La Guerre Obscurae Index du Forum La Guerre Obscurae
Campagne de Warhammer 40 000: La Guerre Obscurae
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[one-shoot] Ballade à Racoon City

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre Obscurae Index du Forum -> Espace de Campagne -> Récits et Fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Baâl
Prince du Sang

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 373
Grade: Prince du sang, maître de la 2nd Host du chaos
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 2 Mai - 10:03 (2008)    Sujet du message: [one-shoot] Ballade à Racoon City Répondre en citant

Tout deux pointèrent leurs armes vers la porte, barricadée de peine et de misère par de simples planches de bois clouées à même le mur. Le néon bleu du couloir délabré clignota à mainte reprises, perdant en intensité, puis finit par s'éteindre définitivement. Désormais plongés dans la pénombre, le dernier moyen d'y voir quelque chose restait les visière infrarouge. Pour le duo, l'univers devint vert lorsque le dispositif de leur casque adaptatif se mit en marche. L'entrée encore subissait les assaut répétitifs de ces immondices, et ce depuis plusieurs minutes et sans interruption.

La sueur perlait sur le visage de Jack, alors qu'il tentait de contrôler les tremblements de ses mains. Brusquement, le martèlement s'arrêta. Kim, maintenant sa visée, s'avança lentement vers la porte de bois et s'agenouilla, approchant son œil d'une ouverture pour voir au dehors.

" Alors, vous y voyez quelque chose ? "

La voix du soldat suait de stress et de frayeur, et articuler convenablement nécessitait un énorme effort pour ce grenadier.

" 'Sont partis ? "
" J'vois quedal, juste la nu... "

Le bois vola en éclat alors que deux mains charnues et sales passaient au travers pour saisir le casque de Kim, plaquant son visage contre la porte. Ce dernier se débattait avec violence, poussant de sa main gauche contre le mur pour se dégager des bras de la créature. Cependant, elle ne faiblissait pas, et fracassa à nouveau le crâne de l'impérial contre la barricade de fortune.

" Jack ! Aide moi bordel ! "

Ne recevant aucune réponse, le troupier empoigna son fusil d'assaut d'une seule main, calant la crosse de l'arme contre son épaule, et ouvrit le feu. Les balles perforèrent le fragile obstacle et s'enfoncèrent profondément dans la chair putride du mort vivant, le repoussant sans pourtant le tuer. Kim se redressa non sans mal, sa tempe ensanglantée, et recula rapidement alors que d'autres bras décharnés entamaient la destruction de l'entrée.

" Allez lavette ! Bouge toi ! "

Jack ne se fit pas prier deux fois et se précipita à la suite de son supérieur, descendant des escaliers plus vite qu'on aurait pu le croire possible. Les survivants arrivèrent bientôt à la sortie de ce lieu sombre, défonçant l'issue de secours à coup d'épaules. Devant eux se présentait maintenant un paysage horrifiant : arbres tordus et torturés, terre boueuse où fourmillait d'immondes insectes nécrophages, cadavres en putréfaction. Et encore, l'odeur nauséabonde des lieux leur était épargnée par leur respirateur. Le grand parc de la ville ne ressemblait plus à rien de ce qu'il fut, et s'apparentait maintenant plus à une charogne mutilée qu'à un parc publique où respirait la verdure. Même le ciel paraissait infecté par la pourriture qui avait frappé la ville, il y'a seulement une semaine.

" Sergent ? "
" Ouais, connard ? "
" De... De-de... "
" Tu vas accoucher tafiole ? "

Un long râle guttural répondit à la place du militaire tétanisé. Surgissant d'entre les dépouilles de civil, un être horrible se tenait derrière le sergent Kim. Le monstre s'agrippa à sa proie et pris sa gorge d'assaut, mordant violemment la chair de ses dents cariées. Pris d'une douleur intense, le sergent repoussa son assaillant d'un violent coup de coude dans le crâne, pulvérisant la boite crânienne poreuse et décrépie. La créature chuta au sol, laissant le malheureux tomber à genoux en gémissant sous la maladie qui assaillait son organisme à une vitesse fulgurante.

