peu peuplée, l’attaque des Eldar Noir serait donc une attaque éclair, balayant facilement le peu de Force de Défense Planétaire présente ! Mais grâce à l’Empereur j’ai pu les suivre, ce ne fut pas du gâteau ! Et vous savez quoi, c’est pour ce soir ! »

Ouranos sembla oublier un instant son regretté verre et se concentra d’avantage sur la situation, en poussant d’un geste dédaigneux un autre homme saoul s’étant affalé dos au bar :

« Il va de soit que cette situation relève à la fois de l’Ordo Xénos, et de l’Ordo Malleus, je suppose que je n’ai donc pas le choix ! Montrez-nous où ce cache ses infâmes traîtres aux oreilles pointues ! »

Le bar loin derrière eux, la suite et l’inquisiteur lui-même se dirigèrent plus profondément dans la ville, des traces évidentes d’une présence Eldar se firent plus visibles au fur et à mesure qu’ils avançaient vers leurs destination finale :

 








La Cabale ou une partie avait établit lieux dans ce qui semblait être un immeuble désaffecté, maintenant à louer. Les vitres cassés étaient opaques tellement la poussières régnait sur les lieux. Des traces de pas qui s’enfonçaient à peine dans la crasse ambiante étaient présentes, signe de la présence  de cette race légère que sont les Eldars Noir.

Une mélopée se fit entendre, de plus en plus forte au fur et à mesure que l’Inquisition avançait.

-------------------Chapitre 5 : Ouranos le Lightning Typhon-------------------

Au rez-de-chaussée Ouranos parla à l’ouïe du psyber-rapace Buck, qui s’envola aussitôt, bègue Farsight, le Calculus Logi du groupe commença alors à parler :
« Ti…ti…ti…tir sur la …. »
la suite de l’inquisiteur et lui même furent immédiatement  accueillit par des tirs de disloqueurs et de lance des ténèbres perçant les murs usés par l’humidité du bâtiment comme s’il s’agitait de carton plume.

Dans la fumée causé par l’annihilation par les tirs d’énergie noir de la base des murs non porteurs en plâtre poreux  Ouranos ferma les yeux pour ne pas que la poussière charriée par ses mouvements d’esquive ne le dérange puis il débuta sa libération totale et destructrice : son courroux  allait être terrible même s’il n’allait pas être utilisé à fond pour une simple Cabale.

Les Eldars noirs ayant détruits le mur qui les séparés de la puissante inquisition cessèrent le tir : la fumée ne permettait pourtant pas de juger si les intrus étaient morts ou vivants.

Ouranos rouvrit les yeux, et une lumière violacée s’y découvrit,  les guerriers eldar noir prirent peur et tirèrent de plus bel, tel un berserk dans sa rage sanguinaire l’inquisiteur fonça sur les deux escouades de guerrier eldar noir qui furent surprit par la magnificence de Son envoyé quand il sortit tel une apparition fantomatique d’une brume surnaturelle pour venir les châtier eux en psalmodiant des paroles qui à leurs oreilles pointues pouvaient paraître impies. Le démon appelé foi devait forcément l’habiter quand les tirs ricochèrent sur son armure, le ralentissant à peine.

Psalmodiant les paroles de l’Empereur dieu lui donnant courage avant la charge ennemi le seigneur inquisiteur termina sa prière par « sur Terre comme dans les Cieux et dans la Mer que Sa volonté soit faite ! »

L’attaque des Eldars Noir fut rapide et cisaillante : il avaient l’avantage d’être rapide, leur poignées et jambières hérissée  de petites lames tranchantes tailladaient déjà notre héros.

Sélénia tel une gracieuse divinité tourbillonnait, son manteau rouge fendant l’air en évitant chaque giclure de sang qu’elle faisait avec son marteau/faux (que l’on pourrait croire nait d’un âge où il était quasiment le symbole d’un parti politique : marteau et faucille, c’est pas pour rien qu’elle est Vostroyenne !)

