La Guerre Obscurae Index du Forum La Guerre Obscurae
Campagne de Warhammer 40 000: La Guerre Obscurae
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La fin de la bataille finale.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre Obscurae Index du Forum -> Espace de Campagne -> Récits et Fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aubéron
Forces de l'Ordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 30
Grade: Frère-Capitaine Chevaliers Gris
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 05:39 (2008)    Sujet du message: La fin de la bataille finale. Répondre en citant

Hello à tous, sous ce titre hautement ravageur, veuillez trouver ci dessous, le texte que j'avais fait en accord avec Alexei sur la fin de la précédente croisade.

Je remercie Alexei d'avoir gardé la trame ou du moins le fil conducteur dans son propre récit.

Alors bonne lecture et pour les commentaires, mettez les directement à la suite, pas besoin d'ouvrir un topic pour ça. Vous trouverez aussi des commentaires directement dans le récit, il s'agit de note que je n'avais pas développé.

Enfin voilà, bonne lecture.

Cela faisait plusieurs minutes que le contact avec le capitaine Aubéron avait été perdu. Le Chevalier Gris se trouvait aux dernières nouvelles dans la spire de grande cathédrale, avec une poignée de ses frères d’armes, pour prêter main forte au maitre de l’ordo Goriae.
Une heure plus tôt, une plainte psychique avait résonné dans le Warp et ce cri n’augurait rien de bon.
En dépit des efforts de Woken, le dernier Techmarine survivant à bord du Divine’s Sword, celui-ci ne parvenait pas à établir une nouvelle communication. Le temps jouait contre lui…

Aubéron courait. Son corps était meurtri et en feu. Cela faisait plus d’une heure qu’il avait été séparé d’Alexei Septimus et il s’échinait à essayer de retrouver une trace de l’inquisiteur mais rien n’y faisait. L’homme semblait introuvable.
Les forces du chaos étaient à l’inverse partout et les chevaliers gris bataillaient sans discontinuer. La spire était devant eux et ils forcèrent leur avance, ne s’arrêtant que pour lâcher des rafales contrôlées de bolts sur leurs poursuivants. Les chevaliers gris débouchèrent dans une grande cour, bordée d’allées donnant directement sur la cathédrale. Au loin, une brèche dans un des murs leur permettrait d’entrer.
Malheureusement bien plus proche d’eux semblait attendre une horde de démon du seigneur de la déchéance. Ne faiblissant pas leur allure, les chevaliers gris chargèrent comme un seul homme. Une pluie de bolts s‘abattit une fois encore sur les monstruosités démoniaques. Puis vint le chaos, le fracas de la bataille. Les hurlements des démons contre les litanies de pureté des Astartes. Aubéron tenait son épée de force Némésis à deux mains et frappait tout se qui passait devant lui. De larges moulinets tranchaient les chairs putréfiés des démons de Nurgle. Un Portepeste surgit devant lui et frappa le frère capitaine à l’épaule. La lame suintante du seigneur des mouches perfora son armure et lui vrilla les chairs. Criant de douleur, Aubéron transperça le corps du démon au niveau de l’abdomen avant de remonter sa lame d’un geste vif jusqu’au cou de la bête et de lui cisailler le torse en deux. L’air sembla soudain encore plus vicié et une forme apparut au centre du corps à corps. Des énergies Warp semblèrent revigorer les Portepestes et ces derniers redoublèrent de sauvagerie avec cet afflux soudain. La silhouette grossit dans des proportions grotesques et Aubéron reconnut le corps d’un Grand Immonde, un favori de Nurgle.
Regardant tout autour de lui le frère Capitaine se rendit compte que ses hommes étaient en train de perdre le dessus sur les démons. « Formation défensive ! » hurla-t-il par dessus le vacarme de la bataille. Tant bien que mal ses frères se regroupèrent et formèrent des cercles concentriques. Les Portepestes les plus proches se jetèrent sur les Chevaliers gris mais ceux ci les fauchèrent avec leurs lames Némésis comme des blés trop murs.
Poussant leur avantage les Astartes commencèrent à progresser à travers la mêlée en direction du Grand Immonde, tailladant les corps des démons de leurs épées et leurs hallebardes.
Le démon majeur était tout proche la pourriture de son corps était insupportable. Des myriades de mouches virevoltaient autour de lui. La bête ouvrit la bouche et libéra un véritable flux de vomis corrompus. Deux frères furent recouverts de bile acide et s’écroulèrent en hurlant, leurs armures fondues et corrodées en de nombreux endroits. L’odeur de leur chair brûlée et pourrie s’ajouta à l’atmosphère ignoble qui régnait déjà.
Au contact du Grand Immonde, trois chevaliers gris se jetèrent sur lui et enfoncèrent leur hallebarde dans son corps. La bête hurla et tenta d’agripper un de ses assaillants. Quatre Astartes de plus tailladèrent son corps purulent de leurs lames de force. Aubéron enfonça son épée jusqu’à la garde dans le cœur du monstre et libéra son énergie psychique directement par le biais de son arme. Le démon fut pris de tremblement puis de puissants soubresauts envoyèrent voler les Chevaliers Gris les plus proches sur plusieurs mètres. Se tordant de douleur, il éructa des paroles incompréhensibles avant d’exploser en une kyrielle de morceaux innommables. Cette menace éteinte, les Chevaliers Gris se concentrèrent sur les Portepestes dont la puissance avait sensiblement diminué avec la mort de l’incarnation de leur Dieu. Ses hommes reprirent rapidement le dessus et exterminèrent jusqu’au dernier les corps parsemés de pustules des démons. L’ouverture aperçue plus tôt était désormais toute proche.