" Putain, ça arrache cette merde. Bouge ton cul le bleu. "

Jack, son treillis sentant l'urine, souleva son camarade et le supporta sur son épaule, traversant aussi vite que possible l'allée principale pour rejoindre le prochain couloir qui les mènerait un peu plus proche de la zone d'extraction.

" Plus vite, poufia... "

Le sergent fut pris d'une violente quinte de toux, mais continua de claudiquer pour suivre le rythme. Son état allait de mal en pis, mais cela n'avait plus aucune importance. Derrière la porte que Jack venait d'ouvrir, pas loin d'une soixantaine de zombis de la peste attendait leur repas, compactés dans un couloir de six mètres sur trois. Les mort-vivants se lancèrent sur les deux hommes, n'y voyant que de la viande. Jack jeta le blessé inconscient dans la marrée des morts et mitrailla en éventail, fauchant quelques zombis qui continuèrent leur avance vers leur nourriture en rampant sur le sol.

Le dernier survivant de l'équipe Bravo, envoyée secourir quelques civils prétendus sains et non-contaminés, trébucha sur des restes éventrés, s'étalant de tout son long dans la fange et les immondices, braillant que l'Empereur l'avait abandonné. Un mort-vivant de Nurgle traîna Jack vers l'armée des morts, et s'agenouilla pour commencer à festoyer.

Derrière sa visière optique, Jack pu voir le visage auréolé de vert du Sergent Kim, taché de sang, les yeux blancs sous la vision infrarouge, s'approcher de sa gorge, la bave aux lèvres. N'en résultat qu'un long et atroce cri d'agonie.






Voilà, une envie parce que je ne faisais rien en salle informatique, suite au visionnage d'un film de zombis avec une amie. Votre avis ?
DT propose que chacun face une petite suite, histoire de rire un peu, dans le même cadre. Quelqu'un veut essayer ?

_________________

Ne jamais plus sortir de chez soi un 17 Mai ! Risques de se perdre xD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 2 Mai - 10:03 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dark Typhon
Forces du désordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 698
Grade: Maître des Forges, Membre du Triumvirat, ...
Masculin

MessagePosté le: Ven 2 Mai - 10:25 (2008)    Sujet du message: [one-shoot] Ballade à Racoon City Répondre en citant

J'aime bien mais le décor est pas assez bien planté à mon goût alors quant j'aurais le temps vous allez voir niark niark niark !
_________________
Cours chaotique


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Séraphim
Forces du désordre

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2008
Messages: 218
Grade: Sombre Oracle du Chaos

MessagePosté le: Ven 2 Mai - 12:07 (2008)    Sujet du message: [one-shoot] Ballade à Racoon City Répondre en citant

Petit essai... Mais c'est du délire. Par contre, Baâl va me tuer, par ce que ça lui donne une idée sur mes intentions. ^^


"Ah ! Il y en a plein partout, c'est dégeux... Pas grave, tape dans le tas pour voir ce que tu peux faire avec tes nouveaux pouvoir, s'exclama une voix enjouée.
-A tes ordres, Codina..."

Tout à coup, la température interne des zombis et de Jack monta brutalement, à une température vertigineuse, jusqu'à en bouillir. Certains des corps putréfiés explosèrent brutalement. Presque tous les zombis en moururent. Jack lui, se sentit considérablement affaiblis. Par chance, Kim ne l'avait pas encore mordu.

"Cool ça, Maellydo, il en reste encore quelques uns, achèves les donc !"

Jack essaya de tourner la tête vers l'endroit d'où venait les voix. Il vit une femme au long cheveux blanc, vêtue d'une combinaison noire et d'un manteau de cuir rouge tailler les zombis en pièces avec une épée parcourue d'éclairs sombres. Des chaînes cadenassées entravait son torse. Elle en vint à bout avec une facilité déconcertante. Derrière elle, assis sur une chaise de plage dépliante se trouvait un individu louche, portant un manteau rouge sang, et un chapeau à large bords de la même couleur. Le chapeau était porteur d'une rune dorée, familière en ces temps de guerre, mais au combien terrible. Au plus profond de son coeur, elle instillait une peur plus grande encore que tous les zombis d'Agripinaa. La rune en forme de I marquée d'un crâne doré, la rune de l'Inquisition.
Le Grand-Maître des ordos Draconis se leva en constatant l'annihilation brutale et rapide des morts vivants.

