La Guerre Obscurae Index du Forum La Guerre Obscurae
Campagne de Warhammer 40 000: La Guerre Obscurae
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Anthologie !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre Obscurae Index du Forum -> Espace de Campagne -> Récits et Fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Theorem
Forces de l'Ordre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2008
Messages: 50
Grade: Commandeur Paladin
Masculin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Dim 24 Fév - 10:55 (2008)    Sujet du message: Anthologie ! Répondre en citant

A 3km sous la surface de l'Antarctique, dans une salle ornée de centaines de noms écrits en gothique, d'armes légendaires, de tentures de champions et de listes non-exhaustives de monstres en tout genre détruits par l'inquisition, plus d'une dizaine d'hommes prennent place. La salle circulaire permet ainsi d'entendre ce que quelqu'un a à dire sans que le son ne se perde. Chacun des inquisiteurs présents sont visiblement expérimentés, leurs visages gardant encore les séquelles de rudes combats. Des hommes, plus jeunes en comparaison, mais pas moins durs et entraînés prennent place. A-même le sol, un grand I de l'Inquisition est marqué sur les dalles de basalte. Chacun derrière un petit muret décoré d'une bannière représentant les couleurs des hommes, ces personnes encerclent avec précision et équilibre un seul homme... ou plutôt abhumain. Habillé en conséquence d'un uniforme de parade présentant veste à boutons dorés, kilt de cérémonie et médailles agrafées, ce dernier laisse cependant une queue touffue d'animal pendre de derrière la cape qu'il porte. Un bandeau noir passé au gris par l'usure serre son crâne juste au-dessus de ses oreilles poilues qui restent pointées vers le bas en signe de soumission. Alors que le climat est des plus silencieux, un homme, visiblement le plus âgé, l'interpelle d'une légère toux avant de faire signe aux assistants scribes de commencer à prendre des notes sur les dérouleurs à parchemins.

« Afin de rendre concises les archives, veuillez vous présenter devant l'assemblée. » s'enquit aussitôt le vieil inquisiteur.
Sans perdre de son attitude, l'individu s'identifia sans mal.
« Theodoric Labradov Inusama, Commandeur Paladin de Sobou III, Gouverneur des Yukimimi et Seigneur Inquisiteur de l'Ordo Xenos. »
Les inquisiteurs pouffèrent de rire pour certains, d'autres restèrent silencieux, d'autre encore retenaient leur dégoût de voir une telle créature prétendre à ce titre. Cela ne passa pas inaperçu pour le Commandeur Paladin qui ne put s'empêcher de plisser des yeux en regardant la réaction de certains. Le vieil inquisiteur reprit juste après ces quelques secondes.
« Hmm... Laissez-moi vous dire que, à notre connaissance, vous êtes le seul abhumain ayant autant de responsabilités. Vous pouvez remercier la chance. »
« C'est à un très grand ami et à l'Empereur que je rend grâce de cette confiance. Il m'est arrivé d'avoir de la chance, mais je compte d'avantage sur des personnes. »
Le silence retomba aussitôt avant qu'un inquisiteur plus jeune ne s'exclame.
« Vous êtes dans une des chambres secrètes de l'Inquisition sur Terra, Seigneur Inquisiteur Labradov ! » vociféra-t-il avec animosité, prenant un ton condescendant en disant le nom de ce dernier.
« ... Theorem... » ajouta le Yukimimi calmement.
« Je vous demande pardon ? » répondit instantanément cet inquisiteur.
« Appelez-moi Theorem. Je sais où je suis, je ne sais cependant pas pourquoi j'ai été convoqué, bien que ceci soit un honneur en lui-même. »

Le vieil inquisiteur jeta un regard mauvais à son confrère qui se calma aussitôt. Visiblement, Theorem était parvenu à imposer un peu de respect et à être considéré comme un seigneur inquisiteur, et non un abhumain échappé de son camp de concentration.
« Nous savons que votre tâche principale est la recherche d'armement xenos et de son adaptation pour les forces de l'Imperium. Cependant, nous savons que vous avez été en contact avec des entités démoniaques ces dernières décennies. Nous savons que vous n'êtes pas spécialement préparé à ce type d'ennemi... Vous savez de qui nous parlons n'est-ce pas ? »
Le vieil inquisiteur devait certainement avoir des facultés psychiques, il était parvenu à déchiffrer son esprit. Juste à l'instant où ce dernier avait évoqué la présence d'une créature démoniaque, le nom et l'image du monstre lui revint aussitôt en tête.
« Oui Masta... Vous parlez de Focus Naviento... Le Maître Magma Suprême... Le Aqshy Leth ! »
L'assistance commença à bavarder. Visiblement, ce sujet les perturbait...
« Je vous en prit, Theorem, Racontez-nous... »

Theodoric fit de nouveau face à son interlocuteur principal. Il ne se priva cependant pas d'un regard en coin sur une des personnes qui lui avait été hostile l'instant d'après. Mais, visiblement, on lui demandait de faire un compte rendu sur ce qui s'était passé entre lui et les armées de Naviento.
« Tout a débuté peu de temps après la mort de Lord Gore Man... Moi et mes troupes, nous étions en route vers Goria afin de rendre un dernier hommage à ce brillant commandant. Cependant, sur la route, nous avons reçu un ordre de mission. » commença Theorem.
« Nous savons pour cet ordre de mission, il signalait la présence d'un Space Hulk d'origine indéterminée dans ce secteur au moment de votre passage. Cela vous forçait à changer un peu de cap cependant. » ajouta le vieil inquisiteur avant de lui faire signe qu'il pouvait continuer.
« C'est exact. Je n'ai cependant pas dévié toute ma flotte, l'Enuma Elish a continué sa route. J'ai employé un thunderhawk afin de me rendre à destination le plus rapidement possible. La mission ne précisait pas de visiter l'intérieur et en cas de vaisseau sous contrôle ennemi, il était plus sage d'utiliser un véhicule rapide. »

//////////////////////////////////////////////////////////////

Dans la passerelle de commandement de l'Enuma Elish, une petite machine avec dérouleur à parchemin et surmontée d'un petit bras équipé d'une plume, se met finalement en marche. Les écritures se font rapidement et en quelques minutes, un large manuscrit signé de l'inquisition montre qu'il s'agit d'un ordre de mission. Theorem, face à cette machine, retira le papier afin d'en lire le contenu. Après lecture rapide, Marran arriva dans son dos, regardant par-dessus son épaule pour en lire une partie.
« Qu'est-ce que c'est ? »
Le Commandeur Paladin se retourna rapidement, faisant face au capitaine.
« Un ordre de mission inquisitorial. Il y aurait un Space Hulk dans les environs et ils veulent que l'on jète un coup d'oeil. » donna-t-il comme réponse en roulant le parchemin.
« Tu veux... que l'on change l'itinéraire ? »
« Non non. Surtout pas. Je vais plutôt utiliser un thunderhawk. Reste à bord de l'Enuma Elish, je vais y aller avec Malaurie. Je ne vais pas monter dedans sans avoir au préalable jeté un oeil à ce fameux Space Hulk. L'Enuma Elish est bien trop gros pour de la reconnaissance. »

Theorem se le cachait, mais il aurait préféré ne pas recevoir une telle mission à ce moment là. Il décida de s'équiper tout de même pour la mission, mettant son armure carapace dans la chambre qu'il s'était déjà réservé dans l'Enuma Elish. C'était une des nombreuses pièces de ce temple enfermé dans le vaisseau, équipé d'une fenêtre sur l'espace et de tout ce qu'il fallait pour un confort de vie assez concret. Malaurie approcha, s'appuyant contre le pas de la porte en croisant les bras.
« Tu pars en mission pour l'inquisition et tu ne penses même pas à prendre notre pilote le plus habile ? » signala-t-elle de sa voix douce, toujours habillée dans sa robe de prêtresse indigo.
Visiblement, elle était déjà tout ce qu'il y avait de prête pour ce qui allait suivre.
« Marran est certes un bon pilote, mais... C'était l'occasion pour moi que l'on fasse une petite mission en duo. Tu comprends ? »
« ... Comme celles que tu faisais avec Sélène, c'est ça ? »
Le Commandeur Paladin fut un peu perturbé par cette phrase mais resta de marbre un bon moment avant de s'approcher de la Yukimimi aux oreilles tachetées.
« Malaurie... Je suis désolé. » murmura-t-il en passant la main dans ses cheveux.
La prêtresse ferma les yeux avant de sourire de plus belle.
« Non, ce n'est pas grave... Je suis heureuse de faire cette mission avec toi. Mais tu dois laisser le passé au passé. Sélène n'est plus de ce monde. Maintenant c'est toi et moi, et je pense que cette mission te le fera vite comprendre. »
Theorem enlaça aussitôt Malaurie dans ses bras. Elle devait se l'avouer, il était clair que le Commandeur l'aimait. Depuis plus de quarante ans, elle n'avait pas prit une ride... Le pouvoir du Diklat s'était imprégné sur elle également !

« Space Hulk en vue, Masta ! » signala le pilote de thunderhawk en recevant l'écho radar.
Theorem et Malaurie s'approchèrent des instruments pour y voir ce que rapportait l'imagerie.
« Par les étoiles... Il est aussi gros qu'une Arche Mechanicus... » murmura la prêtresse en regardant les signaux et les proportions que donnaient les moniteurs.
Le Commandeur Paladin regarda la forme du vaisseau et jugea même du gabarit général de l'objet.
« Cette chose ressemble à un Kitu... Non... Plutôt une sorte de météorite largement blindée qui est transporté par des réacteurs à plasma et warp... Il faut s'approcher d'avantage pour l'identifier parfaitement. »
Le pilote du thunderhawk reprit la route en naviguant avec précision. Bien vite une forme se découpa dans l'obscurité de l'espace. Au final de moultes précautions, les caméra prirent des clichés au meilleur zoom possible afin d'en identifier la forme.
« Il fait presque... 1000 kilomètres de long ! Il est capable de rivaliser avec des barges de batailles complètes... des Leviathans, voir pire, des Cairns ! » s'exclama l'expert de bord qui lança tout de même les analyses avec ses ordinateurs.
Theorem se doutait que la menace qu'il représentait devait certainement rendre obligatoire une enquête plus poussée... C'est pourquoi il attendit la fin des analyses pour se prononcer totalement sur la suite de la mission, bien qu'il ne cachait pas à Malaurie son inquiétude.
« Moi je sais ce que c'est... »