Hazarat envoya son bâton de combat sous le menton d’un de ces viles oreilles pointues , le bloquant miraculeusement contre un mur, plongea son regard dans le sien, ce qui paralysa le xénos. Dans le regard de celui-ci commençait à se former un profond sentiment de détresse quand le puissant psyker n’ayant jamais dit son  prénom lui fit entrevoir de la manière la plus crue possible les facéties du warp ; ce qui aurait dû plaire à l’eldar noir lui fit avec ce trop plein perdre la raison. Les yeux d’Hazarat arrêtèrent de refléter l’Empyrean et sa force physique se déclupa soudainement pour donner un violent coup à ce qui était sensé être l’emplacement du foie chez un être humain.

Dominique tira au fuseur avant de charger la deuxième escouade avec Raphaël qui purifia de son lance-flamme quelques de ces êtres indignes de vivre qu’étaient les Eldars Noir.

Ouranos avait laissé ses ennemis approché tout en lui tailladant les avant-bras et les coudes, la majorité des deux escouades étaient sur lui. Il était recroquevillé en boule quand il fit un puissant coup de son marteau tueur de démon en diagonale dégageant beaucoup de ses Eldars hérétiques tout en se redressant un peu, puis il fit passer son marteau dans son dos il bloqua le bras d’un Eldar noir, celui-ci était prie entre la hampe en adamantium du marteau et le dos de l’inquisiteur, qui sauta dos sur le dos du xénos à qui appartenait le bras, un craquement sinistre se fit entendre quand l’inquisiteur remit les pied sur terre le bras de l’Eldar Noir ne supportait pas d’être manipulé en un angle pour lequel il n’avait pas été « conçut », de plus le dos de celui-ci n’avait pas supporté la charge que représentait pendant quelques moment l’inquisiteur. Celui-ci donna un autre coup de marteau, emplafonnant un xénos dont le tête traversa le planché de l’étage, cette mort fit naître une douce pluie d’un goût cuivrée.
Un Eldar Noir présent dans le dos de l’Inquisiteur allait le poignarder d’un couteau fait pour que la victime ait des hémorragies internes, mais Raphaël lui donna  la reconnaissance de l’Empereur juste à temps.

La poussière encombrait toujours les lieux quand le carnage se calma, beaucoup de têtes étaient encastrées dans les murs (tellement molles qu’elles faisaient penser aux horloges de Salvador Dali dans son tableau persistance de la mémoire). Sélénia qui saignait de la bouche s’essuya d’un revers de main qui n’avait rien de féminin, elle put entre-apercevoir un fait dont elle n’avait jamais réellement portée attention jusqu’à maintenant : les blessures d’Ouranos se résorbèrent assez rapidement, mais celui-ci paraissait plus fatigué par cette construction de tissus organique pour le moins rapide.

Ouranos savait que celui qui était derrière tout ce rite impie avait entendu le fracas fait par l’élimination des deux escouades de guerriers xénos. C’est en montant les marches qui s’effritèrent sous le poids de la suite. Une ombre apparut dans le champ de vision de Petros le hiérophante qui ouvrait la marche vers le premier étage celui-ci fit jaillir des langues de feu de son éviscèrator Le vétéran de la Garde Joannesson tira de son pistolet radian dans la pièce maintenant sombre située au dessus d’eux. Le tir révéla les membres de la pire racaille que connaisse le Commorragh : 10 mandragores se dispersèrent dans les ombres.

Ouranos dont les yeux brillaient toujours les avait vu, combattre des mandragores dans le noir n’allait pas être chose facile :

« Qu’attendez-vous pour nettoyer cette racaille Petros, un karcher ? » tonna-t-il.