"Bien, Maellydo ! Et tu as épargnée le garde en plus ! "Zasa" a eut raison de proposer cet endroit pour t'entraîner... Tu feras une très bonne servante de la volonté de l'Empereur.
-Je m'en fous de ce vieux con, il peut aller crever, dit-elle avec une moue boudeuse.
-Eh ! Pas de blasphème, sinon je te montrerais ce qu'il en coûte au jolie femme de blasphémer en ma présence, ce soir, dans mon lit. Et puis, si tu t'en fous, pourquoi t'as laissé le garde en vie ?
-Qui ? Ah ! lui... Je ne l'avais pas remarqué, si tu veux tout savoir, sale goujat ! D'abord tu me murmure des mots doux et des promesses, et après tu m'utilise pour que je me batte à ta place, lâche !"

Jack essaya de se lever péniblement, en ramassant son fusil. Puis, s'appuyant dessus comme une béquille, il claudiqua jusqu'à l'étrange couple. Qui était donc cette femme mystérieuse ? Elle était aussi belle et bonne combattante qu'une véritable sainte de l'Adepta Sororitas, pourtant, ses pouvoirs étranges confinaient à la sorcellerie ! Mais un inquisiteur ne pouvait s'allier à de tels individus (Un inquisiteur, non, mais Codina, si - Narrateur).

"Excusez-moi, balbutia le garde.
-De toute façon... me dis pas ça, tu pouvais pas le manquer avec tes pouvoirs psychiques... Et puis le chef, c'est moi, alors moule ta gaufre ou je la pinne !
-Eh ! Tu sais à quel point ça bouscule les esprits ton rituel à la con !
-Je voulais vous remercier pour...
-Non je sais pas, et heureusement que tu me le dis, ça veut dire qu'il y a quelque chose qu'à foiré... Mais, dégage, m'approche pas loqueteux ! Rah ! Je déteste me battre contre Nurgle et ses séides, à chaque fois ya plein de trucs dégueulasses qui traînent partout..."

Maellydo tendit une main vers le Garde Impériale, puis un de ses pistolets noirs apparut. Elle tira un unique éclair sur Jack, qui sentit une douleur atroce dans sa poitrine. Le rescapé tomba sur le dos en crachant du sang. Ses paupières étaient lourdes... Mais surtout, le doute subsistait. Pourquoi cette femme si belle et si sublime avait-elle fait ça ? Au moins, maintenant il avait l'assurance de ne pas rejoindre les horreurs du dieu de la Peste.

"Eh ! Pourquoi tu l'as tué.
-Il te gênait, non ? Et puis comme ça, j'ai finis le travail ici...
-Mais nan ! Il aurait put porter la chaise... Rah ! Bravo, la mauvaise humeur c'est vraiment un truc contagieux... T'es sure d'être un démon de Slaanesh et pas de Nurgle, hein ?!"

Avant que ses yeux ne se ferment définitivement, il vit la jeune femme coller une gifle à l'Inquisiteur, avant de se jeter sur lui pour l'embrasser. Vraiment, lui mourrait pour des raisons à ce point obscures qu'on pouvait dire qu'il était mort pour rien. Mais ces deux vivants là, ils semblaient vivre une vie bien compliquée. Et c'est plein de sérénité qu'un sourire paisible et ironique s'étendit sur le visage de Jack, avant de faire face au néant et au jugement de l'Empereur...
_________________
Par la PDUC ! Le bidule des Night Lords se trouve ici... oO

http://s5.bitefight.fr/c.php?uid=93324


Revenir en haut
MSN
Dark Typhon
Forces du désordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 698
Grade: Maître des Forges, Membre du Triumvirat, ...
Masculin

MessagePosté le: Ven 2 Mai - 14:28 (2008)    Sujet du message: [one-shoot] Ballade à Racoon City Répondre en citant

HS : mais comment je vais faire pour rembrayer là dessus moi, allez On The Road Again !