Un homme sortit de l'ombre. Vu sa taille, il ne faisait aucun doute sur son identité. Le Commandeur Paladin jeta un regard à Malaurie qui ne lui donna comme réponse qu'un sourire.
« Marran... Comme quoi, le travail d'équipe semble bien plus complexe qu'il n'y paraît. »
Le capitaine posa sa large main contre l'écran en regardant le Space Hulk qu'il y avait devant eux.
« Ainsi donc, te revoila... Moi qui te croyais détruit... »
Malaurie s'approcha un peu plus, joignant ses deux mains en signe de prière.
« Tu connais ce navire Marran... Parce qu'il était à ton ancien maître ? »
« Oui et non... Il ne voulait pas l'utiliser plus que ça, préférant sa barge de bataille, le Fire Bearer. Mais c'est devenu une ruine, alors il préfère certainement employer le seul vaisseau qui garde encore de l'âme ardente de son monde... C'est l'Inferno, le Space Hulk de Focus Naviento. »
Theorem n'était pas plus surprit que ça. Dans l'immédiat, une chose encore plus importante semblait l'inquiéter au plus haut point.
« Sommes-nous dans son écho radar, Marran ? »
« Pas encore. L'Inferno est un navire certes très gros et imposant, mais il est plus archaïque que certaines épaves d'avant la Grande Croisade. Il a donc des radars encore plus petit qu'une Vulture impériale. »

L'expert termina son étude avant de se tourner vers le Commandeur Paladin.
« Masta... d'après son cap et son orientation et les pics d'énergie que je détecte, il se prépare à faire un saut warp dans moins d'une heure... Sa destination est la bordure orientale ! »
Sobou III était menacée ! Il fallait donc impérativement organiser quelque chose pour l'empêcher de faire son saut. Theorem savait que tout les regards étaient tournés vers lui, mais il devait trouver quelque chose et maintenant !
« Combien de temps pour amener toutes nos flottes en contact avec Sobou III pour préparer la défense ? »
« 45 minutes pour envoyer le signal. Il sera plus rapide que cet appareil. » répondit l'expert.
Le Commandeur Paladin eut de nouveau un moment de réflexion avant de claquer des doigts.
« Marran, tu vas prendre le thunderhawk pour rejoindre l'Enuma Elish... Téléportez-moi dans ce navire, je vais saboter au mieux ce Space Hulk et retarder leur attaque. Au pire je ferais le voyage caché. »
« Je viens avec toi ! Tu n'as pas le choix. » signala Malaurie en s'accrochant au bras de Theorem.

//////////////////////////////////////////////////////////////

« Vous êtes vraiment monté à bord de l'Inferno ? »
Les inquisiteurs autour de Theorem se regardèrent les uns les autres. Les avis divergeaient, entre dire qu'il était certainement l'un des plus courageux serviteur de l'Empereur, ou bien le plus fou !
« Oui. »
Le silence retomba. Les inquisiteurs ne savaient plus vraiment quoi dire. Le plus vieux resta cependant de marbre. Peut être avait-il vu pire dans sa vie.
« Pourquoi avoir refusé l'aide d'Hurius Marran, qui était un des commandants de ce navire fut un temps ? »
« Justement parce qu'il était un des commandants de ce vaisseau. S'il avait été capturé, il aurait certainement été torturé puis exécuté. J'aurai tenté de le sauver et la mission aurait été un échec. De plus, Marran pouvait déployer une stratégie de défense pour Sobou III plus efficacement que certains stratèges de ma flotte. »
Theorem regarda de nouveau l'assemblée avant d'attendre une nouvelle question. Elle ne tarda pas à tomber de la bouche d'un des nombreux inquisiteurs qui l'encerclaient.
« Comment s'est passé cette mission ? »

Le Commandeur Paladin hésita un moment à répondre.
« Nous avons été forcés de nous dissimuler dans les coursives les plus étroites et les moins usitées. Ce vaisseau était labyrinthique mais tout le long du voyage nous avons put emprunter des voies de circulation sans jamais nous faire repérer. Nous sommes parvenu à définir le niveau de menace. Il semblerait que l'Inferno soit une sorte de transport de prisonniers, d'esclaves et de soldats. Bien que tout ces termes vont parfaitement à cet équipage. Beaucoup d'anciens impériaux, ou d'humains nés en captivités. Le voyage a duré un mois et pendant tout ce temps, sur toute la masse d'humains croisés, je n'ai dénombré que cinq cent marines, visiblement des anciens marines du feu ressuscités par Naviento. »
Devant la précision apportée, certains inquisiteurs semblaient maintenant bouillonner d'interrogations. L'un leva la main aussitôt comme s'il était à l'école. Le vieil inquisiteur lui fit signe de poser sa question.
« Avez-vous vu le prince démon ? »
Theorem regarda l'homme qui venait de parler et acquiesça calmement, les mains dans le dos.
« Une seule fois. Il semble prendre d'énormes précautions. »

Le vieil inquisiteur regarda le Commandeur avant de sortir de son dossier une photo qu'il passa dans le lecteur holographique personnel de chaque personnes dans la pièce. Une image du prince démon s'afficha, bête terrifiante aux allures de dragon qui levait son arme dans les cieux, de grandes ailes présentes dans son dos, la peau écailleuse noire comme le basalte, les yeux rougeoyants de rage.
« Voici la cible messieurs. Cette photo a été prise par celui que nous interrogeons. »
Abasourdis, il n'en resta pas moins que certains puritains sautèrent sur l'occasion qui était très tentante.
« Maintenant que cet abhumain a fait sa mission, nous n'avons plus qu'à l'exécuter. Il a vu des choses que personne ne devrait voir. »
La réponse fut cinglante. L'inquisitrice de l'Ordo Hereticus à côté de lui posa un énorme ouvrage sur le pupitre de ce dernier, à la limite de lui écraser les doigts avec. Son regard sévère lui rappelait presque celui de Sélène.
« L'étude biologique et comportementale des abhumains fait par Sélène Absolom, spécialiste en la matière, montre que les abhumains trahissent moins facilement leurs idéaux une fois passés à l'Empereur que des troupes humaines. Si le sieur Theodoric avait été un traitoris, je l'aurait déjà tué, mais il est évident que la flamme de la dévotion brûle encore en lui. Sinon, il ne serait pas là devant nous et se serait défilé lors de l'invitation. D'ici là, il nous est très utile, car personne n'aurait osé entrer dans l'Inferno. »

L'inquisitrice reprit son calme avant de faire un signe de la main montrant au Yukimimi qu'il pouvait encore s'exprimer librement, être considéré comme le voulait son titre.
« Suis-je accusé de quoi que ce soit ? » posa-t-il comme question en se tournant vers le vieil inquisiteur.
« Plus maintenant... Je n'avais été témoin que de rares fois d'un abhumain qui entrait en contact avec des créatures du chaos. A chaque fois cela se passait mal. Mais votre race est différente. Je vous fait confiance, parlez sans craintes devant nous comme vous l'avez fait depuis le début. »
Theorem acquiesça avant de regarder de nouveau l'assemblée. Visiblement, cette fois, les personnes présentes étaient d'un calme exemplaire, certainement remit à leur place par l'expérience de la personne la plus âgées. Labradov se doutait qu'il s'agissait du Légat lui-même, mais pour le savoir, il n'y avait qu'un moyen.
« Que voulez-vous savoir de plus, Masta Légat de l'Inquisition ? »
Le vieil homme eut un sourire franc avant de reprendre.
« J'ai entendu que l'attaque de Sobou III fut inévitable. Vous avez quitté l'Inferno en profitant de l'assaut de ce dernier sur un monde un peu plus loin. Il servit d'approvisionnement aux troupes de Naviento. J'aimerais en savoir plus sur la situation de Kars Prime. »

Theorem fit face uniquement au Légat, lui parlant comme dans une discussion privée.
« Ce monde est tombé en 72 heures. J'ai put ainsi déterminer la stratégie utilisée par Naviento. Les endroits où les têtes pensantes dirigeaient ont été pillonnés sans relâche. Lorsque le gouverneur fut capturé, c'est un des membres du trinôme qui entour Naviento qui organise sa mise à mort en place publique en exemple. Après cela, Naviento n'hésite pas à utiliser de bombes électromagnétiques afin de supprimer tout progrès technologiques tenus par ce monde. Il réduit en esclavage la population entière, laisse le chaos de la guerre s'installer avant de choisir dans la foule ceux qui feront de parfaits soldats pour ceux qui pousseront les prisonniers en première ligne pour la bataille. La suppression de liberté les pousse donc à vénérer Naviento, à ériger des monuments titanesques en son nom, à provoquer des suicides collectifs ou des orgies géantes pour gonfler ses rangs. Tout les moyens sont bons et il semble tout orchestrer. Je suis persuadé que son trinôme est totalement à sa botte également. Kars Prime est devenue une planète à feu et à sang, réduite à l'époque préhistorique aux dernières nouvelles. Une grande forteresse est le siège du Dragon lui-même. »

Le discours de Theorem jeta de nouveau un froid quand finalement, un des inquisiteurs parla. Le Commandeur se tourna aussitôt vers lui.
« Combien de temps pour réduire un monde à ce niveau rétrograde ? »
« Il a fallut vingt ans à Naviento pour en faire un monde sauvage dont les humains en captivités naissent avec des chaînes et seulement avec la dévotion d'un seigneur qui les retient en laisse. Kars Prime était évolué et civilisé, il allait devenir un monde ruche, sa population n'est plus que captifs désormais. »
Theodoric semblait lui-même affligé par ce qu'il avait vu. Il avait été totalement impuissant devant la situation, mais la seule solution pour lui fut de prendre une navette mal surveillée pour s'évader lui et Malaurie hors de ce navire de fous. Il ne lui restait plus grand chose à dire sur les techniques d'attaque de Naviento qui étaient devenues des plus cruelles et basiques. De ce que Marran lui avait raconté, ce dernier avait prôné l'évolution... Peut être que maintenant, sa rancoeur envers le genre humain le poussait à le mettre face à la réalité de son existence, que le plus fort était plus que le destin, c'était le seul astre que les petits êtres pouvaient voir dans le ciel.
« Pour ce qui est de l'attaque de Sobou III, comment cela s'est-il passé ? »
Le vieil inquisiteur semblait presque s'en inquiéter mais Theorem savait que c'était par pure politesse qu'il demandait ça.
« J'ai eu le temps de rejoindre ma planète peu de temps après mon évasion. J'ai de même été donner mes informations à mon quartier général. A peine deux jours plus tard, nous étions parés à les recevoir de la manière la plus efficace possible. »