Une puissante clameur résonna dans tout le champ de bataille. Aubéron se retourna le visage sévère. Les forces du chaos avaient-elles exterminées l’armée Impériale dans sa totalité ? Il fallait agir rapidement sinon il ne vivrait pas assez longtemps pour le savoir.

Les Chevaliers Gris entrèrent précipitamment dans la brèche au sein de la grande cathédrale. Afin de semer tous poursuivants, ils firent s’écroulés des décombres sur l’accès de fortune. Les éboulis roulèrent quelques minutes et le nuage de poussières déplacé se dissipa rapidement. La cathédrale était déserte et silencieuse. Le dernier contact avec le seigneur Alexei émanait de la spire de cet édifice et ils allaient avoir besoin de temps pour inspecter l’endroit.

Les chevaliers gris progressèrent rapidement à travers les décombres et commencèrent les recherches. Aubéron était inquiet, le cri Warp résonnait encore dans son esprit. Le frère capitaine était persuadé qu’un malheur était arrivé. La présence du maitre de l’ordo n’était plus, se pouvait-il qu’il ait péri ? Lors des affrontements une explosion avait rasé une partie de la spire. Cette explosion avait été d’une puissante ahurissante. Il avait besoin d’information.

Il souleva une plaque de plasbéton d’une main et la rejeta en arrière, révélant les corps sans vie de soldat de la garde. Il continua sa fouille quand une voix parla dans son vox com.
« Capitaine, ici Lastro, venez voir je crois avoir trouvé le lieu de l’affrontement entre le seigneur Septimus et Samael ! ».
Aubéron se précipita vers la position de son frère d’arme et s’arrêta près d’un chevalier gris agenouillé devant une sorte de large demi-sphère enfoncée dans la pierre. La surface semblait entièrement brûlée. Tout ceci n’était cependant pas des plus conventionnels. On aurait dit que la roche avait purement et simplement disparu et fondu en même temps. A la place de la pierre une épaisse couche de poussières recouvrait le sol.
Lastro se releva, une poignée de fins gravats glissant de sa main. « Grenade Vortex ! » murmura-t-il en regardant son supérieur.
Tout semblait enfin plus clair aux yeux d’Aubéron. Le maitre de l’ordo Goriae n’avait eu d’autre choix que de faire exploser une telle grenade pour venir à bout de son adversaire. Les deux combattants avaient été aspirés lors de la déflagration et leurs souffrances avaient résonné dans le Warp en un fabuleux cri psychique qui avait retentit dans tout le système de Lostrie.
Il regarda autour de lui et remarqua au sol, un petit éclat étincelant à quelques pas. Il s’approcha et glissa sa main gantée dans la poussière. Il en ressortit un simple anneau de couleur argentée. Cette bague ne lui était pas inconnue. Il l’avait déjà vu au doigt d’Alexei. Le bijou était encore chargé d’énergie psychique et semblait étrangement intact. Il fouilla davantage dans la couche de poussière et sa main se referma sur la poignée d’une épée. Il l’a sortit doucement et reconnut la lame d’Alexei. Cette dernière était cependant mal en point. La lame était brisée sur plus de la moitié de sa longueur, transformant la longue flamberge en un long poignard ou une petite épée. La garde avait également souffert. Les petites gemmes qui la parcouraient, étaient brisées, certaines ayant perdu leur éclat. Aubéron s’attarda quelques minutes encore à fouiller les gravats en vain. Rien d’autre ne subsistait de l’inquisiteur.