Dark Typhon s’était recueillit sur la seule planète entièrement conquise par le chaos depuis quelque temps déjà : Agripinaa. Les villes ruinés, les rues encombrées de nurglings et d’insectes putrides qui empêcherait les gens sans casque de respirer convenablement, il vit une moto space marine dans un coin, et décida de ce l’approprier.

Le voici d’hors et déjà lancé dans les rues de la ville quand il aperçut une masse de zombie encombrant la vue et se dirigeant vers deux personnes apparemment éprises l’une pour l’autre :

« Raaaaaaaaaaaaaa les Slaaneshi, ils feraient ça n’importe où ! Au nom du Dieu des Plaisirs, je les protègerais !»

Les moteurs de la motos vrombirent soudainement écrasant quelques nurglings au passage qui éclatèrent dans des gerbes de mélasses d’une propreté douteuse, le Pernicieux fila à toute vitesse dans la masse arrivé assez proche il fixa une bombe à fusion son véhicule et s’éjecta puis déploya ses ailes et fit feu sur la bombe à fusion quand celle-ci fut à bonne portée. La moto continua sur sa lancée, vacilla de gauche à droite, ce renversa sur le côté et glissa sur quelques mètres ainsi arrachant au passage les membres putrides de quelques zombies crasseux, arrivé vers le milieu de la foule de mort-vivant la moto s’arrêta, c’est à ce moment que le Seigneur Noir tira sur le puissant explosif. Tout en atterrissant il vit l’explosion ouvrir une voie vers les deux tourtereaux maintenant enfuit.

« Désolé Infestus, mais c’est vraiment trop bon »

Un cône de lumière rouge fut visible dans les alentours alors que le Membre du Triumvirat s’enrageait :

une aura noire s'était installée dans les alentours de Dark Typhon et les yeux de celui si brillaient d'un puissant éclat rouge de la vapeur sortait rouge elle aussi, des orbites du Seigneur Noir. Le Pernicieux avait pendant l'espace d'un instant l'air encore plus imposant que d'habitude.

Le seigneur se lança dans une mêlé avec ses corps putréfiés quand il entendit les voix d’humains encore en vie grâce à l’oreille de Lyman :

« Il y a juste quelques zombies, la voie est libre allez, allez, allez ! »

5 Gardes Impériaux sortirent de leurs cachette leur vêtement étaient souillé pour la plupart, le sergent se fumait un cigare, tandis que les autres commencèrent à cramer les undead avec leurs lance-flammes.

« Wow, vous avez vu ça ? » fit un garde à son escouade alors qu’il avait vu plus tôt un zombie voler.

« Mais regarder ça continue ! » soudain une masse noire imposante s’élança rapidement dans les airs, les Impériaux la perdirent de vue trop occupé à ne pas se faire mordre par les zombie « volants »

Un son sourd se fit entendre suivit du bruissement d’une cape, un garde se retourna et vit une forme massive qui se redressait petit à petit la forme était argentée et doré par endroit :
« Marine du chaos !!!! »

Une voix ténébreuse hurla dans les oreilles du défenseur de l’Impérium :

« Marine du chaos, non, ne me traite pas de marine souillure ! Je suis Seigneur ! »

Le Seigneur Noir tourna sur lui même dans une spirale descendante, tandis que les chaînes se terminant par des pointes aiguisées entamaient la joue du garde et l’envoyait vers l’arrière , le Grand Tourmenteur lui taillada les jambes et envoya son corps dans la foule de mort-vivant, laissant le garde tenter de survivre en rampant sur ses moignons galvanisé par la peur et l’adrénaline en trop grande quantité qui affluée dans ses artères bientôt poreuses.

Le carnage qui s’en suivit ne laissa que deux survivant de la Garde qui échappèrent à leur mystérieux meurtrier…
_________________
Cours chaotique


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:52 (2017)    Sujet du message: [one-shoot] Ballade à Racoon City

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre Obscurae Index du Forum -> Espace de Campagne -> Récits et Fiction Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Space Pilot 3K template by Jakob Persson.
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com