//////////////////////////////////////////////////////////////

Sur Sobou III, l'air était aussi pesant que l'appréhension qui écrasait presque les personnes présentes. Oui, il régnait comme un climat de terreur, mais les Yukimimi étaient stoïques pour la plupart. Ceux dont les nerfs ne tenaient pas étaient simplement conduit dans les bunkers souterrains, là où certains attendaient simplement la vie ou la mort, tout dépendait de la victoire des troupes au sol. Dans la capitale, Taun'Sobou, les soldats étaient omniprésents. C'est dans le QG de la forme inquisitoriale, bien caché dans la forêt dense et vaste de cette planète, que les dirigeants se retrouvaient pour donner leurs ordres. Une grande carte holographique était affichée sur la table. Theorem et les autres mastas haut-gradés étaient autour de lui, plus des spécialistes et bien sûr son commando.
« Naviento et ses forces sont une menace que nous n'avons pas l'habitude de combattre. Je pense que notre seule façon d'éviter le pilonnage imposant qu'est capable de faire l'Inferno, c'est de l'empêcher d'approcher. Si ça faiblesse est sa taille, j'ai peut être une solution... »
Il fit rétrécir la carte jusqu'à donner un panorama du système lui-même. Les différentes planètes, toutes inhabitables, étaient présente.
« Nous avons une ceinture d'astéroïde compact et dense autour du système, grâce à notre soleil et aux géantes gazeuses Sobou VII et VIII. Il y a moyen de bloquer la progression des gros vaisseaux de sa flotte en postant nos vaisseaux de bombardement dans ses débris. Lorsqu'il entrera dans le champ, nous pourrons les assaillir sans qu'ils n'aient la moindre chance de riposte. Ne leur restera que la fuite et ainsi montrer l'arrière des vaisseaux à un bombardement encore plus efficace. »

Marran et Inanna restèrent silencieux. Fatalement, ils savaient qu'ils devaient combattre leurs anciens camarades, leurs Tovarich, mais ce n'était plus vraiment les mêmes. Cependant, le capitaine lui-même n'osait et ne voulait pas y croire.
« Et si jamais ils ne nous voulaient aucun mal ? »
Les regards se tournèrent vers eux. Malaurie prit la parole.
« J'étais à bord de l'Inferno pendant un mois avec Theorem. J'ai vu une planète complète tomber sous leur esclavagisme en quelques jours. J'ai vu les milliards d'esclaves levant des bras décharnés vers leurs maîtres pour un peu d'eau qu'ils savaient impropre à la consommation. J'ai vu la cruauté de Naviento avec ses propres généraux... Non, ils ne viennent pas en amis. »
Un des mastas prit la parole. C'était visiblement un des plus respectés vu les commentaires sur son brassard et les quelques symboles.
« Avez-vous une idée de ses véritables buts ? »
Theorem tapota des doigts sur la table avant de soupirer.
« Les motivations de ce prince démon sont des plus obscures... Peut être qu'il souhaite mettre à mal notre civilisation pour la réduire à la préhistoire, percer des mystères qui ont fait notre race, ou bien tout simplement affaiblir votre mental pour vous embrigader de nouveau. Ou pire, les trois en même temps. »
« Ne cherche pas à comprendre l'oeuvre du démon. » ajouta Malaurie en posant une main sur l'épaule de Theorem. Elle le savait curieux, mais là ce n'était même pas de leur ressort.

Voyant que le temps passait, le quartier général de Sobou III venait de se diviser en deux. Marran et Inanna, les deux seuls Inferois qui avaient survécus à la fin de leur monde tel qu'on l'imaginait étaient bel et bien présents dans les vaisseaux de la Force de Défense Planétaire de Sobou III. Certes, on pouvait prendre leur monde comme légèrement arriéré au reste de l'Imperium, mais au moins, ils avaient quelques navires pour sa protection. Le seul moyen que Theorem avait trouvé pour garder le puissant Inferno hors de portée d'abordage planétaire, c'était de le coincer dans la ceinture d'astéroïde. De cette manière, les attaques des Fire Reapers seraient obligatoirement faites à distance, ce qui les forcerait à faire des vagues discontinues de soldats et donc de ralentir toutes les attaques sans qu'un quelconque sabotage soit demandé. Mais même si la bataille spatiale allait retenir l'énorme navire, Theorem avait préparé les troupes à l'assaut... Des Iconoclasts traversaient le système solaire à toute vapeur pour se poser presque en catastrophe sur la planète afin d'y décharger des flots continuels d'esclaves enchaînés, poussés à coup de fouets vers les bois dangereux et invivables de Sobou III. C'est pourquoi il y avait des soldats en arme pour coordonner tout ça. Dès que l'attaque fut signalée par les radars des grandes cités et des bases cachées, les commandos de Yukimimi se mettaient en chemin. L'accalmie n'avait durée que quelques semaines à peine...

//////////////////////////////////////////////////////////////

Dans la salle des inquisiteurs, peu de monde discutait, mais beaucoup semblaient presque perplexe. Sobou III était toujours sous contrôle des Yukimimi, seul quelques positions des Fire Reapers tenaient toujours, sans cesses alimentées par des soldats prit de Kyngar IV, la planète la plus récemment attaquée par les forces de Naviento, là où les esclaves étaient prit pour être ensuite jetés en pâture aux commandos Yukimimi, parfois uniquement pour en retirer les pièges de la faune et de la flore que Sobou III dissimulait dans ses épaisses jungles.
« L'Inferno a été repoussé si je comprend bien ? »
Theorem se tourna vers un des inquisiteurs qui n'avait pourtant pas ouvert la bouche depuis le début pour lui parler directement.
« En effet, nous sommes parvenus à l'empêcher de dépasser la ceinture d'astéroïde. Cependant, ce fut au sacrifice d'un de nos vaisseaux de la défense planétaire qui maintenant a rejoins la flotte des Fire Reapers. Ces chacals étaient des plus hargneux, c'est au sacrifice de l'équipage du croiseur super lourd de classe vengeance nommé le Destrier que seul cette attaque put être repoussée totalement. Cependant, sa capture fut inévitable. J'ai fait mon possible pour les sauver, mais je suis arrivé juste après l'attaque. »

Le Légat inquisitorial tapota son pupitre avec ses doigts décharnés et vieux avant de regarder l'assemblée alors que Theorem baissait les yeux.
« Ce que le Commandeur Paladin tente de vous expliquer, c'est que le Destrier a été trahi de l'intérieur par un des membres de son Quartier Général. Inanna Naviento, la fille du Dragon, s'en est retournée vers son père démoniaque. Elle a permit l'appronage du croiseur en abaissant ses boucliers, permettant la téléportation de nombreux marines qui prirent le contrôle du Destrier. Sans compter la capture... de son capitaine, Odessia Inusama Labradov. Soeur de Theodoric ici présent. »
Les inquisiteurs autour de Theorem furent soudainement silencieux. Une sorte de respect venait de s'installer car tous venaient de voir que le Yukimimi avait beaucoup perdu pendant ces vingt ans, mais qu'il semblait encore de loin apte à commander une flotte et une planète pour le bien de l'Imperium.
« En vingt an, il ne m'a été donné que de la voir une fois depuis sa capture. Je sais de source sûre que cette dernière à résisté jusqu'au bout. Même si Naviento se plaît à l'avoir réduite à l'état d'animal domestique, il n'est parvenu à briser son mental que par l'utilisation de drogues massives, ce qui la maintient en vie sans pour autant lui donner la capacité de se défendre. Les motivations de Naviento sont assez claires pour moi : il attaque en sous-nombre et en commandos pour mettre la main sur la seule chose qui peut détruire sa nature. »
Le Commander Paladin leva le tête de nouveau. Il avait les poings serrés mais retenait sa colère du mieux qu'il pouvait. Cette fois, il n'était pas question de montrer une quelconque faiblesse. Il s'était déjà promit de ne pas l'abandonner, qu'un jour il parviendrait à la sauver...

Le seigneur inquisiteur prit un holodisque qu'il inséra dans son pupitre. Les images holographiques apparurent à chaque membres de l'assemblée.
« Ceci est l'enregistrement que nous sommes parvenus à avoir du Destrier. Je vous prit de bien le regarder, chers confrères. »

//////////////////////////////////////////////////////////////

Dans la passerelle de commandement du Destrier, les membres d'équipages semblaient en pleine manoeuvre d'évitement des débris mais aussi des vaisseaux de guerre hérétiques qui naviguaient comme ils pouvaient entre le déluge de feu et les attaques incessantes des navires de Sobou III.
« Capitaine ! Nous ne parviendront pas à repousser leur attaque plus longtemps ! » hurla un manoeuvre qui travaillait derrière sa console qui maintenant se mettait à vomir des étincelles.
« Je sais, rétrofusées à bâbord, 56° d'inclinaison. Nous allons faire une ultime salve d'attaque à courte portée pour endommager les réacteurs défaillants tribord de l'Inferno ! C'est notre seule chance de l'empêcher d'aller plus loin ! »
La soeur de Theorem, jeune Yukimimi aux longs cheveux châtains et au regard de feu s'agita dans tout les sens. Son uniforme mettait en valeur ses formes et montrait assez nettement qu'elle aimait avoir bon nombre de matériel de pointe pour se battre. Inanna restait silencieuse, comme toujours, dans un coin de la passerelle. Visiblement, la femme aux cheveux rouges attendait impatiemment qu'on lui donne le feu vert pour des conseils ou participer à une attaque. Le vaisseau se mit lentement en position de tir avant que la salve ne résonne dans tout le navire qui vibrait de toutes parts. On vit nettement à l'écran holographique la flamme titanesque qui éclaira totalement la passerelle comme si un soleil venait de rentrer en irruption. Des cris de joies et d'excitation résonnèrent de partout quand finalement, la capitaine laissa un grand sourire s'afficher sur son faciès.
« Comme prévu ! Mettez en marche les réacteurs, à pleine puissance ! Retournons vite à la position la plus éloignée avant la contre-attaque de l'Inferno. »
« Non. »