« Mon seigneur, vous me recevez ? » La voix familière de Woken grésilla dans son oreillette.
« Je vous reçois frère Techmarine, nous avions perdu le contact, parlez, je vous écoute. » répondit Aubéron.
« Capitaine, enfin !» fit-le Techmarine soulagé. « Nous tenons encore et la majorité des troupes a pu embarquer, il nous faut maintenant partir sinon les forces de l’ennemi nous couperons toute retraite. Veuillez brancher votre balise de téléportation, nous allons vous faire revenir à bord du Divine’s Sword. »
« Bien frère, il n’y a plus rien ici de toute façon. Les Dieux Noirs ont gagné cette guerre. J’enclenche ma balise. Nous nous retrouvons à bord du Divine’s Sword. Pour l’Empereur. »
« Pour l’Empereur, frère Capitaine ! »

Aubéron parcourut du regard les restes de la cathédrale. Ses frères étaient blessés et tous montraient des signes d’épuisements importants. Lui-même avait été gravement atteint à l’épaule par une lame de la Peste et la douleur le lançait. Il posa une dernière fois le regard sur le sol poussiéreux devant lui et fit une courte prière à l’Empereur. Qu’il accueille son fidèle serviteur à sa droite. Il enclencha le mécanisme occulte de sa balise et attendit quelques instants. Son regard se voila soudain lorsque des éclairs d’énergies argentées zébrèrent l’air autour de lui. Une sensation de vide et de froid intense l’envahit puis fut remplacé par la chaleur et la moiteur d’une salle d’un croiseur impérial. Les flashs s’effacèrent rapidement avec quelques battements de paupières. Sa vision revenue, il reconnut les machines antiques de l’adeptus mechanicus. Les téléporteurs les avaient ramenés sur la frégate de combat. La fin approchait, encore fallait-il réussirent à percer le blocus opéré par les forces du Chaos.

Aubéron ne perdit pas de temps et franchit rapidement les différents niveaux pour accéder au pont principal. Solon son second et Woken étaient déjà présent et se démenaient pour coordonner la défense des vaisseaux et leur fuite.
Le frère capitaine regarda le panneau vitré devant lui et vit la planète en dessous Des explosions étaient visibles de l’espace. Les combats devaient encore continuer. Les poches de résistances impériales ne dureraient plus longtemps. Détournant le regard il prit la parole :
« Nous pouvons y aller mes frères. Nous allons nous sortir de ce cauchemar. Nous ouvrirons la route pour les autres vaisseaux. » Le regard las, il posa sa main sur l’épaulière de Woken, « Combien de survivants ? »
Woken baissa la tête et saisit une tablette de donnée en fronçant les sourcils. « Huit vaisseaux décolleront avec nous mon capitaine. Sans compter les membres d’équipages qui ont été saignés à blanc ces derniers jours, nous n’avons pu récupérer que deux à trois mille de nos hommes, toutes forces confondues. »
« Bien frère. C’est maigre mais c’est déjà ça. » Aubéron se tourna vers Solon. « Ordonnez aux trois vaisseaux les mieux armés de percer le blocus avec le Divine’s Sword. En partant dites aux autres commandants de bords de lancer toutes leurs munitions intra-système sur cette planète. Nous allons donner aux chiens du Chaos un dernier cadeau et surtout empêcher à nos propres hommes de souffrir l’éternité enchainés à la volonté de ses monstres. Allons-y mes frères. Que chacun se tienne prêt. »

Le vrombissement des moteurs à plasma entrant en fusion se répercuta à travers tout le navire de guerre tout comme les secousses quand ce dernier pivota pour abandonner Lostrie. Proue pointée vers les étoiles la petite dizaine de frégates imitèrent le Divine’s Sword et tous prirent la direction des vaisseaux adverses qui les attendaient malheureusement de pied ferme.