Sélénia activa des lampes  situées sur les épaulières de son armures, Petros avait assez de ses encensoirs et de son éviscérator pour éclairer ses environs proches , Abrel n’avait strictement rien rapporter pour s’éclairé, Joannesson alluma la lampe torche accrochée à son pistolet en permanence et fit de même pour son viseur laser, Raphaël tentait d’y voir quelque chose avec la flammèche de son lance-flamme, Hazarat illumina son bâton en disant « Fiat Lux », Dominique tentait de s’orienter par rapport aux autres, quand à Ouranos, il ne semblait pas être gêné outre mesure, il possédait cette particularité qu’on certains albinos : la nyctalopie, mais ce n’était toujours pas assez pour faire face à ces horribles chasseurs des ombres…


Un déluge de feu troubla les oreilles délicates du Voivoïde qui d’un signe de main dédaigneux mais tout de même gracieux fit signe à ses incubes de ne pas bouger et à ses tourmenteurs de continuer le rites d’invocation, la boîte de pandore allait bientôt être ouverte.

Sélénia prit un membre de l’escouade de Mandragore entre les jambes grâce à son marteau fossile et le fit passer par dessus elle en se retournant, puis alors que la mandragore s’explosait contre le mur elle lui mit un coup horizontal de son marteau en pleine face.

Ouranos qui allait se faire entailler dans le noir par deux ennemis vit des flammes lécher son champ énergétique, l’affolement de celui-ci éclaira la pièce comme si de l’eau coulait le long des murs, Raphaël venait de lui sauver la mise une seconde fois.

 Petros jura quand un des chasseur de l’ombre lui cisailla une côte, cependant il put enfoncer de biais son éviscérator, taillant en deux ce vil xéno.

Le bègue Farsight quand à lui paraît tend bien que mal, acculé dans un coin de la pièce, les multiples coup de son assaillant avec son énorme outil de calcul, un coup dans la calculette la fit explosé en une gerbe d’éclairs miniatures, le xénos se fit ainsi électrocuté, ce qui dépassait tout les pronostiques qu’avait envisagé le Calculus Logi.

Apparaissant dans le cercle de lumière diffusée par la lampe torche du pistolet à visée laser de Dominique une Mandragore se fit allumer le crâne.

Hazarat faucha les jambes d’une de ses créatures, mais celle-ci sauta par dessus, l’augure du warp n’eut que le temps de se protéger d’une bulle psychique pour éviter la contre attaque de son ennemi maintenant situé dans son dos. En se retournant vivement il mit un coup de la hampe de sa canne dans la joue du xénos, et tout en plaçant le bout pointu de sa canne dans le sternum de son rival récita une prière, une lumière éclaira un instant l’impact causé par la canne puis disparut, pour laisser de nouveau place au néant.

L’homme de main tira de son pistolet automatique sur un xénos qui été en train de charcuter la jambe du bègue Farsight qui commençait à tomber dans les pommes sous l’effet de la douleur intense, régulière, et cuisante. Le xénos non gêné outre mesure par les tirs se dirigea vers le tireur. Ouranos recula en tenant les bras d’une autre mandragore, poussant ainsi de son dos le xénos se dirigeant vers l’homme de main. Le choc causé par le broyage de la créature entre l’armure et le mur fut si violent qu’un fin filé de sang fit son apparition, coulant le long du lobe de l’oreille pointue, diagnostic : rupture du rocher.

L’homme de main se précipita vers le bègue et lui procura les soins nécessaire à son rétablissement, c’était un médecin.

Ouranos souffrait le martyr à cause des multiples petites entailles causé par les artifices d’armures des Eldars noirs au corps à corps. Il envoya des éclairs d’un simple regard dans les yeux du xénos dont il tenait les bras, celui-ci tomba tel une masse de chair sans vie.
Il prépara ensuite son marteau et frappa de plein fouet un des oreilles pointus alors que celui-ci se jetait sur Abrel qui tirait au hasard quand un éclair éclairait la pièce.
Joanesson fit fondre de son fuseur le dernier qui était éclairé par l’encensoir de Petros.
_________________
Cours chaotique


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 11 Jan - 04:20 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre Obscurae Index du Forum -> Espace de Campagne -> Récits et Fiction Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Space Pilot 3K template by Jakob Persson.
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com