Inanna venait de planter son épée en plein dans le coeur du navigateur qui tomba au sol en s'affalant comme une marionnette. Odessia se retourna aussitôt pour voir le désastre et leva un pistolet laser en direction de l'infernoise.
« Plus un geste ! Je ne te faisait déjà pas confiance, tu viens de signer ton arrête de mort ! »
La femme aux cheveux rouges avait le regard vide comme la mort, la voix sans aucune émotion. Il se dégageait d'elle une froideur si phénoménale que tout les gardes en frémirent avant de lever leurs armes.
« Tirez. Vous pensez que ces armes pathétiques viendront au bout de moi ? »
L'horreur venait de s'emparer de la passerelle de commandement. Innana était supposée immortelle et cette légende avait été maintes fois prouvées.
« Que comptes-tu faire Inanna ? Nous tuer tous ? Je lancerais l'autodestruction de ce navire bien avant que tu ne parviennes à mettre mon équipage en pièce ! »
« Je vous ai déjà tués il y a deux minutes pendant votre salve. »
Le climat était si tendu que tout le monde se regardait avec une distance et une réserve de sentiment incroyable. Soudain, un éclair lumineux éclata en plein milieu de la pièce. Des soldats furent projetés dans tout les sens pour laisser place à des terminators à l'amure verte foncée et aux bordures rouges. Chaque casque avait été ornée d'une tête de reptile menaçante et les interstices de chaque pièces, chaque jointures, laissaient voir une sorte de feu irréel. Le plus traumatisant pour les soldats Yukimimi, c'était l'énorme prince démon qui se trouvait au milieu d'eux. Naviento déploya ses grandes ailes sombres et incandescentes, dégageant des centaines de petites braises rougeoyantes comme une bruine de feu. L'armure déformée de ce dernier semblait avoir été autrefois aux Salamanders, version bafouée et mutée de la mythique armure corvus du seigneur des Fire Reapers. La gueule béantes garnies de centaines de dent aux reflets métalliques se tordait en un sourire de loin comparable aux rires de l'équipage à peine quelques secondes avant. Son regard flamboyant insoutenable semblait être un brasier de l'enfer lui-même.
« Merci Inanna... merci mon enfant d'avoir baissé les boucliers pour moi... »
La voix ténébreuse et puissante de Naviento fut si efficace que les terminators eurent largement le temps de se lancer à l'attaque.

Naviento s'avança vers Odessia qui vida son chargeur avec l'énergie du désespoir sur Naviento qui lui arracha finalement son pistolet des mains. Dans sa patte griffue, il passa soudainement les écailles qui la composait en combustion. L'arme fut réduite en métal fondu à peine quelques secondes plus tard et c'est une bouillie rougeoyante qui retomba au sol. Naviento s'approcha encore pour aussitôt prendre Odessia par le cou, la levant dans les airs avec une facilité surprenante.
« Hmm... Petit chien au bout de sa laisse. Pour moi vous n'êtes que des animaux et je suis fort surprit de voir toute la rage que vous avez déployée pour tenter de me retenir. Mais il n'y a aucun espoir. Il n'y a rien que vous puissiez faire. Il n'y a pas d'avenir meilleur que celui que je vous propose. Soit vous mourrez, soit vous deviendrez mes esclaves. La loi du plus fort l'impose et le plus fort c'est moi ! »
La soeur de Theodoric ne pouvait rien dire, luttant déjà avec la poigne du Dragon pour pouvoir ne serait-ce que respirer. La chaleur qui se dégageait de ses écailles était brûlante.
« ... Dé... mon ! »
« Héhéhé... Dans quelques jours, tu m'appelleras Dieu ! »

Plusieurs heures plus tard, on put nettement voir Theodoric arriver dans la passerelle de commandement. Le marines du feu étaient déjà bien rangés, ne faisant aucun geste qui allait à l'encontre des décisions de leurs chefs. Visiblement, le Dragon voulait qu'il reste en vie.
« Naviento ! Lézard rampant ! Libère ma soeur et abandonne tes idées de conquête ! »
Le Prince Démon ne bougeait pas. Un immense trône avait été mit à sa disposition pour qu'il se pose en plein milieu de la passerelle. Il se tenait de la manière la plus impérieuse qu'il pouvait. Odessia était à quatre pattes, cachant sa nudité alors qu'une longue chaîne en acier la retenait au trône par un collier de métal. Elle leva des yeux distants et cernés vers Theorem, visiblement, une bonne dose de drogue l'abrutissait au plus haut point. Inanna était immobile, un marine enroulé dans une toge rouge foncée semblait également impassible alors qu'un soldat humain attendait également, un grand képi sur sa tête ne faisait que cacher difficilement son regard perçant, seule partie de son visage que l'on voyait à cause d'un énorme respirateur en forme de gueule béante garnie de dents.
« Inanna, sale traîtresse ! » hurla Malaurie à la gauche de Theorem.
Cette dernière resta imperturbable.
« Ne blâme pas cette femme, je tir les ficelles. »
Naviento fit un petit geste de la main et tout ses marines et hommes de mains s'inclinèrent comme si on venait de subitement les tirer vers le bas d'un coup de laisse. Le rire caverneux et rauque du Prince Démon résonna alors qu'il se leva de son trône, l'air vindicatif.

« Il reste une place pour chacun d'entre vous. Rejoignez mes rangs et vous pourrez encore vivre sans voir votre monde détruit. Résistez et je serait alors forcé de faire de votre monde un de mes petits microcosmes rétrogrades et arriérés. Même pour toi, Marran... »
L'homme à la taille incroyable jeta un regard inquiet sur la situation alors que le reste du commando de Theorem se tourna vers lui.
« Pour moi ? »
Naviento gardait ses distances mais posa lentement ses mains sur les épaules du soldats au respirateur.
« L'amiral Fenrov ici présent fut plus facile à ramener à la vie... Cependant tu peux venir prendre sa place. Il te suffit de faire un pas en avant et je te placerai tout en haut de la hiérarchie. Nous sommes amis depuis maintenant fort longtemps. Tu seras de nouveau un vaillant commandant au nom remplit de légendes. Imagine... Tu redeviendrais Hurius Marran, le puissant seigneur que tu étais avant, craint dans tout les secteurs ! »
Hurius Marran prit Adès qu'il gardait avec lui, regardant plusieurs fois son reflet avant de la jeter aux pieds du Dragon avec amertume.
« Il ne reste de toi que la corruption, rien de la grandeur que nous étions jadis. Tu disparaîtras. »

Le silence fut soudain brisé par un tonitruant rire qui secoua toute la passerelle. Même une salve d'artillerie n'aurait pas autant fait trembler le métal. Naviento ne s'arrêtait pas de rire, laissant le commando sur ses gardes, nerveux et prêt à combattre. Le Prince Démon ramassa l'épée qu'il regarda de nombreuses fois.
« Décidément... Tu es et resteras... un sous-fifre misérable ! »
Le poing soudain aussi bouillant que le feu de l'enfer réduisit la lame en métal en fusion qui s'échoua sur le sol comme si la puissance de cette flamberge n'était désormais plus rien. Naviento avait détruit sous les yeux de tous le dernier symbole de son humanité. Theorem arma la culasse de son bolter M40.
« Préparez-vous à fuir... Nous n'avons pas d'autre choix ! »
Tout les membres du commando se mirent à tirer dans une formidable pluie de tir que les marines du feu s'essuyèrent du mieux qu'ils pouvaient. Theorem s'enfonça dans la mêlée dans l'espoir de tirer sa soeur hors de ce carnage. Rampant sous les masses, il parvint à agripper le bras d'Odessia mais la chaîne se tendit et elle disparu sous la puissante poigne de Naviento qui la ramena à lui.
« Ramenez cette prise sur l'Inferno ! »
La prêtresse poussa plusieurs soldats pour aider Theorem, mais très vite, quelqu'un s'interposa. Fenrov s'approcha de Malaurie, afin de l'empêcher d'intervenir.
« Qui es-tu, sous-créature ? » questionna le garde à la voix déformée par le respirateur.
« Celle qui te laissera la pire blessure de ta vie. »
La masse d'arme qu'elle avait dans les mains virevolta dans les airs. Le coup fut si violent que le respirateur se descella un peu. Un magma rayonnant de chaleur s'échoua un instant au sol alors que Fenrov posa un genoux au sol, tentant de se relever.

« Par l'Empereur... Rien ne les arrête ! »
Malaurie donna un nouveau coup mais qui fut arrêté par Inanna et son épée. Visiblement, elle n'était pas prête à la laisser filer ! Le Commandeur Paladin était au milieu de la mêlée et il se rendit compte bien vite que celui qui lui faisait face désormais, c'était Naviento. Ce dernier modela à partir de rien une épée de feu épaisse et baroque. Il possédait donc le pouvoir du Sceptre d'Aqshy !
« Pauvre chien... Tu vas rejoindre ma collection d'animaux domestiques ! »
« Corne de boeuf... Tu attaques mon monde, tu captures ma famille, mais là où tu as fais la plus grosse erreur de ta vie... C'est d'avoir pensé que tu pouvais nous VAINCRE ! »
Le Prince Démon eut une mimique assez curieuse, entre joie et colère, abattant son arme d'un puissant coup que Theorem esquiva comme il put d'une roulade. Son ennemi était redoutable, de loin plus fort que les carnifex les plus massifs qu'il avait put affronter. Le hurlement de cette créature des enfers résonna alors qu'il leva de nouveau son immense épée pour l'abattre avec rage, explosant une console en centaines de fragments incandescents.
« Avant de vous vaincre, je vous dépouillerai de tout ! Tout ce qui est à vous et même vos corps jusqu'à vos âmes sont MIENNES ! »

Marran taillait dans la masse, donnant des coups de son épée Draco avant de voir face à lui le fameux marine enroulé dans sa toge rouge qui leva son regard vers lui.
« Toi... Mais tu es mort ! »
Le marine leva un crâne de salamandre qu'il avait recouvert de runes complexes. Une incantation et un gerbe de feux insoutenable en sortit. L'ex-capitaine se coucha au sol pour en éviter une grande partie, mais son képi prit feu. Il jeta ce dernier au loin avant de se relever.
« Notre maître Naviento m'a fait revenir à la vie. Il souhaitait me ravoir à ses côtés. »
Le capitaine acquiesça avant de sourire.
« Oui, il avait besoin de son sempiternel esclave... Vartass. »
On entendit nettement le sorcier grogner avant qu'il ne sorte son bâton tellurique. Les coups se croisèrent avec force, la rapière faisant des étincelles à chaque impactes avant que le sorcier ne se prépare à un nouveau sortilège.