Le déluge de feu ordonné par Aubéron commença sur Lostrie. Les torpilles à fusion, les missiles à plasma et des myriades de bombes fusèrent vers le sol de la planète. Lâchés en atmosphère, les milliers de projectiles meurtriers tombèrent telle une pluie d’acier et de feu. Des centaines d’explosions apparurent alors, recouvrant les continents de nuances de rouge, d’orange et de jaune. Le ciel sembla alors s’embraser puis des panaches de fumés noires vinrent obscurcir la surface de la planète.

Faire un passage sur un des principaux chaotiques qui voit le déluge de bombes lui arriver dessus serait sympa. Et donnerait une dimension pas uniquement impériale de la fin. Genre Infestus (s’il n’est pas mort) sur Lostrie qui voit les bombes exploser non loin de lui.
Idée à développer.

Leur mortelle cargaison lâchée, les croiseurs impériaux augmentèrent leur vitesse et fondirent sur leurs homologues chaotiques. Des batteries laser entrèrent en action de toute part. Un véritable mur de feu accueillit les fils de l’Empereur. Ces derniers ne ralentirent cependant pas leur progression, prêt à éperonner tous ceux qui se dresseraient sur leur route.

Aubéron se tenait tant bien que mal sur la passerelle principale du Divine’s Sword. Il regardait les mouvements des vaisseaux sur l’écran holographique déployé devant lui. La frégate de combat était parfaite pour ce genre de manœuvre et tiendrait sans doute le choc. Les autres appareils ne résisteraient cependant pas tous. A peine cette pensée lui traversa-t-elle l’esprit, qu’un navire puis un second clignotèrent sur l’ holoécran. Aubéron murmura une courte prière à l’Empereur. Les vaisseaux, leurs coques éventrées partirent à la dérive. Le carburant plasmique alors en fusion se déversa dans l’espace sur plusieurs centaines de mètres, en une traînée multicolore. Plusieurs dizaines de fidèles serviteurs de l’Empereur périrent dans cette débâcle pyrotechnique. Après quelques instants les deux moteurs surchauffés, explosèrent dans le silence le plus total du vide spatial. Des débris furent projetés en tous sens. Les boucliers de ces vaisseaux n’étaient pas assez puissants et ne résisterait pas aux décharges d’énergie des croiseurs chaotiques.
L’atmosphère était oppressante. Chacun priait l’Empereur de lui accorder la force de passer cette épreuve. Il ne restait plus que quelques centaines de mètres pour passer ce blocus et tout allait se jouer maintenant.

Deux cuirassés puissamment armés se postèrent en travers du chemin suivi par le Divine’s Sword. Solon croisa le regard de son capitaine et celui-ci lui fit un signe affirmatif de la tête. La voix du Justicar retentit sur le pont. « Ne ralentissez pas, gardez le cap, on les percute. Quoiqu’il arrive ne déviez pas. » Solon regarda à nouveau Aubéron et lui sourit en un rictus forcé.

Le Divine’s Sword était une frégate dont la création ancienne avait été requise sur ordre de l’Inquisition. Le vaisseau ne suivait pas les schémas standards de construction des apapreils de l’Imperium. Sa proue était bien plus résistante et parfaitement rompue à ce genre de délicate manœuvre que représentait un éperonnage. Même l’appareil le plus blindé se briserait devant une telle charge, encore fallait-il avoir un bon angle pour l’impact.

Le Divine’s Sword, lancé à forte allure, fonçait en direction d’un des cuirassés chaotiques. Des flashs aveuglants explosèrent sur ses boucliers de force quand les canons du vaisseau ennemi libérèrent des salves de feu dévastatrices. La frégate fut parcourue de nombreuses secousses lorsque des explosions résonnèrent sur ses flancs. Les lumières virèrent au rouge et des alarmes retentirent. Le Divine’s Sword ne dévia cependant pas de sa course. Ses tubes avant lâchèrent également des torpilles à fusion et des éclairs d’énergie allèrent frapper le flanc du cuirassé ennemi.
« Selon les scanners, il s’agit du Blade of Agony. C’est un vaisseau Word Bearer, frère capitaine. » Cria Woken.

Aubéron voyant le choc inévitable arrivé se campa sur ses pieds et se cramponna à une rambarde devant lui. Plus que quelques secondes.
Le Divine’s Sword éperonna le Blade of Agony avec une violence inouïe. La coque de ce dernier se brisa en son centre et le Divine’s Sword traversa le cuirassé tel un boulet de canon.