Theorem vacillait devant son adversaire. Il voyait autour de lui Malaurie aux mains avec Inanna dans un démentiel échange de coups d'épée contre masse d'arme qui avait de loin égalé les pires batailles. Marran tapait dans tout les sens contre Vartass qui usait de sa terrible sorcellerie. Les médics de son commando ne savaient plus où donner de la tête alors que le combat en lieu confiné allait devenir un grave problème, les renforts n'arrivant pas vite.
« Tu vois Theodoric... Toute résistance est futile. Ta civilisation deviendra une main d'oeuvre pour les temples géants à mon effigie. Vous tomberez sous mon égide, à jamais ! »
Le Commandeur Paladin se leva de son couvert avant de faire face de nouveau au Dragon.
« Tu aurais put attaquer des centaines de mondes sur ta route. C'est nous que tu voulais attaquer. Que souhaites-tu, plus que tout ce qui se trouve dans la galaxie ! »
Naviento hurla de rire un instant avant de soupirer comme s'il s'adressait à un faible d'esprit qui était bien incapable de comprendre un traître mot de ce qu'il disait.
« Ce n'est pas évident ? Ce que je veux, c'est TOI ! Tu as une partie du bouclier Diklat Purât. Avec ce bouclier, je serais capable d'exterminer n'importe quoi ! Une bête comme toi ne sait pas se servir d'un tel artefact, c'est du gâchis... Alors pour ça, je vais détruire ton monde ! Mais avant... Je vais envoyer mon bras droit exterminer ta pauvre vie et me ramener ce bouclier. »

Le grand infernois au respirateur s'avança calmement. D'un geste de main, il tendit un katana parfaitement aiguisé. La lame étincela presque alors que son regard de bête se posa sur Theorem qui se mit en garde immédiatement, son épée en main. Lame pointée vers le plafond et bras en retrait, il regardait directement dans les yeux de son adversaire. Fenrov avait une carrure impressionnante !
« J'ai détruit et réduit à néant moultes planètes. La lame de mon épée a décapité plusieurs chefs de mondes et gouverneurs. Je vais en compter un de plus. »
Ce tyran était implacable, mais Theorem était prêt à le recevoir comme il fallait.
« Approche et viens te battre dans ce cas ! »
Naviento était en retrait, regardant cette guerre devant lui comme un diable fier de son oeuvre. Le combat devenait de plus en plus violent et les combattants ne tardaient pas à avoir de nouvelles cicatrices à leur collection. Le Commandeur Paladin échangea les coups de plus en plus techniques, usant de la garde droite plus faible que la gauche de son adversaire pour arriver au contact. A plusieurs reprises, son bionique lui sauva la vie, levant le bras droit dans diverses situations.
« Pourquoi ne sors-tu pas ton bouclier, sous-créature ? » questionna Fenrov qui fusillait du regard son ennemi.
« Héhé, tu en as besoin ou tu es à ton maximum ? »
Le tyran fit une mine surprise avant de recevoir un puissant coup de coude. Son ennemi avait glissé sur la droite sans prévenir, assénant au passage un coup qui le sonna un bref instant. Theorem était leste, plus que d'habitude. Fenrov se retourna en exécutant un coup circulaire, mais son ennemi avait encore disparu. Il s'était abaissé très près du sol, posant une main au sol avant de se relever d'un coup, envoyant une attaque ascendante qui manqua de couper Fenrov en deux s'il n'avait pas eu le réflexe d'y mettre son katana.
« Tu es rapide, mais ma lame te pourfendras. La perfection que ma donné notre maître me permet de gagner dans toutes les situations. » murmura l'Amiral de Naviento.
« Dans un monde parfait, tu serais déjà mort. » annonça Theorem en souriant malgré l'effort.
Le Dragon sentit un phénomène étrange et le Commandeur Paladin se laissa plier sous le poids de la lame de Fenrov, glissant soudainement sur la gauche, évitant de peu le tranchant du katana qui glissa non loin de son crâne. Exécutant un pivot, le yukimimi se releva en même temps que son adversaire, pivotant lui aussi dans un sens. L'instant d'après, l'épée médiévale de Theorem tapa de plein fouet le cou du tyran qui tomba comme une pierre, éclatant en étincelles et braises incandescentes, ne laissant que cendres rougeoyantes que le Commander Paladin écrasa d'un coup de pied rageur, éclatant ce qu'il restait de son crâne.
« Mon meilleur guerrier... » souligna lentement Naviento prit d'un tic nerveux à la paupière gauche.
« J'imagine le reste... » répondit Theorem en faisant de nouveau face à son ennemi.

Malaurie était encore aux prises avec Inanna, dans une posture assez peu avantageuse. La terrible fille de Naviento avait une force peu commune couplée à une agilité des plus remarquable. Son arme cisaillait l'air si près de Malaurie que les moment où des mèches de cheveux coupées tombant au sol n'étaient pas rares. La prêtresse devait lutter contre quelqu'un qui, l'espace d'un instant, avait été sans défenses, alors que c'était elle qui l'avait sauvée !
« Abandonne. Naviento m'a déjà marquée. Je suis immortelle à présent. »
La froideur de ses paroles résumaient assez bien à quel point elle n'avait pas d'âme. Cette coquille avait imité un semblant d'esprit, mais celui qui tirait les ficelles était ce démon sans foi ni loi.
« Je regrette de ne pas t'avoir donné l'absolution quand j'en avais l'occasion ! »
La main habile, entourée d'une mitaine de cuir, d'Inanna serra la gorge de Malaurie, la levant dans les airs. Situation presque habituelle, la religieuse avait déjà été dans cette situation lors de la mort d'Aqshy Leth. Comme par réflexe, elle prit son pistolet plasma pour tirer à bout portant mais l'autre main de la guerrière bloqua ce geste, gardant le pistolet à distance respectable.
« J'ai de la mémoire aussi... Maintenant tu vas rejoindre ton dieu. »
La prêtresse ne pouvait répondre que par des gémissements, sa main libre essayant de se défaire de la prise quand finalement, elle agita sa main, faisant sortir de sa manche un pistolet laser des plus réduits. Le tir fut presque à bout portant et Inanna tomba en arrière, une main sur son oeil droit en hurlant de douleur, un flot rouge et de vitrée s'échappant de l'orifice carbonisée.
« Peut être... Mais je ne quitte pas ma dernière chance. »

Le Prince Démon regarda Theorem de sa hauteur naturelle, déployant ses grandes ailes. Il était prêt à mettre en charpie son ennemi sans sourcilier. Mais quelque chose semblait le retenir.
« Petite merde ! Tu penses que c'est terminé ?! Je ramènerai à la vie ce guerrier, autant de fois qu'il le faudra ! Tu n'as même pas ce bouclier sur toi ! Je vais t'arracher ton dernier bras valide et te débarrasser de tes bioniques. Tu seras mon oreiller de chair ! »
Plus enragé que jamais, Naviento fit apparaître dans ses mains un large fouet qu'il fit claquer non loin du Commandeur Paladin. Ce dernier ne vacilla pas... Il se doutait que quelque chose retenait Naviento.
« Mes amis me savent extrêmement curieux. Je suis un mania de l'information, j'aime connaître des choses en fouinant un peu. Avec une telle arme, tu pourrais me tuer en un rien de temps. Quelque chose te ferais-t-il peur ? »
« Suffit, ça ne m'amuse plus ! » hurla le Prince Démon qui explosa une nouvelle console d'un coup de fouet. Il visa à côté du yukimimi une nouvelle fois.
« Moi non plus ça ne m'amuse plus, maraud, cornu de la St Jean ! »
Naviento fut comme dérouté par cette soudaine insulte dont le sens complet lui échappait. Il fronça les sourcils en gardant la bouche à moitié ouverte d'incompréhension.
« Tu penses qu'un être comme moi ne sait pas utiliser Diklat ? En autant d'années, j'ai comprit son fonctionnement. Il est resté, en moi, fusionné à mon âme. J'ai nourri ce métal de mes émotions et je le cache au plus profond de mon essence vitale. Tu veux voir ce qu'il a fait de moi ? Tu l'auras cherché ! J'en ai détruit des extra-terrestres plus gros que moi, j'en ai envoyé en enfer des monstres plus hideux encore que toi, mais je reste tel qu'on m'a fait, je reste Theodoric Labradov et ce que je garde pour me protéger de tout, c'est l'espoir et la foi ! ВЕРA B НAДEЖДE ! »

Naviento fut soudain éblouit par une aura qui se dégagea de Theorem. Mais le corps puissant du Commandeur Paladin ne chuta pas, car un rayonnement intense commença à sortir de la lame brillante. Le feu et les sbires de Naviento devinrent fou tout autour d'eux, comme voulant fuir ce qui soudain se mit à l'aspirer vers ce halo variant entre le bleu pure de la glace et le rouge irradiant du magma. Véritable tempête de neige qui s'entoura de braises en une déflagration qui se mêla aux flocons et à la grêle. Cette fois la puissance était si colossale que toute la passerelle craqua sur toute la largeur, creusant un sillon qui semblait se changer en tourbillon, en vortex de chaleur et de froideur qui soudain prit la forme d'une boule qui s'estompa progressivement, laissant place à Theodoric, habillé de son armure carapace noire, tenant dans ses mains une large épée à la couleur de glace, la spatha Nadyezda, cependant un bouclier apparut dans son autre main, doré et resplendissant, en forme de demi-lune. Le Paladin avait les cheveux couverts de glace, mais ses oreilles était nimbées de feu qui ne semblait pas porter atteinte à ces dernières. Il ouvrit finalement les yeux et c'est un regard déterminé hétérochromique, mélangeant bleu et rouge en égal proportion.

Naviento serra les dents, ce que tenait le Commandeur Paladin dans ses mains était susceptible de le blesser gravement... Il le sentait, cette arme bouffait son énergie chaotique comme le ferait un aspirateur ! Il devait être très prudent désormais.
« Huh... La légende du Roi d'Armes était donc réalisable... »
Theorem jeta un regard meurtrier à Naviento qui posa un pied en avant malgré tout.
« Ksss... Tu pensais que je n'arriverais à comprendre cet artefact ? Maintenant, je vais t'affronter avec toute cette puissance ! »
Le Dragon se mit en garde, Theorem fit de même, son épée rayonnante plus que jamais de cette énergie bleutée qui semblait aspirer les ondes émises par le Prince Démon lui-même. Lorsque leurs deux armes s'entrechoquaient, on voyait nettement que la force de Naviento n'influençait plus vraiment, le feu de ses armes absorbé à tel point qu'il n'y restait qu'un dépôt glacé qui faisait frissonner le Maître Magma Suprême.
« Arrivera bien un moment où toute cette énergie va se vider ! »
Naviento hurla de rage en envoyant un nouveau coup de fouet qui se changea au tout dernier moment en épais marteau qui explosa le sol en centaines d'éclats, faisant soudainement tomber les combattants présent un étage plus bas, la passerelle étant complètement détruite. Certains marines s'empalèrent sur les tiges en métal, mais les yukimimi usèrent de leur agilité accrue pour ne pas s'écraser mollement sur le sol.

Marran se releva presque aussitôt la chute effectuée pour faire face Vartass qui leva son bolter en direction de son ennemi. L'ex-général prit une barre de plastacier dans les mains, l'éclatant contre l'arme de tir, désarmant momentanément le sorcier qui fut soudaine plaqué au sol par un puissant coup d'épaule. Marran se plaça au-dessus de lui avec la barre, prêt à lui défoncer le crâne sans une once d'hésitation.
« Attend ! Laisse-moi en vie ! Je veux sortir de l'emprise de Naviento ! »
Flamme de Fer regarda le sorcier un moment, visiblement sans possibilité de se défendre.
« La mort t'en libérera. »
« Impossible. Nous sommes tous maudits, il me ramènera à la vie et voudra me soumettre à nouveau. La mort serait trop facile pour s'en sortir. Emmène-moi avec vous ! »
Le Prince Démon qui avait prit son envol dans la grande salle de contrôle regarda de haut le sorcier avant de soudainement faire un geste de la main et on entendit nettement un détonation lointaine. Le casque du sorcier fut comme éjecté de force, libérant de la fumée tout autour.
« Montre-lui Vartass ! Montre-lui que même loin de moi, tu restes ma propriété ! »
A la place du casque, il ne restait qu'une masse vaguement de forme faciale. Un monticule de magma en fusion montrait un presque visage humain qui leva un regard noir vers Marran en hurlant des plaintes ridicules.
« Quelle horreur... »

Naviento s'esclaffa en cherchant du regard Theorem. Il l'avait perdu des yeux lorsque la passerelle s'était écrasée, mais c'était peu de temps avant de déployer ses grandes ailes pour réchapper au vide. Il chercha partout avant de rager en transformant de nouveau son arme en une épée massive.
« Mais où se cache cette vermine ? Sale cabot ! »
Le Roi d'Armes était toujours présent, suspendu à une barre de fer dans les airs. Il jeta un regard vers le bas, son visage éclairé par quelques étincelles causées par un câble sectionné. Ce qu'il remarqua aussitôt, c'était les deux grandes ailes de Naviento et son dos mal défendu. Esquissant un sourire, il lâcha prise simplement, retombant rapidement, lame de son épée vers le bas. Amplifié par la chute, la lame de Svarga se planta en plein milieu du dos du Prince Démon qui hurla de douleur.

La lame entre les deux épaulières du Maître Magma Suprême, Theorem se tenait en un pseudo équilibre, s'accrochant à la garde de son épée alors que Naviento battait des ailes pour ne pas s'écraser.
« Je ne suis pas loin. Juste là, entre tes deux épaules. »
« Pas pour longtemps ! »
Naviento donna un soudain coup d'aile, partant en vrille. Le Commandeur Paladin fut happé par la force centrifuge, retombant lourdement sur le ventre en essayant de se stabiliser. Une fois au sol, on entendit nettement le Prince Démon s'écraser au sol, ses deux pieds massifs éclatant quelques consoles sous ses pas. Il leva son imposante arme dans l'espoir de briser son ennemi en deux. Levant Diklat juste à ce moment, un puissant champ de force repoussa l'attaque dans un énorme éclat lumineux qui laissa même Theorem aveuglé l'espace d'un instant. Sa force diminuait et son souffle était court. Il ne resterait pas une minute de plus en Roi d'Armes ! Soudain, tout s'évanouissait autour de lui. Il avait l'impression d'une brusque descente, quand on a l'impression que tout nos organes sont happés vers le haut. Une fois cette bourrasque psychique passée, il n'avait plus du tout la même force physique. Il réalisa bien vite qu'il était fatigué et incapable de combattre face à un ennemi aussi résistant. Son bouclier disparu en un éclat lumineux alors qu'il savait son épée encore dans le corps du démon.

« Tu es prêt à mourir, petit animal ? » résuma Naviento en levant sa large épée, la tenant à deux mains en lançant un regard meurtrier à son adversaire prostré au sol.
La situation semblait perdu quand finalement, il leva les yeux vers le haut et les conduites sur lesquelles il se retenait.
« Pas vraiment ! » hurla Theorem en levant son bolter M40.
Un tir dans le crâne du Prince Démon parvint à retenir quelques secondes cruciales. Le viseur en position, il estima l'endroit où la conduite tenait et tira. Aussitôt, des centaines de tubes à section tranchante tomba en plein sur Naviento qui se retourna soudainement comme pour essayer des les esquiver. Deux mains, véritables poignes, attrapèrent les bras du Commandeur Paladin, le tirant hors de portée des débris. Traîné sur quelques mètres, il fut relevé de force alors qu'il jeta un oeil à ces deux personnes.
« Malaurie, Marran... » Il commença sa phrase mais il fut inutile de la terminer alors que Naviento se prit une énorme barre en plein milieu du torse en beuglant une insulte si violente que les murs en tremblèrent. La prêtresse pointa du doigt le corps du démon.
« Là, ton épée ! »

La prêtresse partit au pas de course avec Theorem, laissant Marran un peu en retrait qui jeta un oeil sur ses anciens marines qu'il commanda un jour. Le Commandeur Paladin s'approcha du corps encore en vie du Prince Démon, voyant son arme dépasser de son dos. Il monta aussitôt sur le dos de son adversaire parsemé d'éclats de métal, attrapant la garde pour retirer la lame de la chaire démoniaque. C'est à ce même moment que Naviento se releva d'un coup, projetant tout les débris autour de lui. Ses mains attrapèrent Theorem par la taille ainsi que Malaurie, les hissant dans les airs et les broyant dans sa poigne.
« Personne ne peut me résister ! PERSONNE ! »
Les poings de Naviento approchèrent du point de fusion, irradiant une chaleur incroyable. Aussitôt que les deux yukimimi se mirent à hurler, un soudain tir de plasma éclata l'épaule de Naviento qui tomba sur le dos en lâchant ses proies. Le commando de Theorem était déjà rassemblé et Napoli, l'utilisateur du lance-plasma lourd, avait réduit l'épaule du Prince Démon en mixture peu ragoûtante qui reprenait lentement sa forme.
« Personne... Mais un groupe ? » résuma Marran qui leva son épée dans les airs en signe de victoire.
Theorem se releva, voyant ses vêtements bien brûlés par la prise de Naviento, Malaurie avait également quelques brûlures, visibles par ses vêtements brûlés à certains endroits.

« On ne pourras pas le vaincre ici... A moins d'un miracle, on est coincé et on va devoir combattre jusqu'au bout ! » hurla Theorem en voyant le Maître Magma Suprême se relever.
Malaurie prit son auspex qui venait soudainement de s'activer. Elle regarda le cadran en pestant.
« L'épave du Destrier a attiré quelques charognards. Les pirates eldars sont aux docks et envahissent le vaisseau. »
Marran regarda l'écran de l'auspex avant de se mettre à rire.
« Ouvrez les portes ! Laissez-les venir ici ! »
Theorem comprit soudainement la stratégie et se dirigea vers le sas le plus proche qui donnait sur une des coursives. Il entra les codes d'accès avant de voir la porte s'ouvrir lentement. Un afflux massif de pirate entra sans aucune pitié, les bras déjà pleins de prises de pillage. Mais ils furent soudains accueillit par Naviento qui fit relever bon nombre de ses marines et soldats.
« Des Eldars... JE DETESTE LES ELDARS ! »
Son hurlement résonna alors que le commando yukimimi avait le sourire aux lèvres, se glissant par une porte de maintenance dans une autre pièce. La guerre faisait déjà rage et Naviento avait un tout autre ennemi en ligne de mire.

//////////////////////////////////////////////////////////////

L'assemblée resta silencieuse. Le regard venait de nouveau changée sur Theorem. Le Légat de l'Inquisition regarda tour à tour les autres inquisiteurs avant de faire un bref hochement de la tête.
« Theodoric Labradov, Commandeur Paladin de Sobou III et Seigneur Inquisiteur de l'Ordo Xenos. Nous pleurons tous l'attaque de votre planète par ce Prince Démon. Pour la protection complète de votre civilisation et vous aider à comprendre les effets de votre arme, nous vous habilitons à l'accès aux archives et bibliothèques des autres Ordo. Il nous est vital de mettre à bas Focus Naviento et il semblerait que vous seul ayez cette capacité. Cependant, cela incombe que sur vos seules épaules reposent cette mission de porter le coup de grâce à ce démon. Il se pourrait qu'après, vous ne soyez plus jamais le même. Il y a de fortes chances pour que vous soyez tués avant. Acceptez-vous tout de même cette mission ? »
Le Yukimimi leva les yeux, résolu et droit comme une figure de proue. Visiblement, il était plus que déterminé à combattre et sauver sa planète des attaques de Naviento.
« Oui. Si quelqu'un ici présent doute encore de mes aptitudes ou de mon mérite pour porter ce titre, qu'il manifeste à présent. Ce n'est qu'avec de la confiance et de l'aide que nous parviendront à tuer cette créature qui foule notre galaxie en conquérant. Êtes-vous avec moi ? »
L'assemblée se regarda entre membre avant que finalement chacun leur tour, les inquisiteurs et inquisitrices acquiescèrent en démonstration de soutient.