Le choc projeta Aubéron à terre. L’Astartes mit quelques secondes à se relever et s’agrippa à la console devant lui.
« Woken ! Estimation des dégâts ! » Hurla-t-il afin de couvrir le cri strident des alarmes de nouveau déclenchées par l’impact.
« Moteur et bouclier Warp en fonction Capitaine. Les boucliers de force avant et latérale droit sont hors usage. Le gauche lâchera d’ici cinq minutes maximum. La protection arrière tient le choc mais cèdera aussi au bout de deux ou trois bonne salves de tirs ennemis. »
« Espérons que non frère » répondit le Chevalier Gris. Le Divine’s Sword fut secoué une ultime foi puis les sirènes se turent. Il continua sa route accompagné des quatre autres vaisseaux impériaux ayant pu franchir le blocus des forces ennemis.

Les cinq navires exécutèrent leurs sauts dans le Warp et prirent la direction du système impérial le plus proche.
Aubéron regardait par la large baie vitrée les trainées multicolores de l’Empyréan. Il baissa les yeux et ouvrit la main. Il tenait l’anneau d’Alexei. Il se retourna et vit entrer sur le pont un officier du régiment de Goria.


***********************************************************************************************************

Voilà, commentaires bienvenus.

Aub.
_________________
Je suis le Marteau, la main droite de mon Empereur....
Codex Chevaliers Gris en lien ci dessous...
http://s5.bitefight.fr/c.php?uid=83225


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 3 Mai - 05:39 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Baâl
Prince du Sang

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 373
Grade: Prince du sang, maître de la 2nd Host du chaos
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 06:37 (2008)    Sujet du message: La fin de la bataille finale. Répondre en citant

La fin de la fin de la bataille finale... fin ! >.<

Bon, commentaire sérieux :

Je n'ai que trop rarement lu de tes textes, et à vrai dire, je le regrette !
C'est un très bon récit que nous avons là.
Je n'ai vu que peu de fautes, et j'ai pris plaisir à le lire Wink
J'aurais préféré un combat un peu plus long et violent avec le grand immonde, mais c'est déjà très bien Wink
Etant dans le rayon d'explosion de la bombe vortex, je me demande comment la bague et l'épée on survécu (bien sûr, ces deux objets vont avoir un avenir certain dans le fluff d'Alexeï Daimoxe je suppose Rolling Eyes )
Le dernier largage de bombes et de torpilles sur Lostrie, pour faire mal et achever les alliés (paix à leurs âmes) sur place est une très bonne idée.
Quand à ce passage de bataille spatiale, j'aime. Je me représente facilement la scène, la tension, toussa toussa.
C'est très bien écris, pas mal du tout et surtout très agréable Smile
Okay
_________________

Ne jamais plus sortir de chez soi un 17 Mai ! Risques de se perdre xD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Alexeï Daïmoxe
Archange Impérial

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2008
Messages: 713
Grade: Inquisiteur
Masculin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 07:17 (2008)    Sujet du message: La fin de la bataille finale. Répondre en citant

Citation:
J'aurais préféré un combat un peu plus long et violent avec le grand immonde, mais c'est déjà très bien
Etant dans le rayon d'explosion de la bombe vortex, je me demande comment la bague et l'épée on survécu


Bah y'a plus que ça dans l'histoire réelle, dans le sens où c'était la fin faite par Aubéron au départ que je n'ai finalement pas utilisée car elle ne concordait plus totalement.


Ça reste un super beau texte, agréable à lire, efficace et tout ça! Wink
_________________
Quelles que soient nos croyances, aujourd'hui il est temps de défendre notre réalité en se tenant dos à dos et épaule à épaule afin de protéger et créer la liberté à laquelle nous aspirons tous.

-Alexeï Daïmoxe


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Dark Typhon
Forces du désordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 698
Grade: Maître des Forges, Membre du Triumvirat, ...
Masculin

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 08:05 (2008)    Sujet du message: La fin de la bataille finale. Répondre en citant

Citation:
Il avait besoin d’information.


« We need information, information, information ! »

“I am not a number I’m a free man”

Citation:
Lastro se releva, une poignée de fins gravats glissant de sa main. « Grenade Vortex ! » murmura-t-il en regardant son supérieur.
Tout semblait enfin plus clair aux yeux d’Aubéron.