« Pas moi. »
Les regards se tournèrent vers un des membres qui pour le moment n'avait pas parlé. Un long vêtement brun à grand quadrillage vert resta les bras croisé, un long bonnet gris descendant de sa tête jusqu'à la moitié de son dos.
« Qui êtes-vous ? Vous n'est pas inquisiteur... » ajouta soudainement le Légat.
« Non, en effet. Je m'appel David Krause. Préfet de l'Administratum. Même si l'Inquisition a de nombreux fonds, elle n'échappe pas à l'enquête de l'Adeptus que je représente aujourd'hui. Sobou III est laissé pour compte, et vu la difficulté que nous avons à établir un statut sur vous... J'ai été envoyé pour disposer de toutes vos ressources et faire une enquête poussée. »
Theorem resta de marbre mais commença à grimacer. Il n'avait pas besoin d'un bureaucrate en manque de responsabilité dans les pattes en ce moment. En plus si son monde était en guerre.
« Vous n'avez pas le droit de prendre mes infrastructures comme ça. »
« Ah oui ? J'ai un mandat dans ma poche qui dit le contraire... »
Le Commandeur Paladin hésita un moment? Il semblait sûr de lui ce préfet... Il devait faire attention à ne pas rendre la précarité de son statut encore plus précaire.
« Montrez-le moi. »

David Krause s'exécuta, sortant le parchemin que Theorem eut tout le loisir de lire. Il avait malheureusement raison. Tout ceci était parfaitement légal. Le préfet, soupirant, attendait qu'on lui rende son document.
« Alors, c'est regarder votre abus des biens de l'Imperium depuis les hauteurs vertigineuses de votre titre qui vous laisse sans voix ? J'ai eu des dizaines de mission comme ça, on utilise pas les ressources de notre empire impunément. »
Theorem continua de lire avant de refermer le document.
« Jusqu'à preuve du contraire et de plus, stipulé dans ce mandat, il est dans mon droit de vous donner une tâche fixe dans mon organisation afin de mettre en évidence les utilités diverses de mon matériel. Bienvenue dans mon commando, David Krause. Vous pourrez voir toute l'importance que cela représente en participant à l'effort de guerre. En plus, j'avais besoin de quelqu'un pour taper mes rapports. »
« C'est tout ce que vous avez trouvez ? Les abhumains ne méritent pas une once d'importance... »
« Vous verrez ça dans quelques semaines ! »

Le Commandeur Paladin réprima du dégoût en voyant le membre de l'Administratum remettre son mandat en serrant les dents sans pour autant perdre son calme. Theorem avait connu beaucoup d'agent de l'Imperium qui cherchaient à contrôler son monde, vu qu'il était rare de laisser ce genre de planètes sans un gouverneur de pure souche humaine, bien plus rétrogrades que les Rogue Traders les plus imbus d'eux-mêmes. Mais là, il jeta un regard vers le Légat qui le regarda toujours de sa position.
« Commandeur, qu'avez-vous fait du Destrier ? »
Comme s'il allait déjà commencer à justifier ses décisions, Theorem jeta un regard à David Krause qui croisa les bras en attendant une réponse.
« Ça paraît simple, il était envahit par des démons et des pirates, j'ai donc décidé que s'il ne pouvait pas finir en possession de l'Imperium, il n'appartiendrait à personne. »

//////////////////////////////////////////////////////////////

Le commando arriva dans une des soutes en surveillant les données de l'auspex de Malaurie. Il remarqua une carte holographique avant de rire.
« Ecoutez-moi. Naviento va probablement être occupé par ces pillards, mais il n'emportera pas au paradis. Il faut saboter le Destrier et s'en aller avant que Naviento ne revienne à l'assaut. Que tout le commando parte en direction de notre navette, Malaurie moi et Marran, on va saboter ce navire. Gardez notre thunderhawk pendant trente minutes. Si nous ne sommes pas de retour d'ici là, partez sans nous. »
Marran et Malaurie acquiescèrent avant que la prêtresse ne pointe une direction.
« Prenons ce land speeder. Il devrait passer par les couloirs principaux facilement et nous mener jusqu'à la salle des machines. »
« Ca me va, je sais piloter ces machines. » ajouta Marran en se dirigeant vers cette dernière.
Le commando se dirigea immédiatement vers les docks alors que l'ex-général grimpa à la place du pilote. Malaurie prit la place passager, tenant le bolter-lourd. Theorem remarqua aussitôt de la place pour des transports de troupes. Une moto d'assaut space marine des Redeemers of Emperor était en place et le Commandeur Paladin grimpa à l'arrière.
« Que fait un land speeder sirocco des Redeemers of Emperor dans le Destrier ? »
Malaurie se retourna pour faire face à son interlocuteur.
« On a eut du soutient de ces derniers. Je pense que nous allons pouvoir compter sur leur aide un jour... Et leur maître de la foi est un marine charmant. »

Marran activa finalement le véhicule, au même moment les pirates eldars entraient dans la soute en voyant le land speeder décoller. Theorem tenait toujours l'auspex, ouvrant les portes jusqu'à la salle des machines.
« L'itinéraire est tout tracé, en route ! »
Flamme de Fer poussant les turbines au maximum, allant à une vitesse incroyable. Malaurie agrippa le bolter lourd et tira une rafale sur un groupe d'eldars qui montèrent à bord de deux ravageurs et d'un escadron d'hellion.
« Ils vont nous prendre en chasse ! Accrochez-vous ! » hurla Marran avant de souainement appuyer sur une manette. Le land speeder prit de la vitesse mais semblait-il que les eldars allaient les rattraper tôt ou tard. Theorem posa la main sur son oreillette, entendant son commando signaler qu'ils arrivaient en position, prêt à garder le thunderhawk.
« On a trente minutes ! Saboter le vaisseau sera rapide, mais il faut se presser ! »
L'un des ravageurs arriva à portée de tir et des impactes d'énergie noire commença à secouer la coque du sirocco.

Theodoric leva son bolter M40, regardant qui pouvait bien piloter cet appareil et si possible le descendre. Il sourcilla en voyant les quelques symboles que comportaient leurs armures. Se replaçant à couvert, il appuya sur l'interphone du land speeder pour parler à Malaurie et Marran.
« Je reconnais ces pirates, ce sont ceux qui m'ont découpé en morceaux il y a des années. Ces revanchards veulent se frotter à nous par vengeance, alors je vais régler leur compte. »
Se décalant de son couvert, il tira plusieurs fois, faisant tomber un hélion de son appareil volant qui s'échoua au sol en hurlant. Le ravageur donna soudain un coup sur la gauche, poussant le land speeder qui frotta la surface dans un bruissement métallique, secouant vivement l'équipage.
« On a perdu le détecteur de proximité, mais c'est pas vital. Le prochain coup risque de mal se passer dans un endroit aussi confiné. » annonça Marran alors que Malaurie tirait comme une forcenée sur le moindre pirate les dépassant.
« Le deuxième ravageur ne va pas tarder à nous coller. Il faut se débarrasser de celui-ci maintenant ! » hurla-t-elle avant de se tourner vers Theorem.
« J'ai compris, ne m'attendez pas ! »

Aussitôt, il s'élança au même moment où le ravageur s'approchait pour cogner le land speeder. Esquivant les décorations pointues du ravageur, Theorem retomba sur la passerelle la plus proche du pilote. Ce dernier ordonna à ses deux sbires de s'attaquer au yukimimi. Sortant des lames acérées et recouvertes de poison, il en sortit sa dague de combat avant de tenter de rivaliser. Les coups lestes se mirent à pleuvoir alors que le Commandeur Paladin esquivait au maximum les tranchants, poussant soudainement un des eldars sur son collègue mais ils retrouvèrent l'équilibre bien trop rapidement au goût de Theorem qui soudain s'empara de la lance des ténèbres, la pointant vers le pilote qui ouvrit en grand ses yeux.
« ... Vous êtes fou ! »
« J'ai pas d'autre plan de toutes manières. »
Le tir fut si puissant qu'il arracha même le siège du pilote et les commandes, même le petit haut-vent derrière lui. Aussitôt l'appareil pointa du nez et tapa dans un groupe de motojets qui volèrent dans tout les sens. Theorem lâcha les commandes de la tourelle, se laissant tomber en priant alors que le ravageur vola en morceaux, dans une vrille incontrôlable. Labradov retomba soudain à califourchon sur une des motojets raptor, le pilote n'ayant aucune vue sur qui se trouvait en face ne voyait que le Commandeur Paladin qui fit un sourire avant de voir qu'il était un passager non désiré.
« Heu... Je vais prendre les commandes. »
Donnant un coup de crosse dans le crâne du pilote, il prit sa place, se laissant glisser par la poussée du véhicule, entendant l'autre ravageur passer au-dessus de lui.

Malaurie continuait de tirer sur tout ce qui bougeait, mais l'autre ravageur se mit à les coller de dos, tirant dans le blindage à l'arrière.
« Ils vont nous découper si ça continu ! » hurla-t-elle en insérant une nouvelle caisse de bolt.
« Je sais, accroche-toi bien ! »
Marran coupa soudainement le moteur antigrav. Le land speeder chuta aussitôt, le ravageur passant par-dessus alors que le capitaine donna un nouveau coup d'allumage, levant son appareil dans les airs, passant ainsi derrière le ravageur dont l'équipage commença une manoeuvre pour faire demi-tour.
« Fais-en de la bouillie ! »
Marran pointa du doigt l'appareil ennemi qui pivota sur lui-même pour mettre ses armes à portée.
La prêtresse commença un véritable déluge de feu. Les bolts éclatèrent la coque du ravageur, forçant même les trois eldars noir à sauter dans le vide alors que leur vaisseau tapa de plein fouet le sirocco. Marran vit tout ses cadrans passer à l'alerte alors qu'il posait en catastrophe son appareil qui grinça au sol en une centaine d'étincelles.
« On est immobilisés, ces pirates ne vont pas tarder à nous tomber dessus. Il faut un moyen de partir ! » résuma Marran en armant son pistolet.

« ... La moto ! » s'exclama Malaurie avec un soupçon d'angoisse en se tournant aussitôt vers cette dernière charger dans le land speeder. Visiblement, elle était en état de marche, même si quelques cabossures étaient apparues pendant cette course folle.
« ... Pourquoi pas. Mais je ne promet rien. »
Quelques secondes plus tard, Marran était aux commandes et la prêtresse était grimpée dans la nacelle du bolter lourd. Retirant l'attache qui retenait la moto, le capitaine alluma le véhicule en tournant plusieurs fois la poignée de gaz, s'échappant du land speeder en retombant lourdement au sol.
« Le chemin n'est plus très long... Je me demande ce que fait Theorem... »
« Il sait se débrouiller, ne t'inquiète pas pour lui. » répondit Marran en accélérant.
Les pirates se rapprochèrent à vitesse grand V. Les hélions arrivaient à une vitesse surprenante vers la moto d'assaut, bien plus lourde que ces derniers. Soudain un des sas sur la droite s'ouvrit en grand, déversant une quantité hallucinante de marines avec à leurs têtes Naviento qui hurla de rage en voyant Marran et Malaurie qui ralentissèrent, assez pour que les eldars les dépassent et commencent à se battre avec les Fire Reapers.
« Vous êtes morts ! » hurla le Prince Démon qui tapait dans les guerriers volants comme si'ils étaient des mouches gênantes.

Marran regarda tantôt à droite puis à gauche. Il y avait un plus petit couloir mais encombré de débris. En plus de ça, quelqu'un avait l'idée idiote de verrouiller la porte pour empêcher les gens de fuir. Le capitaine donna plusieurs coups de gaz avant de soudain braquer dans cette direction, la moto étant soudainement un peu à l'étroit.
« Heu... je le sens pas... » murmura Malaurie.
« Ca va passer. Ce sera juste mais ça passera. »
La prêtresse jeta un regard peu rassuré avant de s'accrocher comme elle le pouvait à la moto quand finalement Flamme de Fer commença à éviter les obstacles. Des brusques coups de guidons donnaient de véritables hauts-le-coeur à la passagère alors que la moto faisait des virages si serrés que même Marran se raccrochait à quelques containers qui le déstabilisait un bref instant.
« Marran ! Fait attention ! »
« Je maîtrise je te dis ! »
« MARRAN !!! » hurla la prêtresse en voyant la porte se refermer.
La moto d'assaut utilisa une des caisse renversé comme tremplin, s'élevant dans les airs, raclant soudainement des deux côtés alors qu'elle passait la porte au millimètre près. En retombant au sol, les plaques retenant la nacelle et la moto eut un craquement sourd et plusieurs étincelles en sortirent.

Malaurie tenta de rattraper la veste de Marran, mais sa nacelle se décrocha. Partant dans un autre sens dans un autre couloir qui donna dans une autre zone de conflit, la prêtresse pesta en tirant comme elle pouvait avec son bolter lourd, se frayant un chemin. Soudain, elle remarqua un énorme trou béant dans ce couloir, donnant sur la salle des machines plus de trente étages plus bas. A cette vitesse, se jeter dans la mêlée était tout aussi suicidaire que de chuter et la nacelle y allait tout droit. Elle se releva le plus qu'elle pouvait alors que les eldars et les marines s'écartèrent sans essayer quoi que ce soit pour la ralentir. Au moment où elle allait quitter le sol pour directement être éjecté dans ce trou, elle ferma les yeux en regrettant de ne pas avoir put rester avec le Commandeur Paladin plus longtemps. Son petit véhicule quitta le sol, soudainement happé par la gravité artificielle. Le temps sembla lui passer au ralentit durant cette chute libre quand soudain, une main agrippa son poignet, la hissant dans les airs. Elle ouvrit en grand ses yeux vairons pour voir Theorem qui la tenait avant de la mettre sur le sol lentement, posant la même occasion la motojet raptor.
« Tu avais trente secondes pour apprendre à voler, j'ai préférer t'attraper au vol. »
Malaurie regarda Theorem longuement avant de s'agripper à lui soudainement. Dans un profond soupire, elle enlaça le Commandeur Paladin qui lui frotta le dos, un peu surpris.
« Tu as vraiment eu peur cette fois, on dirait... »

Marran arriva avec la moto d'assaut devenue simple moto space marine, posant un pied au sol pour la stabiliser avant de regarder le véhicule que Theorem avait volé.
« Jolie prise. Tu comptes la garder ? »
Malaurie se détacha du yukimimi avec un grand sourire de soulagement alors que le membre de l'Ordo Xenos frotta le métal de la motojet comme pour l'essuyer.
« Oui, l'Imperium peut avoir besoin d'un tel niveau technologique à étudier. J'ai jamais été aussi rapide avec un véhicule comme ça. Et puis... ce serait intéressant de l'impérialiser un peu. »
La prêtresse fouilla dans la sacoche qu'elle avait avec elle, retirant deux bombes à fusion de bonne taille, réglant la minuterie.
« Malheureusement, cette motojet n'ira pas assez vite pour rejoindre le port d'attache du thunderhawk. Avec le peu de temps qu'il nous reste, ils partent dans cinq minutes. Il faut trouver un autre vaisseau. »
Theorem regarda Marran et Malaurie avant de réfléchir un petit moment.
« Les pirates ne font pas le poids face aux Fire Reapers. S'ils ont un plan de secours, je crois que nous allons garder le notre. Plaçons nos bombes à côté des réacteurs à plasma puis décampons d'ici. »
Marran regarda le Commandeur Paladin en faisant un soudain sourire.
« Je crois comprendre... Tu veux utiliser le vaisseau ultra-rapide que les eldars ont utilisé pour entrer dans le Destrier et l'utiliser avant qu'ils ne pensent à la retraite stratégique. »
« Ces pillards pensaient nous voler sans vergogne. On va les laisser s'expliquer avec les Fire Reapers. »

//////////////////////////////////////////////////////////////

Le Légat avait le sourire aux lèvres alors qu'il tapota plusieurs fois des doigts sur des touches, faisant finalement apparaître un serviteur qui approcha lentement, pour la plupart mécanisé. Ce dernier s'approcha de Theorem en levant ses petits bras robotiques vers lui.
« Theodoric Inusama Labradov, pour moi vous êtes digne de servir l'Imperium dans toutes les situations. Qu'en pense l'assistance ? »
L'inquisitrice se leva, l'air fier.
« Savoir sa propre soeur entre les mains de l'ennemi et continuer à le combattre est pour moi une preuve suffisante de courage et de devoir. Il est apte à recevoir ce présent. »
Un autre se leva calmement.
« Oui, affronter un prince démon sans séquelles est une autre preuve de son dévouement. »
Même celui qui avait émit tant de désapprobation se leva.
« Je suis d'accord avec mes confrères... Offrez-lui ce sceau de pureté. »

Theorem se retourna vers le serviteur qui sortit de sa sacoche le petit parchemin long et garni de paroles liturgiques, aussitôt tamponné sur son pectoral droit avec de la cire, frappé du symbole de l'acquila. L'abhumain passa la main plusieurs fois dessus avant de lever les yeux vers l'assemblée.
« Mon serment envers l'Imperium est inaltérable. J'ai juré sur ma vie et mon âme que je défendrai notre empire jusqu'à la fin et que même mes semblables prendront ma succession. La guerre éternelle ne se finira jamais, mais pour le peu que je vivrais ou pour la longue existence que j'aurais, mon devoir sera ma priorité. »
Il effectua aussitôt le symbole de l'Imperium, croisant les mains sur sa poitrine pour former l'aigle bicéphale avant de voir le reste des inquisiteurs le faire.
« Commandeur Paladin, bonne chance dans votre combat contre les Fire Reapers. »
Le Légat prononça ces dernières paroles avant de se retirer calmement vers ses quartiers, tournant le dos à la confrérie qui elle aussi se retira lentement. Theorem resta immobile avant que David Krause ne s'approche de lui calmement.
« A force de monter, Labradov, on finit par avoir le vertige et plus dur sera la chute. »
Le Commandeur Paladin quitta son garde à vous avant de regarder le prévôt. Visiblement, ce dernier attendait que Theorem s'emporte et ne lève la main sur lui, mais il faisait preuve de réserve et croisa les bras en le regardant.
« Terra a connu la guerre il y a longtemps. Cette planète, berceau de l'humanité, à connu des âges où elle s'entre-déchirait. Si vous espérer me voir faire cette erreur... C'est que vous avez oublié ce que je suis. »

Sur ce, Theorem fit demi-tour et commença à quitter lentement la salle de l'inquisition, tout de même content d'en sortir vivant. Le terrien resta sur place, toujours extrêmement calme et méthodique.
« Et qui pensez-vous être ? »
Sa voix revint comme un échos alors que son interlocuteur s'arrêta soudainement, il ne tourna la tête que pour lui parler.
« Vous feriez mieux de faire vos adieux à votre monde, au cas où. C'est ce que j'ai fait sur Sobou III avant de me rendre ici. » murmura-t-il avant de quitter la pièce, laissant David seul.
Ce dernier soupira avant de se gratter le crâne.

« Ça, je l'ai déjà fait... Theorem... »
_________________



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 24 Fév - 10:55 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alexeï Daïmoxe
Archange Impérial

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2008
Messages: 713
Grade: Inquisiteur
Masculin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Dim 24 Fév - 11:35 (2008)    Sujet du message: Anthologie ! Répondre en citant

alors comme moi je te l'ai dit sur msn:

C'est bon, ça se lit bien et quand même fluidement, mais l'usage trop commun du verbe taper fait un peu tache à mon avis, c'est trop du langage parlé et non écrit, bien que ce qui est parlé peut être écrit et ça ne t'empêche pas d'en faire usage, je crois que lui trouver plus de synonymes aurait été meilleur.

Sinon, je trouve que les eldars noirs n'ont aucun réflexes alors qu'ils auraient du être vraiment meilleurs dans la poursuite.


Sinon, comme dit avant, c'est un excellent texte et un bon récit.
_________________
Quelles que soient nos croyances, aujourd'hui il est temps de défendre notre réalité en se tenant dos à dos et épaule à épaule afin de protéger et créer la liberté à laquelle nous aspirons tous.

-Alexeï Daïmoxe


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Dark Typhon
Forces du désordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 698
Grade: Maître des Forges, Membre du Triumvirat, ...
Masculin

MessagePosté le: Dim 24 Fév - 16:23 (2008)    Sujet du message: Anthologie ! Répondre en citant

Je lis plus tard je poste les commentaires après mais t'inquiète pas je t'oublie pas ^^
_________________
Cours chaotique


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Baâl
Prince du Sang

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 373
Grade: Prince du sang, maître de la 2nd Host du chaos
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 24 Fév - 16:33 (2008)    Sujet du message: Anthologie ! Répondre en citant

Je suis du même avis que Gore, et je rajouterait que l'originalité de la poursuite ajoute grandement à la qualité selon moi :p
Un très bon texte, tu connais mes avis sur msn ^^
_________________

Ne jamais plus sortir de chez soi un 17 Mai ! Risques de se perdre xD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Dark Typhon
Forces du désordre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 698
Grade: Maître des Forges, Membre du Triumvirat, ...
Masculin

MessagePosté le: Sam 8 Mar - 16:08 (2008)    Sujet du message: Anthologie ! Répondre en citant

C’est si fun de revoir Naviento chaotique ! J’adore, mais il sera quand même sensé être mon ennemi, après tout on lui en veux toujours d’être le seul à avoir échapper à nos geôles sans que nous le voulions.

De plus les Iron Rain recherche la technologie et lui c’est complètement l’inverse ^^

Le poing soudain aussi bouillant que le feu de l'enfer réduisit la lame en métal en fusion qui s'échoua sur le sol comme si la puissance de cette flamberge n'était désormais plus rien.

Tu as raison c’est une fin triste et indigne d’une épée légendaire, Swordy s’en brûlerait les doigts !

Très bon texte, facile à s’imaginer, David Krause me fait penser aux bureaucrates qui se mêlent des affaires du SGC dans Stargate SG-1 et même Atlantis, mais ça, ça n’engage que moi.

Bref un très bon texte ajoutant pas mal d'originalité et moi j'adore ça Exclamation
_________________
Cours chaotique


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:40 (2017)    Sujet du message: Anthologie !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre Obscurae Index du Forum -> Espace de Campagne -> Récits et Fiction Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Space Pilot 3K template by Jakob Persson.
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com