En fait Alexeï est en train de faire du café dans une autre dimension ^^

Très bon texte rien à redire sauf que le combat avec le grand immonde aurait peut-être été mieux s’il serait plus long.

Un truc aussi, mais ça vaut pour les deux fins :

Comment Samaël revient après ça ?
_________________
Cours chaotique


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Alexeï Daïmoxe
Archange Impérial

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2008
Messages: 713
Grade: Inquisiteur
Masculin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 11:11 (2008)    Sujet du message: La fin de la bataille finale. Répondre en citant

C'est un secret! Wink
_________________
Quelles que soient nos croyances, aujourd'hui il est temps de défendre notre réalité en se tenant dos à dos et épaule à épaule afin de protéger et créer la liberté à laquelle nous aspirons tous.

-Alexeï Daïmoxe


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Séraphim
Forces du désordre

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2008
Messages: 218
Grade: Sombre Oracle du Chaos

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 13:37 (2008)    Sujet du message: La fin de la bataille finale. Répondre en citant

Citation:

“I am not a number I’m a free man”

Tu es un acteur noir-américain ? Je savais que t'étais riche... aboule, PDUC-man ! xD


Citation:
Comment Samaël revient après ça ?


Citation:
C'est un secret! Wink


En fait, Samy a soudoyé Aub' et Alex avec des démonnette... C'est pour ça que c'est secret : ils veulent pas partagé. Mr. Green


Citation:
Faire un passage sur un des principaux chaotiques qui voit le déluge de bombes lui arriver dessus serait sympa. Et donnerait une dimension pas uniquement impériale de la fin. Genre Infestus (s’il n’est pas mort) sur Lostrie qui voit les bombes exploser non loin de lui.
Idée à développer.

Mort de rire, Cruchot ! Tu écris tes pensées, tes notes, comme ça ! En plein milieu du texte ! Mort de Rire

Sinon, c'est très bien, mais la fin du texte laisse supposer une suite... ?
_________________
Par la PDUC ! Le bidule des Night Lords se trouve ici... oO

http://s5.bitefight.fr/c.php?uid=93324


Revenir en haut
MSN
Alexeï Daïmoxe
Archange Impérial

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2008
Messages: 713
Grade: Inquisiteur
Masculin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 15:00 (2008)    Sujet du message: La fin de la bataille finale. Répondre en citant

Arf mec!


Il m'avait envoyé le texte et j'avais écris des notes car c'était supposé être ça la fin, finalement j'en avais faite une complète(celle qui est dans l'autre document) et j'ai refilé celle-ci à Aubéron.
_________________
Quelles que soient nos croyances, aujourd'hui il est temps de défendre notre réalité en se tenant dos à dos et épaule à épaule afin de protéger et créer la liberté à laquelle nous aspirons tous.

-Alexeï Daïmoxe


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Infestus
seigneur des mouches

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 153
Grade: Prince Démon de Nurgle et Maître de Chapitre
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 15:45 (2008)    Sujet du message: La fin de la bataille finale. Répondre en citant

J'aime cette histoire. Encore une fois, j'ai eu le luxe de tomber sur un récit visuellement beau. En particulier l'éperronage du Blade of Agony qui reste, à mes yeux, une image très forte de la bataille finale. Pour le reste, c'est un bon texte, très agréable à lire et très fluide.

Bonne continuation!
_________________
''Pour les plus avisés, la quête, l'unique quête est d'échapper à la mort. Nous n'embrassons pas tous la fin facilement et c'est dans les bras du Souillé que vous pourrez enfin échapper à la malédiction des mortels.''


Revenir en haut
MSN
Dark Typhon
Forces du désordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 698
Grade: Maître des Forges, Membre du Triumvirat, ...
Masculin

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 16:21 (2008)    Sujet du message: La fin de la bataille finale. Répondre en citant

Citation:
Tu es un acteur noir-américain ? Je savais que t'étais riche... aboule, PDUC-man ! xD


Tu peux aussi citer le héros de Half-Life. Et si tu voulais la vrai référence une vieille série appelé « the prisonner », très intéressante à mon sens, mais très baclée sur la fin !
_________________
Cours chaotique


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:32 (2017)    Sujet du message: La fin de la bataille finale.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre Obscurae Index du Forum -> Espace de Campagne -> Récits et Fiction Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Space Pilot 3K template by Jakob Persson.
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com